Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 23:16

Chers voyeurs écran-spectateurs


Il y a peu, je vous sondais de fond en comble.

Respectant a posteriori la plébéienne souveraineté de choix quasi divin qui pourrait être la votre, et ce même si je sais pertinemment que la plupart d'entre vous ne savent pas lire ont simplement cliqué sans regarder sur la première proposition qui nonchalamment s'offrait à votre vindicte rat "clic" de souris, et que, et c'est cela qui me console : vous l'aurez au final ET comme avec tout sondage qui se respecte dans ce singulier orifice anal de votre corps à vous que vous avez, : je m'éxecute (mais sans douleur) sur-le-champ pour vous livrer en cette soirée dominicale (car Pascal est mort et résucé réssuscité, comme chacun sait) l'objet concomitant de vos envies et de mes délires présents.

Ainsi vous vouliez de la viande ?

Allons-y gaiement : vous en aurez !
(dans les limites, bien sûr, de votre hétérosexualité*(0))


Mangeons de l'humain !

 

à table ?


Amis, camarades, concitoyens de France,

Consacrant l'essentiel de mes nuits solitaires à de misanthropes recherches philantropiques, j'occupe également le commun de mes jours à envisager pour l'Humanité un avenir meilleur*(1).


Oui. Je l'affirme, et pas seulement multinationale : un avenir radieusement Français pour le monde est possible, ainsi que nous l'enseignaient en leur temps nos pères collateurs colonisateurs fondateurs. Ferry, Gambetta et Thiers pour ne citer que les plus prégnants de nos aieux : le désormais légendaire anti-royaliste boy's band : "2 be (republican) 3".

Cet avenir, radieux comme une cité Le Corbusière, passe par des propositions des plus audacieuses.
"La colonisation, c'est c'était mal", m'objecterons les plus basanés écervelés d'entre vous.
Certes.
Mais après tout, sommes-nous en droit de penser, les dictatures autochtones de remplacement n'ayant pas fait leurs preuves (sauf peut-être en Inde mais je ne précise cela que parce que je sais cette puissante toute nucléaire), pourquoi ne pas nous retourner vers nos chers trésors historiques dont les patronymes honorent en plus de notre histoire si peu commune les noms des principales artères de nos délicieux centres-villes*(2) ?

Il me faut trouver, dans le respect de la mémoire de nos chers fondateurs en République, de quoi soulager le monde d'une grande partie de ses nombreuses misères. Je vais donc devant vos yeux je l'espère attentifs m'y employer au fil des lignes qui vont suivre.

Vous le constatez chaque jour, nous assistons depuis quelques années à de lamentables spectacles nécro-animaliers. Des bêtes sont génocidées, et ne sont pas même mangées. Le commandant Coustal Cousteau se mord les os, brigitte bardot se ronge les ongles jusqu'aux coudes, et Georges Pompidou dobleyou lui-même se bouche les oreilles, constant dans l'indifférence, et persiste à sourire aux caméras de "30 millions d'amis velus à plumes" les soirs de thanksgiving en regardant les épisodes circonstanciés de F.R.I.E.N.D.S.


Nous avons connu, intimement pour certains légionnaires : "la vache folle", les "moutons qui tremblent".
Alors même que les poules ne picorent plus, mais éternuent en dévorant des kleenex d'ocasion ou, pour les plus aventurières d'entre elles, des feuilles d'impôts usagères.

Je sais de source sûr, alors que le complot judeo-maçonico-médiatico-musulmano-chétieno-stupido entretien un considérable silence sur la réalité des épidémies animales. Les singes ne constituent plus une alternative crédible, du fait de la "diarrhée simiesque" (bientôt sur vos écrans). Les éléphants quand à eux ont chopé le sida des souris. Vous ne saviez pas. Maintenant vous savez !

Que nous reste-t-il, si nous ne voulons pas finir comme la première antilope venue, à bouffer d'l'herbe en r'gardnt le roi lion à la téloche ?

Et bien je vous le dis l'écris :

Il ne nous reste plus qu'à revenir à cette chère nourriture humaine qui faisait la joie de nos ancêtres :

Mangeons de l'ouvrier !
Mangeons de l'agriculteur!
Mangeons du petit cadre !

Mangeons du manifestant au cuissot bien ferme !
Mangeons du juge !
Mangeons du chomeur !

Redécouvrons les incomparables saveurs de la viande humaine !


Un Première côte de blaye sur un roti de fonctionnaire ?
Un tartare de bucheron et ses p'tits champignons ?
Un millionaire sur canapé ?
Un sauté d'évêque sauce bleue ?
Une animatrice télé fourrée aux marrons ?
Une brandade d'imam ?
Des couilles d'informaticien farcies (à l'écossaise comme il se doigt doit) ?
Une femme battue au gingembre ?
Un jeune de banlieue braisé et ses p'tits lardons casher ?
Un rabbin bolognaise ?
Un faux-filet d'plumitif aux oignons doux ?

Les options ne manquent pas !


Conservons à la France tant son rôle de phare à de la pensée humaine que de la gastronomie ! Et ne venez viendez pas m'objecter que ce ne sont là que des salaisons d'absurdies saupoudrées par des journalistes désoeuvrés, étiolés du CPE et autre coincés de parisianisme repu. Ce sont ces mêmes, sinistres, qui laissent un organisme anglais - j'en ri encore - désigner un restaurant espagnol comme "meilleure table de la planète".


Résolvons également, par l'usage dela viande humaine, les problèmes de chomage en éliminant les plus inutiles ou socialement coûteux d'entre-nous vous !


Je ne vous cache pas qu'avec des idées aussi révolutionnaires, qui ne doivent qui plus est rien à l'imagination viandarde et pourtant débordante de feu Philippe Pétain pourtant général au long court le long du chemin des dames, je ne désespère pas mériter bientôt sinon le titre de chevalier de l'ordre du mérite, du moins une citation honorifique en exergue du prochain guide Michelin.

J'ai déjà contacté Bocuse, Savoy, Ducasse et Veyrat, qui ne sont pas tous manchots de la casserole et qui, progressistes autant qu'il est possible pour des hommes habillés de blancs et pourtant tâchés de sauces rouges, m'ont assuré de leur plus entier soutient.

A mon grand étonnement, plusieurs possibles candidats à l'élection présidentielle prochaine ont déjà désigné à mon imagination débordante débordée de prochaines cibles qu'ils aimeraient bien cuisiner eux-même.

Ce n'est pas pour dénoncer, mais le p'tit Nicolas veut bouffer du grand Dominique. Lionel X se ferait bien une 'tite Ségolène à poil la poële. Ce ne sont que des exemples.


Je ne donnerai pas les noms de ces personnalités, que j'ai pris grand soin de savoureusement cacher derrière des pseudonymes crédibles à votre présumée piètre imagination. Néanmoins, si je ne donne pas ces noms, je peux bien vous les vendre, assumant ainsi l'absence pathologique de moralité dont je m'honore alors même que je savoure à cette seconde les restes de mon voisin, paisiblement dépecé hier et préparé tout le long du jour en un savoureux ragoût.


Sur ce, je vous souhaite un bon appétit. J'entends des sirênes au dehors, et il semble probable qu'une escorte vienne me chercher. Peut-être pour défendre ce projet révolutionnaire devant quelques hautes instances ?

Je vous embrasse sur la truffe que je trouve bien appétissante.

mmm. Tu sens bon, toi ! Ca te dirait de venir être mangée grailler un bout à la maison ? C'est moi qui me régale !


Bonjour chez vous ...

 

 


AnT, de chez Smith en farce, entre amateurs de tartares...


*(0) Puisqu'il faut prendre à César tout ce qui ne lui appartient pas, ainsi que le disait Eluard, je signale que cette formule me vient de la délicieuse Fabienne, lors d'une conversation du 4 avril dernier. Enfin, "délicieuse", je le dis, mais je ne lui ai pas touché les seins non plus faut être clair là dessus, même si cela nourri en moi, jour après jours et devant un tel talent ludico-verbal une franche frustration mamaire.

*(1) C'est un tempéramment, l'altruisme, vous avouerez.. Sans doute une cochonnerie ataviquement acquise par la mère. Ce genre de choses, cela s'attrape par la mère.

*(2) Il suffit d'écouter la chanson de Sheller pour, ne pas s'en convaincre mais passer tout de même un joli moment de musique ce qui n'est pas rien, puisque c'est Sheller.


 Perso : bon anniversaire à Philomène, 4 ans aujourd'hui ... Elle sera épargnée : y'a pas assez à manger... ^^


Séquence puement racolleuse : quelques mots clés ici étalés, et dont le seul objet n'est que de faire venir ici quelques lecteurs illetrés abrutis égarés en ces pages. Certes le proédé est sournois. Je vous l'accorde. Mais je vous m*rde, aussi.

daniel rialet -  les feux de l'amour -  sami yusuf -  segolene -  omar harfouch -  pro ana -  dbz -  mangakyou -  segolene royal -  ilahi -  thierry henry -  dini resimler -  un dos tres -  mangakyou sharingan -  sextv1 -  rialet -  bleach 77 -  legend anime -  sefyu - homme nu

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Tumultes
commenter cet article

commentaires

fabienne 18/04/2006 17:42

après épilation intégrale à la cire (je sais que t'adores ça), peut-être...

fabienne 18/04/2006 12:05

désolée mais ma recette de sauce aux cèpes ne se transmet que de bouche de druidesse suissesse à oreille de druidesse suissesse.

AnT, de chez Smith en face 18/04/2006 15:19

Et si je mets une jupe et une jolie bouche ? J'ai des chances de faire illusion ?

Madison 17/04/2006 14:57

Pou reprendre à contre pied (de porc ?) le titre de l'émission de Coffe je dirais que du  fonctionnaire, du flic, du curé,... ça ne se mange pas ça se bouffe !Tu as quand même de drôles d'idées... si la vache est devenu folle, c'est parce qu'on lui a filé à manger ses congénères... t'aurais pas abusé de facteur aux petits oignons ou d'infirmière en robe des champs ?

AnT, de chez Smith en face 17/04/2006 22:04

Mon diable ! J'ai hérité d'une lectrice de France-Inter le samedi midi !
Comme si les boites échangistes n'étaient pas ouvertes à c't'heure là !
- Désolant -
(pour le facteur illettré : je plaide coupable. Mais pour ma décharge, il était à la L.C.R. donc plutôt inutile, sinon franchement nuisible malgré sa tronche de premier d'la colonie d'vacances.
Et l'infirmière était consentante, d'abord !

Oim'

fabienne 17/04/2006 09:54

vous, vous auriez lu Jonathan Swift que je n'en serais pas étonnée..cela dit, je fais une très bonne sauce aux cèpes, qui peut accompagner à peu près n'importe quoi...

AnT, de chez Smith en face 17/04/2006 22:07

Ze ne l'ai pas lu, mais ze l'ai colorié. Comme dit Alain : "c'est déjà ça", nope ?.
J'lai colorié avec du sang ordinaire pour le rouge, et le bleu des yeux d'une jolie blonde intile pour le reste...Mais j'ai connu un zouave, ceci explique peut-être cela ..
Pour la sauce, s'il vous plait à toi, je suis preneur : j'ai mis les signaux de fumée en * on * :tu peux faire passer la recette, steuplé ?

Oim'

Sister of Night 17/04/2006 02:12

Ah mais en voilà une idée qu'elle est bonne (à croquer) et qui, ma foi (avec des fèves au beurre), me paraît bien appétissante. J'ai plein d'idée de recettes en tête. J'en connais quelques uns que je dégusterais juste "à la croque au sel" et sans pain ni beurre...
Sister  "A table !"

AnT, de chez Smith en face 17/04/2006 22:10

Je peux amener ma chaise et participer aux ripailles ? Si vous voulez, je tue le fonctionnaire et j'amène la sauce blanche ?

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?