Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2007 1 24 /09 /septembre /2007 01:55

 
Chers voyeurs Chère audience numérique,  

 

J'ai connu Bertrand à un concert de Noir Désir. Il était déjà très rock dans l'esprit, malgré son tee-shirt Dalida moulant et ses tatouages « Avec Lionel en 2012 » à demi effacés. Nous sommes toujours en contact, et je sais qu'elle il m'aime bien...

J'ai connu Anne lors d’une fête de la rose. Je fessais faisais le p'tit prince, elle dessinait des moutons. Notre amour de la bière chaude nous a immédiatement rapprochés sans pousser le bout du bouchon jusqu’à nous reproduire. Aujourd'hui, nous sommes toujours en contact, et je sais qu'il elle m'aime bien...

J'ai connu Denis lors de la finale d’un concours mondial de scrabble alternatif et protestataire. C’était au milieu des années 70, en Allemagne. Nous formions alors une altière équipe alter-citoyenne, opposée, par un curieux hasard, à une meute composée de forces de l'ordre illettrées. Après des heures de bataille lexicale acharnée, concours de circonstances ou éclair de lucidité exceptionnel : je ne sais ; j'ai sorti un « Zooxanthelle »*(1) de derrière les fagots, avec mot compte triple, quinte flush, strike et tout l'toutim. Nous avons sur ce coup fatal remporté hautes les mains la partie, fustigeant au passage l'ignorance crasse des protozoaires qui nous faisaient face sans jamais retirer leurs casques à pointe ou leurs bottes à clous, sous lesquelles on devinait toutefois des tressaillements alternatifs probablement dus à un récent excès de gégène. Dans mon souvenir, quand j'ai déposé, sûr de mon fait le mot de la victoire sur le tapis de la gloire, Denis était vert. Déjà ! Nous sommes toujours en contact, et je sais qu'il m'aime bien, même si cela fait jaser certains, au sein de son groupuscule.
 
J'ai connu Jean. Aussi. Nous étions tout deux chômeurs professionnels quand un de ses amis décida qu'il était temps pour lui d’offrir, à l’instar de Philou Pétain mais pas tout à fait quand même, son corps à la science son pays. C’était en 1995. Je m’en souviens comme si c’était hier. Et pourtant, ce n’était pas hier, puisqu’ainsi que je viens de l’écrire, c’était en 1995. Jean hérita alors d'un budget quotidien de frais buccaux dits « de bouche » tournant autour de 1500 euros... Ne sachant qu'en faire, l’ascète corse décida de m'inviter à ripailler matin, midi, et soir, ce qu'il me sembla tout à fait naturel d'accepter vu mon appétit insatiable et l'étroitesse de mon budget d'alors. Impressionné par mon appétance, il décida de me dédier quelques journées. Pour faire la fête, dans sa bonne ville.
 
Car vous ne le saviez pas, mais derrière la « fête Desjardins » se cache, chez mon pudique ami insulaire, l’occasion d’un hommage discret. Les Parisiens sont tellement bêtes, les animaux, qu’ils ont cru que c’était un fête qui leur était destiné... J’en ris encore ! Le plus souvent, certes, sous cape car j’aime à me vêtir au quotidien d’une tenue de mousquetaire. Je sais, je suis fantasquue.
 

Et dire que vous avez oublié de me la souhaiter ! Pfff...

Et écrire dire que notre famille est installée sur la même terre normande depuis le 17eme siècle, et n'a jamais renoncé, nous sommes de grands rêveurs, à organiser l'indépendance du pays des deux léopards*(2) !
 
La vie est décidément pleine de surprises…
 

Et vous ? Avez-vous votre fête parisienne ? Hein ?
 

Un jour prochain, je vous causerai de mon anniversaire… Si bien sûr je retrouve dans mon b*rdel numérique un bouillon brouillon de juillet qui fait sourire mon souvenir, et fera j’en suis convaincu le bonheur de vos prochains détours en ce jardin numérique.
 
 
 Bonjour chez vous... 

 

AnToine Desjardins, de chez Smith en face bientôt parisien…
xxx

PS : Tout cela n'est pas sérieux, quand on sait la France en faillite et que nos ennemis héréditaires s’apprêtent à envahir insidieusement notre doux havre de francophonie totale. Heureusement, Philippe K. Dick Rivers est de retour, et ça, c’est une bonne nouvelle !

 

 

*(1) J'ai été élevé dans un placard à escarpins, avec pour seule compagnie le tome 10 du Grand Larousse encyclopédique de mes parents ! De « S comme Stria à Z comme Zyth » : je suis incollable. Et je sais tout ce que je dois à ce volume de l’édition 64 des œuvres complètes de Mlle Larousse. Cela explique peut-être mes difficultés ultérieures à imaginer la capitale de la RFA autrement que sur les bords du Rhin ?

*(2) Car non, ce ne sont pas des lions, comme le pensent nombre de sous-hommes montpelliérains !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

roxane 27/09/2007 11:02

hé bien moi, j'en connais de biens beaux et de bien gironds...pour mars, on y travaille à fond...mais il y a d'abord l'hiver justement à passer...c'est qui A ( oui je suis curieuse ! :-) ) ?

AnT 27/09/2007 16:16

Je refuse de répondre à cette question en public...(disons que ce n'est pas un ragondin... Ou alors, c'est vach'ment mal imité...)^^

AnT 26/09/2007 05:42

Vous me rappelez Desproges :"comment se fait-il que les bordelais soient si laids, alors que leurs femmes sont girondes"Mon conseil horoscopique : patientez jusqu'en mars, et votre édile pourrait retrouver son hiver ...(Oula il est si tard qu'il est tôt ! Je termine un courriel important et vais porter la viande, comme qui dirait "dans l'torchon" (pensée à toi, A, pour cette soirée ;-) )

roxane 25/09/2007 17:38

oh mais mes affaires ne sont pas canadiennes, elles sont bien françaises... :-Dje parlais juste d'un mec bien français, le meilleur d'entre nous, que les canadiens ont eu la chance de compter parmi leurs profs et s'ils avaient pu le garder... ma foi, ça ne m'aurait pas dérangée...

AnT 25/09/2007 00:55

Impossible d'accéder ce soir à l'administration d'Over-Bug... Pas grave, je passe par l'entrée de service (la votre : huhu ^^)Béa : statistiquement, je doute qu'ils fréquentent ces lieux... Et euh ? Personnellement ? Hum ... Nan rien...Roxane : je n'ai pas saisi tous les détails de vos affaires canadiennes, mais s'il en reste, vous pouvez faire tourner ! ^^(merchi pour le p'tit prince ... Touché ! Heureusement que je ne faisais pas le catéchisme ... Il me serait arrivé des bricoles ! :p)

AnT 26/09/2007 18:08

Over-bug a résolu les problèmes ... Joli travail, vu les efforts fournis et les possibilités nouvelles ...  Je range le fouet ! ^^Bin y'a plus qu'à écrire à nouveau ... J'hésite entre Montcuq et des raconteries autour d'une jolie rencontre ... Je sais, j'ai des hésitations saugrenues. Whatever ! J'assume ! A suivre... (ou pas)

roxane 24/09/2007 15:47

n'étant pas parisienne...là où je suis, on a un spécialiste du caribou et si on peut le faire retourner chanter "ma cabane au canada", on ne pleurera pas...pas moi en tout cas et pourtant il n'est pas si droit dans ses bottes que ça...il est droit(e) c'est tout. pour avoir eu à l'approcher et à  devoir l'approcher à nouveau prochainement ... pour lui demander poliment quelque chose pour les plus emmerdés d'entre nous malgrè l'Etat en faillite organisée, je veux bien faire un effort pour lui faire la fête pour son départ et on lui garde même son vélo s'il veut... pour dans 20 ans...bonjour chez vous ( vous savez vous êtes trognon avec vos frisettes... on dirait le petit prince ;-) )

Béa 24/09/2007 11:50

Ce sont Baupin, Delanoé, Hidalgo et Tibéri qui vont être contents...

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?