Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2005 4 20 /10 /octobre /2005 00:00

 [ Music : Noir Désir : Le vent nous portera ]

 Intriguer - Plan des lieux...

 

 

 

  Il semble depuis quelques semaines que j'occupe cet espace numérique qu'il se soit transformé, ainsi que je le prévoyais dans un article d'un rare visionnaire (ici même) en un beau bord*l...

Et s'il n'est pas rien de le dire, vous imaginerez combien l'aveu peut coûter à l'écriture ...

 

Je passe, depuis lors, la moitié de mes jours, et autant de mes nuits à aguicher aiguiller tel visiteur égaré, lui enseigner les toilettes qui, contrairement à l'amour de Carmen*, ne sont pas « enfant de bohème », mais bel et bien « au fond du couloir , à droite » s'il vous plaît — merci)  

Donc, ami lecteur égaré, avant que ne devenir endive géante ennemi déclaré, fais-moi confiance et lis bien ce qui suit...

Dans la olonne de gauche (lire « colonne », merci), se trouvent divers « blocs » ici appelés  « modules », mais ce n'est pas moi qui ai commencé.

Attention je n'ai point écrit « nodules », mais « module ». Les « Marianne » peuvent donc aller se rhabiller dans leur fosse....

Bien.

 Nous y reviendraons. (en gros « reviendrons »)

DDdans la colonne du milieu (imitation ratée de Dary Cowl), la grosse enrobée principale qui prends une place - si j'osais - quasi centrale, se trouvent des mots. Avec, on (je) fait (fais) des phrases, et on (je) les souffle dans ces cadres centraux... Je t'expliquerai ami lecteur, et s'il le faut, j'envisage pour ta plus parfaite compréhension un dessin à colorier, voir figure 1.

 La colonne de droite n'est finalement pas intéressante, mais si nous avons le temps, nous vous expliquerons oui je parle comme César, c'est le soleil bientôt ! Soyez patient ! Un café ? Des boudoirs ?

Donc la visite ...

Vous noterez tout d'abord le nom, le titre, les lumières du haut : "Currahee ..." : ça flashe, hein ?

Nombre d'entre vous se demandent (si j'en suis sûr) à quel dialecte diable, diantre et donc appartient cette onomatopée sauvage pourtant si avenante ?

Et bien ami lecteur qui n'avait pas relevé le clin d'œil je te pardonne et trois avé deux paters t'absous. (verbe du 3ème groupe, "absoudre" qui signifie ¨

 

Pardonner à (qqn), décharger (qqn) d’une accusation ou d’un blâme. Absoudre un élève.

¨ [RELIGION] Donner l’absolution à. Prêtre qui absout un pénitent.

¨ [DROIT] Exempter de toute peine (l’auteur d’une infraction). Absoudre un criminel.  

 

Mais ne criminalisons pas, tant que le perseverare ne diabolicumise pas ^^

 Il y avait cette excellente mini-série : « Band of Brothers" ... « Frère d'Armes » en V.F. .. Suivant le parcours des parachutistes de la « Easy Compagny » qui ont sauté sur la France au matin du 6 juin 1944 ... « Based on a true story ».

 ... Le premier épisode s'intitulait « Currahee », du nom d'une colline que grimpaient les soldats pendant leurs entrainements. Colline dont le nom indien signifie : “ We sand alone together” . J'aime ce nom, j'aime l'Histoire : j'avais le titre. (enfin un titre pas plus mauvais que - au hasard – « Pourquoi je n’aime pas le football, les crabes et les voitures »)

Le sous-titre .. Hum .. Clin d'œil à ma best friend .. « Quoi tu connais pas Georges Abitbol l'homme le plus classedumonde » Hey l'autreuh !!!

Bin si .. La preuve ... Et puis .. Quoi encore ? Une Ouiche lorraine ??

 

En queue de page, histoire de nous débarrasser des obsédés qui pourraient encore nous lire, se trouve une pensée univoque de Monsieur Char, René de son prénom, assez peu surréaliste pour être suspect d'en être traitre. Un extrait de « Fureur et mystères », écrits grappillés dans les replis de sa vie de chef résistant. Des fulgurances à peine polies et ordonnées, mais vives de mille torrents. La phrase cité en est un, de torrent : un Phare pour moi... Une Fraternité dans le sentiment de l'Humain...

Je parais arrogant ? Peut-être ... Ou a défaut, je m'accorde le droit de l'être ... Me ressemblez-vous en cela ?

  

Je reprends ...

Le premier bloc (« Welcome » en haut à gauche .. Nan .. L'autre gauche ... la main avec laquelle tu tiens le volant ..) Bien ...

Wilde .. Un autre phare dans l'univers .. Et c'est déjà un segment de mes paysages, de Lui à Char, que vous avez entre les yeux ... Qui pourrait dire contre cette phrase ? Qu'il se lève !

En dessous, dans le même bloc, vous trouverez un moyen singulier de me contacter s'il vous en prenait la fantaisie : le courriel ... En effet, nonobstant la préhistoire graphique en laquelle dois-je dire dans un navré constat s'enlise ce site, je ne me suis pas résolu à ouvrir une poste restante pour les signaux de fumées... Vous saurez faire à l’occasion (à ce moment là), ayez conscience et confiance ...

Sous cette « adresse électronique » (et l'adresse est une invitation j'te f'rais dire, des représentant de ma nation ...) vous trouverez une montre.

Oui je sais, cela ne sert à rien : le bureau de votre ordinateur vous indique déjà cette information, même s'il déforme parfois un peu vos poches. Soit. Moi, j'ai trouvé que cela faisait joli. Une montre. Et un clin d'œil aux horloges, de Baudelaire aux Halles ... Bon. Je cligne aussi du pied, parfois, mais ce n’est pas le propos.

Le chiffre qui clôt ce "bloc" représente le considérable volume de mon lectorat virtuel. Des visites anonymes et bovines, comptabilisées sans distinction de sourire, de chamades, d'évidences ou d'ennui ...  

Pure vanité. Soit. Si seul'ment j'étais sûr que l'bastringue fonctionne ! Ce qui ne semble pas être le cas, puisque le compteur est bloqué depuis 0,0082191780821917808219178082191781 lustre soit une petite quinzaine de jours (10 divisé par 1825, un lustre égal cinq années, tordu je sais) sur le chiffre 2. Un joli chiffre, certes...  Nous sommes donc en présence d'un blog bi-visiteur. Chercher l'erreur. Vos papiers siouplait ....

  

 

Vous pouvez chercher un café, je n'ai pas terminé. Non merci, pas de sucre pour moi. Un biscuit ?

Second cadre sur la gauche (en partant du haut, hein, fais pas chier - heu -caguer) le merveilleux « Yours ».

 J'en suis très fier. 

Il s'agit d'un recueil mécaniquement tenu à jour par monsieur Over-blog (quand madame n'est pas là) des derniers commentaires déposés. En général, avant que je ne les efface si je suis dans un accès de cruauté. Et quand il y en a, je vous l'accorde, non sans quelque dépit ...

Ils sont triés par titres et dates. Parfois pas triés du tout et cela n'est pas sans me navrer tant cela ajoute de déplorable façon à la sensation persistante que mon espace virtuel personnel à moi que j'ai est un gros bordel et ça m'désole, m*rde.

Troisième bloc du blog (monsieur Jourdain, si tu nous écoutes ...) « Signaux d'fumée » + « Inscription à la newletter ».

Ludiquement parlant, j’suis navré de l'emploi de l’anglicisme, alors qu'il est si simple de dire : « News-Lettre » ...

Pas grave : c’est du véniel.

 Tu sais lire le français ? Bin t'as compris de quoi ça parle. Si en plus t'as lu les Indiens plus haut : tout se tient : l'esquisse d'une cohérence se forme ? « Welcome » + « Yours » + « Signaux d'fumée » = Les z'Indiens d'Amérique ! Bravo ... Ma fille aura sans doute un prénom cheyenne mais chutt elle n'est pas encore au courant...

A propos. moment de solitude grand désespoir à ce jour je n'ai que 4 inscrits dans ma newslettre à moi que j'ai : donc si tu veux t'inscrire, hein, t'auras une bien plus belle peau et des fesses d'un rose sensiblement plus attirant... Il n'est pas exclu non plus que tu gagnes au loto, mais ce n'est pas une promesse non plus faut pas pousser mémère dans les orties.

 

 

Dernier bloc : « Cordages ».

Comment tu crois qu'j'y vais en Namérique ? Par la seule façon qui soit oui parfaitement madame, monsieur : par un Trois-mâts ... La Royale, la grande époque, des canons de misaines et les mats d'artimons ...

Les cordages : ce sont des cordes tressées... Cordes pour liens ... Liens pour internet .. Lien pour "l'autre en immédiat" : des pistes. Certaines ludiques d'autres fort doctes .. Des instants d'une vie en face dont je ne sais encore ce qu'elle est devenue .... Et puis Soph’ et Arte, des inconnus que j’aime à lire …

Les deux cadres suivants sont assez insignifiants.

En effet : personne ne va me recommander : « au royaume des aveugles... » hein ... qui utilise encore cette fonction désuète ?

 

 

Enfin à l'inverse, les syndications de flux RSS et compagnie, j'vais pas vous faire un cours ... C'est pratique, vous y viendrez à dos d'oiseaux de tonnerre mais pas maintenant: là, je n'ai pas la casquette informatique sur les épaules ! M’enfin !!

 

 

Enfin dernier cadre... Quelques secrets pour aveugles : des photographies. Si !

Précision à destination des bovines hollandaises qui pourraient s'égarer ici : en anglais, "blind dates", ce sont les "rendez-vous aveugles" : on se donne rendez-vous s'en s'être jamais vu... (nan sans blague, ça existe ?) Je le traduis plutôt comme un "rendez-vous à des aveugles". Vous n'étiez pas dans les moments de ces photos : ce sont mes forêts, mes déserts, mes secrets ... Vous pouvez les regarder, les deviner, vous ne les verrez qu'au travers du prisme d'une serrure : votre prisme, votre vie, vos envies... Je ne suis pas maitre de cela ... Ni de grand-chose, c’est visible (sic).

 

 

Trois sous-catégories au jour ou j'écris ces lignes (13/10, repris le 20/10) : « Aux évidences univoques » : ce sont les maitres absolus, les phares évoqués supra. Pour le moment s'y trouvent Char et Desproges ... J'en ai d'autres en réserve ^^

La rubrique « Digitales », ce sont des mots scannées : drôle d'impudeurs : on se rapproche du réel... Des instantanés d'oiseaux, de plumes et de pensées, des situations, des sensations...

Enfin "From IaS w/ Love" : des photographies, prises par un œil qui n'est pas le mien, mais celui d'une P*tain de Belle Humaine : IaS, Isa, ma YazZ.

Noir et blanc de rigueur, tenue correcte presqu'exigée, tenue de soirée appréciée.

 

* Intermède *

 Madame, si vous avez un chignon, c'est le moment de le défaire... C'est si charmant une femme qui défait son chignon et ensuite détend sa nuque ...

 j'peux faire un croque ? 

 

 

** Fin de l'intermède **

  

 

Nous attendons demain avant d'attaquer les autres colonnes ? Vous vous sentez d'attaque ? Pilule bleue ? Pilule rouge ? Suivre le lapin ? Chiche ?

Glissons le regard vers le délicieux pied (presque grec) de page, et retrouvons le bloc du sud de la colonne de l'autre colonne, dite colonne de droite parce que c'est avec que le commun des mortels tient son stylo (et son clavier ?). Ta gueule. Ok

 

 

Un joli cadre, presque carré ! Si ce n'est pas une surprise, nous pouvons tout de même nous esbaudir sur (pour le moment sa) presque formecarrée c'est dingue non ?

Il s'intitule « Pistes ».

Au départ, y'avait « Catégories », mais cela ne sonnait pas assez africain pour moi alors j'ai pris « Piste ». Comme pour le désert et les dunes : fascination d’enfance...

Dans l'ordre : nous avons :

« Currahee » : Un genre de vrac, de "day by day".

« Dans le solitude de... » : Ce serait la compilation aléatoire d’événements de chez moi, plus facilement à plusieurs, genre sport-co mais pas trop si tu saisis l'image ...

« Intimité » (séquence limite exhib') : Sans doute les mots les plus proches de moi ?

« Tumultes » : C'est entre le moi d'aujourd'hui et celui vers lequel je souhaite évoluer ... Entre la mer et le ciel ...

« Dernières nouvelles de Santiago du Chili » : Une forme d'hommage à Pierre Dac (qui n'était pas qu'un amuseur ... Mais aussi la voix de la France Libre )

 « Vocabulons par l'exemple ! » : Un genre de clin d'œil au Cyclopède de Desproges, assurément... Faudrait que j'm'invente un « prof'AnT » et que je bosse davantage hein Asa… vous en pensez quoi ?

 « Concours rlhalala con » : c'était dans l'idée un espace parodique. Mais pas jusqu'à Henri Guybet, hein ... Un truc digne et pas gore. Au final et pour le moment un grand moment de solitude. Larmes pleurs cris dépression Assumé.

« Bourdes et gamelles » : Mélange d'intime et de chutes, tendance grimpeur, quand "j'vais m'rhabiller chez tout nu", etc.

« Les Trois Singes » : cherchez par vous-même. Antiphrase de rigueur.

Le cadre intermédiaire comprends diverses joke, rarement private, et pouvant porter à sourire. Si cela arrive, ne paniquez pas et suivez les consignes indiquées dans cet article ("le cri de la viande bancaire" )

--> Ce cadre s'appelle "^^" en hommage à l'Orient. S'il vous plait, n'en parlez pas à Edith Cresson. merci.

Enfin .. « Empreintes » en haut du mat à droite : Les derniers articles, par noms.

Je sais, les titres sont obscurs. J’écris dans le noir, à la bougie. J'espère parfois qu'ils reflètent un peu du texte. En gros j'ouvre une page de dictionnaire au hasard... Si cet espace était destiné à générer une quelconque popularité euh .. ça se saurait !

 

Dans ma présentation, l’aveu est sans conséquence, il n'y a pas encore :

 

  « S'il arrive qu'un anglais vienne me visiter dans la métempsycose je saurai recevoir, je peux lui en faire voir de la sérénité...et même lui laisser un certain goût de fer, et ce bouquet de nerfs... ». Je l’avoue, ma « métenpsychose »^^ est en attente. Je pense qu’elle sera végétale ou féline : je vous dirai …

 

 

Dans ce cadre « supra-central » : quelques liens qu’il me plait d’avancer. J'en suis rarement fier, mais c'est ainsi ...

  

 

Vous aurez remarqué que les « posts » essayent de prendre une forme récurrente de mise en page (je sais : à chier :-/ )

 Des citations, parfois des images, souvent des phrases improvisées... Et j'crois qu'les phrases, c'est de moi ...

 La signature est un clin d'œil à Franquin. Nos lecteurs survivants auront rectifié d'eux même.

 

 

Bref : une petite rubrique-a-brac : la mienne.

"Si ce n'est pas sûr, c'est quand même un peut-être" ...

 A vivre la nuit on est débordé comme en plein jour. Je vais sur ce me recoucher séant car désormais, vous savez .. Maintenant s’il reste des questions, des suggestions voire des tickets restaurant à me faire passez : clic on ze réplaille button !

Bonjour chez vous… (la phrase de salut dans la série « Le prisonnier » pour être exhaustif)

 

 

AnT, de lui-même ici, pour les nuls

xxx


 *Tel que défini en son temps par Maitre Desproges. Pouf pouf.

 edit 22 octobre

¤ Rajout d'un bouton "Skype" dans le bloc "Welcome" : pour voir sans toucher. Snif.

¤ Rajout du bloc "Calendrier", qui fait viellir ^^. Ce sera donc "Horloge"

edition du 18 mai 2006

Des mots utilisés, désormais, en intitulés des rubriques :

Epitre :
Lettre missive chez les Anciens.

Lettre en vers.

Texte emprunté aux Épîtres du Nouveau Testament ou à l’Apocalypse, lu à la messe avant l’Évangile.

Indices :
¨ Signe apparent qui indique avec probabilité qu’une chose existe. Indice d’un crime. Recueillir des indices sur la scène du crime. Être l’indice de qqch.

Aristarques :
¨ Critique rigoureux.

- Archaïsme (expression vieillie).

Guideropes :
¨ Cordage que les pilotes d’aérostats laissent pendre de la nacelle dans certaines manœuvres.

Images aléatoires :
¨ Soumis au hasard, à la chance. Un projet, une solution aléatoire.

Délation :
Dénonciation par intérêt méprisable.

Syndications :
Explications

Primeurs :
Caractère de ce qui est nouveau.
Chose nouvelle. C’est une primeur.


Apophtegme :

Phrase digne de citation.

Gent :

[Vieilli] [Soutenu] Nation, race; espèce. La gent féminine.

Martyrologie
Histoire des martyrs.

Guigner :
Trans. dir.

Regarder de façon furtive. Guigner du coin de l’œil le corsage de sa voisine. • [Figuré] Convoiter, désirer (qqch.). Guigner une Porsche.

(définitions généreusement prêtées par Antidote)

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Currahee
commenter cet article

commentaires

Soph' 20/10/2005 19:56

Dont acte...

AnT, 20/10/2005 19:22

bon .. J'aurais un peu de retard, je pars de Marseille ...

car ... Comme lui ...

Je veux que mes aliments soient morts. Ni malades, ni blessés... morts.

see you in Vegas .. J'aurais un gigot sous l'bras : tu ne pourras me manquer ^^

AnT, juste alimentaire...

Soph' 20/10/2005 18:53

Si si, moi je vais te recommander... enfin par cordage sur blog ouvrable...
et c'est pas passque tu cause de mézigue, mais passque j'aime ton style tes yeux et pis merde, comment ne pas recommander quelqu'un qui m'envoie des gentils mail et qui (surtout) cite Desproges... (paix à lui...)

Devoir de mémoire...

je vais te linker dare dare... tout ça pour amour commun des mots... eh bon, c'est déjà ça ...

(bon eh pis aussi, tu cites Arte... et Arte, moi je l'aime bien...)

(tu cites Woody allen, je tépouse illico, le temps d'un aller retour à Végas...pas plus le temps, après j'ai psychanalyse...alors...bon... c'est déjà ça...)

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?