Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2005 2 25 /10 /octobre /2005 00:00

[ Music : The Cure : Love cats ]

 Ma chatte est formidable.

La votre aussi ?

Bien ...

 Depuis des semaines qu'écris-je, des mois, il m’arrive d’être surpris par Vodka, courant comme une dératée*(1) sur le balcon, pour finalement rentrer fissa at home. Miauler, puis repartir en trombe. 

 

 

Je vérifie illico que les jeunes cons pré-pubères de voisins d’en face*(2) ne soient équipés ni de fusil à eau*(3), ni de lance-grenades lance-pierres. Nope. Ce n'est pas ça. 

Ensuite, je vérifie le niveau des diverses réserves de substances plus ou moins illicites dont je dispose (à titre expérimental médical en mon domicile). Rien n’a bougé. (soulaged). Je m’enfile un coup de vieux rhum à Roger rhum arrangé pour fêter cela (et accessoirement dégommer avant leur naissances quelques hypothétiques aphtes*(4)), et m’assurer par la même de la permanence d’une saine haleine de chacal enivré (les gens se méfient alors moins, tandis que je conserve tout mon lucide sur moi).

Enfin je prie. Je suis comme cela, moi : souvent alité très pieu. Dans chaque circonstances de la vie quotidienne (lavement usage des vécés, épilation laser rasage, passing-shot, grattage de nombril) : je prie. Cela établit un lien permanent entre moi et le boucher saigneur seigneur qui me rapproche un peu de la spiritualité profonde de mes ancêtre normands, moi le païen l’agneau l’agnost le-qui-crois-pas*(5)

Mais je m’égare autant qu’un vulgaire Paco Rabanne sous acide dans l’attente du châtiment des étoiles. Reprenons, voulez-vous ?

Vodka

Qui court partout, tendance « j’ai gagné au loto mais j’ai paumé mon billet, il est où » (bref limite affolée).

J’ai finalement découvert la vérité. Sordide, édifiant. : je ne saurais trancher. Mes investigations inquisitoriales ont donc finalement portées leurs fruits : je sais, désormais, et vous n’allez pas tarder à savoir également.

 * Intermède publicitaire *

Si tu veux savoir, compose sur ton mobile un numéro surtaxé au Pérou*(6) et vote :

Si tu veux savoir, tape *1*

Si tu es joueur, tape sarko

Si tu est un alien*(6.5), tape *2*

 Si tu ne veux pas savoir, tape *3*

Si Paris était en bouteille, ce ne serait pas la boisson « number ouane » à Marseille mais je mange chez mac donald’s dis graisse digresse. Et m'égare. Saint-Lazare, priez pour ma résurrection.

* fin de l’intermède publicitaire *

Donc,

Madame Vodka à de singulières fantaisies. Quand sa litière est usagère (tendance trois goûtes hein, je suis un maitre soigneux, tous mes esclaves vous le diront) et bien, elle file sur le balcon, va devant la fenêtre du voisin (de droite et c’est bien fait pour lui) et se soulage copieusement, tendance versement en liquide.

A priori, c’est tellement installé que cela ressemble à une habitude.

Sur le coup, la découverte m’a gênée aux entournures*(7) mais assez rapidement, le « evil-in-me » a repris le dessus. Et ça me fait bien marrer … D’autant que, j’y repense soudain : j’avais constaté il ya quelques mois qu’elle avait déjà pris pour terrain de jeu urinaire le paillasson du dit voisin. Elle attaque donc par la face nord ET par la face sud.

 

 

Ma chatte est donc bien formidable. Ainsi pour ceux qui ne suivent pas ou prendraient l'affaire en route qu’il fut annoncé en début de ce fil.

Et je pense à raison que nous avons un point commun supplémentaire avec Vodka : en plus d’une indépendance farouche, nous partageons manifestement le même mépris pour les policiers. Chien compris. (car le voisin est des Condés).

Réjouissant.

Interruption momentanée du programme

La branleuse Vodka me regardant pendant que je change sa litière, cet apreme : 

 

 

Ma Toune PERSONNELLE Vodka

 

 

Et cette chienne sauvage de Vodka, en 19 ans, elle ne m'a jamais filé un coup de main. Donc la prochaine femme que j'achète, elle devra impérativement savoir faire sa litière elle-même. Je serais intraitable là dessus.

Fin de l’interruption momentanée.

Vous pouvez reprendre une "activité normale".

Je vous conterai prochainement, selon toutes probabilités*(8) les « 10 bonnes raisons » à moi que j’ai de ne pas tuer le chat. En l’espèce, Vodka.

 

Bonjour chez vous …

 

 

AnT, de chez Smith en face, félin pour l’autre

Xxx


Message personnel : pardon dieu, j'écris sous la contrainte fouchette fourchière de satan.

 

 

Remerciements : Non. « Ne jamais remercier, c’est un signe de faiblesse » (John Wayne qu'avait pas oublié d'être con).

Spéciale dédicace à Djemi : dès que l'on se voit, on s'appelle, le « running-start » est toujours :

- Salut ! (elle)

- Ciao ! (moi)

- Comment va ta chatte ? (elle)

- Bien et la tienne ? (moi)

--> Preuve s'il était nécessaire que mes copines sont formidables. Etymologiquement parlant, je trouve cela normal. Même si ce n'est pas purement sexuel ^^  

Note culturelle : Pablo P. aurait aujourd’hui 124 ans. Etonnant, non ?


Notes de bas de page :

*(1) Savez-vous d’où vient cette expression « courir comme un dératé » ? Non ? Tant pis pour vous. Moi je le sais. (et j'suis un chien sur c’coup là).

*(2) « Le voisin est un animal nuisible assez proche de l’homme » : Saint Pierre Desproges priez pour nous !

*(3) Ils me l'ont déjà fait : ils ont morflé et ne recommenceront plus : « Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... et j'ventile... » <- avec l'aimable soutien de...^^).

*(4) La preuve que cela fonctionne : je n’ai jamais eu d’aphtes. Ni de problèmes particuliers de l’autre côté de la tuyauterie, je le signale pour les obsédés proctologues qui souhaiteraient s’accorder la grâce d’espérer pouvoir un jour trouver en moi avec moi quelque récurrent commerce : vous pouvez aller vous toucher vous-même érection de bande de sacripants d’obsédés intestinaux médicaux.

*(5) Un qui-crois-pas qui n’aurait pas arrêté de grandir : y penser ne lasse pas l’enfant en moi de s'émerveiller. Pas le p’tit con pré-pubère de mercerie boutonneux : l’enfant !

*(6) Le centre de traitement de vos appels se situe à Cusco (si ça existe, Cusco : je viens de dénicher cette ville sur le second lien de cette page :  si tu crois qu’je raconte des carabistouilles, t’as tout faux. Elles sont en béton les informations distillées sur ces pages. Et toc !)

*(6.5) Et si en plus tu ressembles à la créature qui a embêté pendant longtemps ma copine Sigourney W. je te signale à toute fin utile que c’est moi qui ai traité ta mère de « morveuse salope et ventripotente » avant de l’atomiser, et que j’habite à Ouagadougou (Burkina Faso pour les décérébrés abrutis qui ont peur du noir et votent affront front-national). Même pas peur ^^

*(7) Parfaitement, j’ai des entournures. Ce qui fait de moi un être différent de toi, lecteur. Mais je ne t’en veux pas. Non ne pleure pas. Nous ne sommes pas dans une émission de T F Haine ! Un peu de tenue.

*(8) Quand ton prince viendra un jour...

--> 8.5 notes de bas de page : record battu ! Jusqu’où s’arrêtera-t-il ? (Comme disait Louis le XIVème avant de mettre aux fers le camarade Nicolas Fouquet. C’était une séquence trop bonne historico-culturelle limite confiturière)

Demain il est possible que nous nous moquions de Monsieur ‘Crosoft. Mais ce n'est pas encore sûr...

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Dans (la solitude de) mes alpages...
commenter cet article

commentaires

valée 06/03/2008 21:25

Parlons en des doigts hein ! Vous connaissez ma dextérité en matière de clavier et de métacarpiens ! En conséquence de quoi si le propriétaire de cet espace n'y est point opposé et parce qu'il y a un putain de bordel sur les murs de la Rue de Verneuil,  je déposerai ici même quelques bafouilles ... histoire que les draps s'en souviennent ... Dans la négative je garde mes mimines au fond de moi, fragiles comme des ..... bla bla bla C'est d'la bonne ... moi j'te l'dis ... Tu préfère la claque ... ?????

AnT 07/03/2008 22:29

Bonsoir ...Bon la mémoire des draps, en numérique, j'garantis pas, mais sur le principe, ça m'surprends assez pour que j'ai envie de voir de quoi, de qui il retourne ...Mais bon, si vous voulez applaudir, aussi ... ;-)

valée 01/03/2008 23:43

Foulala .... les matous ...J’adore les chats. Depuis toute petite. Même si le lapin reste mon animal totem, rapport à mes dents et à un tas de trucs privés (sans allusions sexuelles) et le Bonobo aussi (rapport cette fois à un tas de cochoncetés). Ma chatte s'est tirée s' faire le mâle… enfin j’en sais trop rien … mais si je choppe celui qui lui fait le Kamasutra depuis 15 jours, ce sera direction « Les jardins de Pékin », feuille de menthe et salade !Si ma follasse ne radine pas son cuisseau fisafisa, j’ai décidé d’en reprendre un.Et ce sera un bon vieux matou, gris et rayé, de gouttière de préférence et je l’appelerai Prada ou Kelian (rapport à mes toc) … Des fois que Zorro passe dans le coin …j'frais mon coming out en privé ...Et je me fou que ca fasse vieille fille … la quadra et son matou, j’ai passé  le cap hein !Les chats sont des êtres extraordinaires, que l’on peut regarder pendant des heures sans se lasser, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de gens. Ils sont doux, fiers, malins, indépendants, rancuniers. J'adore. Ils ont une vie formidable : ils dorment et se font caresser uniquement quand ils l'ont décidé, et si tu essayes d'acheter leur amour, ils te griffent. Re j'adore. Et  lorsqu'ils sautent sur la table basse pleine de petits objets, ils ne font rien tomber. L'élégance suprême. Ils ont la classe. Ce sont des créatures supérieures. Contrairement aux chiens, que j'aime moyen moins. Ils ne savent même pas s'emmener pisser tous seuls et si tu leur fais mal, ils l'oublient dès qu'ils entendent le bruit de l'ouvre-boîte. Chacun son truc. Je n'ai connu qu'un seul chien sympa, il se reconnaîtra, salut Dolby !Mais notez très Cher, que le plus extaordinaire de tous les animaux du monde c'est le poisson rouge. Parce qu'il a une mémoire vive émotionnelle de deux secondes quinze. Toutes les deux secondes quinze le poisson rouge s'écrie : « trop sympa ce bocal, je kiff grave ! ». C'est un animal qui m'inspire rire et respect.Beaucoup de gens ont le même genre de mémoire émotionnelle, mais malheureusement ils ne vivent pas dans de sympathiques bocaux, mais en liberté parmi nous.Quelle tristesse ... Cf : fais pas chier je dors/j'adore

AnT, goldfish syndrome 02/03/2008 09:22

Faudrait quand même te sortir les doigts,d'où qu'ils se trouvent, et songer à blogger de par toi même, sans pirater les espaces des autres, hein ...Qu'est-ce que j'écrivais, moi ?Ah oui !Faudrait quand même te sortir les doigts, d'où qu'ils...^^

Zaza Lapsus 26/10/2005 16:52

HHHééé! Moi aussi j'Aime bien Ton Chez-Toi, Heureusement qu'y'en a pour tout l'monde!! Faudrait pas qu'on soit à l'étroit... Quoique... Se serrer... ça me ferait peut-etre aimer les sardines...?

EN REVANCHE, Moi, je me demande comment tu supportes tes salopiauds de petits voisins. J'aimerais bien les faire déguerpir, "comme des dératés", et les mettre en orbite!! Mais dans ce cas, comme le disait si bien Jean-Jean La Débrouille, "T'as pas fini de tourner!"

Et puis, hum, depuis toute petite j'ai toujours associé l'expression "Courir Comme un Dératé" à, euh, courir comme un mec à qui on menace d'éclater la rate ?
J'ai Gagné?

Tu crois que Vodka m'aimera un Jour?
Tu crois que c'est moi qui la fait vomir? Tu crois qu'elle arrêtera de me mutiler l'avant-bras à chaque fois que je veux juste lui tordre le cou, non, euh, la caresser?

Je sors?
Je signe même pas?

Dur!
 
Vodka n'aime que moi ... et mutiler les avant bras, c'est vrai ... ^_

petite julie 26/10/2005 14:21

bonjour, je viens te visiter via le blog de soph'. sympathique blog que tu as là, mais faut être une sportive de l'index sur la roulette de la souris avec toutes ses notes en bas de page ! ;) bon je vais lire les archives parce que j'aime bien ton chez toi. :)
 
C'est mon côté "Véronique et Dalida" de vos doigts .. Ne les laissez pas gourds : ils peuvent toujours servir :p

Au fait : Si pendant la visite tu retrouves mon CD de barbelivien, ça m'arrangerait...

et merci

Soph' 25/10/2005 23:10

Oué moi aussi d'abeur !

AnT, 25/10/2005 21:35

Je ne rajoute ce commentaire que comme une basse manoeuvre pour provoquer le clic de curiosité sur les commentaires.

Et si cela a fonctionné, et bien, lectrice, lecteur, t'as pas un peu les cacahouettes ? Comme on dit par chez moi (c'est-à-dire un peu partout entre le segment tracé par la liaison Strasbourg/ Biarritz, même un peu à gauche, même aussi à droite.)

Gotcha !

Sur ce, je m'en retour visiter les pâturages numériques.

- Moi -

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?