Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 01:10

 

Si vous trouvez la photo d'une oreille vue du ciel, je suis intéressé, aussi...

 
Avertissement au lecteur (quel dommage que ce mot n'ai pas de féminin)
Je signale à votre attention qu'une vidéale utilisée dans ce billet contient des images mobiles susceptibles de heurter par la face nord la libido des plus jeunes de nos collégiens. Les parents seraient bien inspirés d’abandonner quelques minutes dans la forêt la plus proche leur progéniture, le temps de cette lecture réservée, vous l'aurez compris, aux adultes. Merci de votre attention à la marche.

 
 
Chez voyeurs écrans-spectateurs,
 
 
Misanthrope par goût, il m'arrive toutefois de savourer quelques moments de joie en ce monde... Si !
Un monde composé d'aventures permanentes, de rencontres parfois étonnantes.
Un monde où le président français aura sans doute, au train médiatique à très grande vitesse où vont les choses, résolu l'épineux problème de la faim dans le monde*(1) d'ici à février 2008, et devrait si tout va bien pour lui nous emmener, pour s'occuper, en guerre contre l'Allemagne avant la fin de son septennat de cinq ans, le bougre, aussi petit d'esprit que de taille*(2), ne sachant pas compter.
 

Un monde qui me permet parfois d'écouter de doctes connaissances, scientifiques de profession, m'expliquer avec un naturel désarmant, comme on disait en leur temps d'Oppenheimer ou de Sakharov, que, je cite avec des pincettes, des gants et une combinaison thermomoulée parce que je suis d'un naturel centriste prudent, que « bien sûr, oui, la téléportation est possible, mais l'énergie nécessaire à sa mise en œuvre, démesurée, ne permet pas son application au quotidien »*(3)(sic).
Tant pis. J'ai pleuré. Un peu. Mon neurone gauche, trekkie par atavisme*(4) en est attristée, mais je survivrai sans jamais rencontrer Jean-Luc Picard.
 

 (maman, tu peux te retourner jusqu'à ce que la musique cesse, merci)
 
Vous l'aurez compris : la vie peut être belle dans ce monde de réjouissances et de curiosités.
Mais cela ne suffit pas. Ne me suffis pas. Il me faut, vaniteux que je suis, apporter ma pierre aux connaissances qui font de ce monde un espace d'horizons cognitifs sans cesse renouvelés. Pour tout être humain non doté d'un téléviseur, du moins.
Comme je n'ai pas l'intention de provoquer une émeute de femmes en délire montrer mon séant dénudé et délicatement musclé, il m'a fallu imaginer un autre stratagème pour captiver le monde, et vous occuper quelques minutes.
Ainsi, j'ai, sur mes heures de loisir, pris sur moi d'exhumer les dépouilles des victimes (les mortes, les autres n'étant je le regrette pas consentantes) tant et à la fois du stalinisme (sous cette acception nous mettrons car c’est mon choix et mon expérience toutes les victimes du communisme, touristes du Cambodge de pol-pot, basanés de Roumanie et autres morts au pied de nez d'un absurde mur berlinois – liste non exhaustive) et les victimes du nazisme (Juifs, Tziganes, Homosexuels, Francs-maçons, Rose blanche, Jean Moulin et Pierre Meunier compris).

N'ayant su où classer les « victimes » de la torture coloniale française en Algérie, coloniale anglaise envers les Boers en Afrique du Sud (les premiers camps de l'histoire de l'Humanité) et autres enfants déchiquetés à Bagdad par les bombes barbues, je les ai mises dans une petite boite que j'ai oubliée dans la consigne de mes souvenirs, inutiles qu'ils étaient à l'expérience qui va suivre, et qui pourrait, j'en suis sûr, faire ma gloire quelque part entre l'extrême gauche et l'extrême droite.
 
Donc.
Après moult pesées scientifiquement comparatives, et comme vous pouvez l'imaginer à ma plus grande surprise, les ossements étaient in fine de même nombre et de même poids.
N'osant imaginer que les paysans russes avaient moins d'os que les enfants juifs de Varsovie, j'en suis parvenu à cette conclusion que les barbaries communistes et nazies étaient, sensiblement, de même poids. Comme le kilo de plume et le kilo de plomb, mais sans les plumes, voyez ?
Et pour couper court à toute contestation, je dirai également, aux obsédés des chiffres qui lisent mes lettres, renvoyant dos à dos ces barbaries, je dirais, donc, que si les mauvaises volontés britanniques, russes, américaines et les 7 petits princes qui volaient sur la Manche dans les airs, et autre Pierre Dac londonien n'avaient coupé court, mauvais joueurs, aux bien compréhensibles ambitions nazies, le score eu tout de même été sensiblement le même ...
 
 
Étonnant, non ?
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, pourtant scientifiquement dépourvu d'âme
xxx
 
PS : veuillez imaginer tout de même qu'à la vue du gouvernement Endemol/Voici/"Vu à la télé (réalité)" médiatique que nous subissons au quotidien, je m'dis qu'ce monde, je l'aime. Mais la France, parfois, je doute. Et vous ?



 

*(1) Si bien sûr les dirigeants iraniens ne l’ont pas pris de vitesse, en y allant de leur perse initiative pour résoudre la faim dans le monde, en provoquant la fin (nucléaire) du dit monde.
 
*(2) Grincheux et dormeur, que j'ai invité à boire le café le temps de rédiger leur autobiographie, acquiescent comme seul homme, opinent du chef en battant des deux nains mains.
 
*(3) Ni même à l'hebdomadaire, mais je ne peux pas vous dire, je ne me suis pas torché avec « voici » depuis longtemps. Voilà.
 
*(4) mon père était gaulliste consentant, c'est vous dire la puissance de l'atavisme.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

roxane 21/09/2007 14:33

comme quoi sans le savoir par des biais détournés trés trés détournés, on trouve comme ça... des univers qui ressemble au sien propre. des préoccupations qui sont les miennes ... croiser René Char, mon époux secret le petit prince (ben oui, ça fait longtemps que je lui étais promise, fallait bien que ça arrive...), Grabuge, Moulin et le bonjour chez vous de Portmeirion et plus encore me fait penser que vous et moi nous sommes croisés mais autrement...sous d'autres cieux...sous d'autres mots...en tout cas moi j'ai la sensation  ( confuse encore et trés suggestive j'avoue ) de vous connaître mais pas d'ici.bon pour l'homme de l'art...à voir. ou alors c'est qu'il ne peut rien pour vous...pour l'instant.bonjour chez vous !

AnT 22/09/2007 07:36

Mes préoccupations seraient si donc lisibles ?Vous êtes la première personne (en près de deux ans ^^) à relever la référence à Portmeirion, "be seing you" ... Alors de fait, vous intriguez en retour.... Mais je ne sais trop gérer ce genre d'échanges de manière "publique"... Puis-je poursuivre au travers de votre courriel ?;)PS : le p'tit prince, c'est très surfait... Selon une connaissance plus crédible qu'un journaliste "embeded à l'Elysée", il ne saurait même pas dessiner... Comme la Vénus de Milo... ^^

Bea 21/09/2007 14:23

t'es un grand malade, toi ...

AnT 22/09/2007 07:28

On s'tutoie ?

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?