Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 23:27
  Sophie mimant ici et à la perfection, comme toutes les Sophies, le ragondin effarouché, mais pas trop…

Chez voyeurs écrans-spectateurs,

 

J'ai rencontré Sophie Marceau*(1).
Dès son arrivée, je la vois telle une nouvelle Warrens. Un visage pétri de grâces, de beaux yeux bleus plein de douceur, un teint éblouissant, le contour d’une gorge enchanteresse*(2).
Tandis que nous devisions, et que je la complimentais sur la qualité de sa couleur, la vigueur et la dignité de son poil de tête si vous préférez, j'eu, tandis qu'elle se trémoussait sur ma moquette pour en vérifier la douceur prospectivement câline et que s’esquissais dans ma tête la tentation de vérifier de mes propres mains s’ils étaient propres, ses ces poils, la malencontreuse idée de lui glisser en un désarmant sourire cette phrase pleine de sous-entendus qui fit à mon plus grand désespoir horizontal ma perte :

« J'aime beaucoup les initiales de votre prénom ».

Elle est partie l’étoile…
 
En plus, ce n’était même pas vrai. J'm'en fous de ses initiales. Il n'y a que ses seins qui m'intéressent.

(Sophie, si vous me lisez, ne croyez rien de ce que je viens d'écrire. Je vous aime, mais, tout comme vous, je ne le sais pas encore.)

 
Tenez, à propos et tant que j’y suis nous y sommes ensemble, je souhaite ardemment que quelques pervers, sur l'invitation ludico-équivoque de mademoiselle Google continuent de visiter cet espace numérique par surprise, et n’y trouvent pas réellement ce qu’ils y trouvent.


Je ne céderais toutefois pas à la tentation d’évoquer brièvement des souvenirs pratiques qui rappelleraient trop aux âmes sensibles les initiales de Mlle Mme la Marceau sus-évoquée. Non. Ce n’est pas mon genre. Mais cela explique que je m’en vais graphiter du burin numérique clavier ces quelques phrases inquiétantes qui vont suivre (ne partez pas) :
 

« Benoit XVI nu »

« Philippe Sollers intelligence »

“Nicolas ibn El Poussah »

“Izonoud is dead”

« Alain Juppé zoophile”

« Clara Morgane habillée » (on ne sait jamais : pour un curé hésitant entre débauche et repentance ?)

« rabbin hallal » (je n’aime pas les interdits anachroniques sectaires...)

« imam casher » (...quelle qu’en soit la provenance)

« J'aime la paix, mais je préfère la guerre et Bernard Kouchner » (ça, c'est uniquement pour faire venir les cadres de Lagardère viendra à toi, de l'UMP et d'Europe 1)

« J'aime l'amour, mais je préfère les playmobils » (c’est ce que je pensais à 5 ans, mais il y a prescription et puis, comme tant d’autres plus connus que moi – air contrit – « j’ai changé » - fin de l’air contrit).

« Mon albatros s'appelle Frank Sinatra » (la première, le premier qui tape cela dans Mlle Google, je promets la cyberbaffe si je la/le retrouve).

« je connais l’avenir du socialisme en France » (il me semble, pour votre information, que c’est un symbole mathématique représentant un « O » ou un « 0 » barré d’un slash. Attention, il ne faut pas confondre ce signe avec la synthèse de l'action l'agitation gouvernementalement attardée dont nous sommes actuellement les spectateurs gavés.

 

Je crois que l’intérêt de ces phrases est – principalement – la possibilité de lutter contre l’Alzheimer qui nous vous tombera dessus, quoi que vous fassiez, dans quelques décennies au plus tard.
Ainsi, si d'aventure vous oubliez le nom pourtant singulier de ce fort élégant espace, vous pourrez toujours me retrouver, sans user vos sens olfactifs, car franchement, entre nous, « Alain Juppé zoophile », ça ne s'oublie pas.
Et puis, c'est une manière comme une autre de faire grimper les statistiques de fréquentation anémique de cet espace qui ne l’est pas…


Et Sophie Marceau me direz-vous ?

Au-delà du fait que cela fasse un titre acceptable, je dois avouer que, comme tout le monde, j'en ai fait mon deuil ! Où était-ce un autre ?

 

 

Bonjour chez vous ...

 

 

AnT, de chez Smith en face (c’est moi)
xxx

 *(1) Genre de Brigitte Bardot contemporaine, plus jeune et moins conne. Enfin plus jeune, j'suis sûr.


*(2) Et je peux désormais, grâce à cette phrase et à l’instar du premier Ardisson venu, prétendre moi aussi, piètre scribouillard, avoir « pompé Rousseau ». Vous croyez que ça aide à devenir célèbre sans les mains, vous ?




PS : Vous allez à présent vérifier que j’aime les « chauds et froids », car en ce 30 septembre, deux « anniversaires » reviennent à ma mémoire. Deux décès. Le premier, celui de James Dean, sur la route de Salinas, 1955…

Le second, plus personnel, est celui de mon grand-père paternel : Robert Desjardins, menuisier à Evreux. Au-delà des souvenirs et des évocations familiales, il reste la trace d'une inoubliable racine. Je l’ai découverte dans le tiroir du bureau de mon père, quelques heures après la mort de celui-ci. Il évoquait souvent dans ses dernières années l’écriture d’une possible autobiographie. Nous l’encouragions, en vain, et ne disposons – à ma connaissance – que de ce premier fragment. Le lent naufrage du docteur Alzheimer n’avait pas tout emporté… Il y est question, justement, du 30 septembre 1950… Et la mémoire peut survivre à la mort, un peu, et assez pour accompagner une bougie d’un sourire. Voici :

 
Putain d’belle écriture, isn’t it ?

« Tout a basculé le 30 septembre 1950 à midi. Mon père venait de rendre le dernier soupir, et je ne mesurais pas le vide laissé par cela. Homme hors du commun, travailleur acharné... »

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT - dans Listalacons
commenter cet article

commentaires

Sister of Night 01/10/2007 19:36

Etrange mélange entre ces quelques mots de fin - terriblement touchants - et les formidables incitations à la débauche numérique en nous distillant des titres pour aller chatouiller la Miss Google.Pour SM, je suis comme elle, je n'ai pas d'opinion.Sister "el condor passa"

AnT 02/10/2007 14:54

Bin elle semblait en avoir une, plutôt contraire, non ?Ou serait-ce mon alzheimer atavique qui déjà se joue de moi ?

Fredogino 01/10/2007 10:45

De la belle Sophie au grand-père, il y a un monde... Le tien, traversé trop rapidement ?

AnT 02/10/2007 14:52

Possible... Vous me direz... Ou vous me le chanterez, si vous savez chanter ? ;-)

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?