Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2006 6 06 /05 /mai /2006 22:40
Chers voyeurs écrans-spectateurs
 
Il y a quelque temps (5 mai 2006 - 19 décembre 2005 : faites le calcul je ne vais pas tout vous fournir mâché non plus) je commandais un ascenseur.
 
« Ascenseur pour le chat fou », rapport à Vodka, ma chatte, et Miles Davis, un Maître, voyez...
 
 
Il est bien arrivé, merci.
 
Chose curieuse, il venait de Paris, ce qui pourrait justifier de ses piètres performances footballistiques*(1) s'il portait des shorts, car mon ascenseur est en cette matière, je dois le confesser, aussi nul que moi. Et ce n'est pas "rien". Puisque c'est "nul". Voyez Monsieur Devos si vous ne comprenez pas.
Bien.
 
Pour lui, le voyage s'est assez bien passé, grâce au TGV de 22h43. Il a freiné à partir d'Avignon, et terminé son dernier voyage par ma rue d'Arcole*(2) à moi où j'habite d'amarrage. Ça tombe bien ! Car pour le livrer chez moi, fallait pas tenter, par exemple, le « 3 rue des oliviers sauvages » à Lyon. Y'aurait eu gourance et, forcement : frais supplémentaires*(3).
 
 
 
Je n'ai donc finalement pas trop eu à attendre, d'autant que je n’étais pas là au moment de la livraison. Celle-ci eu lieu en ces périodes festivo-hivernales où les hommes s'habillent de longues barbes blanches et de ridicules costumes de pompiers lapons, tandis que les femmes sortent guêpières, talons, regards aguicheurs et bas de soies parfois mâtinés de jupes pas toujours démocratiques intégristes catholiques pour célébrer dans une terrible indécence érotico-consumériste la naissance de notre votre leur saigneur seigneur Jésus qu'ils qualifient de Christ. Pour ma part, je dégommais en bonne compagnie quelque Chateauneuf-du-Pape, mais sans évêque de Rome ce qui allégea sensiblement ma culpabilité alcoolique.
 
 
Je n'étais pas présent au moment de la livraison, mais je suis revenu ensuite, contrairement à Dieu qui n'en finit pas de se faire attendre. Ce qui fit dire à l’un de mes amis, juif agnostique intégriste par la mère (je sais, j'ai des fréquentations surprenantes), que Dieu était infini, à l'inverse de la connerie humaine qui s'arrête à ma porte quand je reviens. Et pas la peine de frapper pour espérer rentrer chez moi, j'ai l'fusil en érection, l'piège à loup acéré et un téléphone à la main prêt à appeler des secours, en cas.
 
 
 
L'ascenseur arrivé (alors que Zorro, la cavalerie ou Lionel Jospin toujours pas) fut monté. Assez convenablement je dois dire. Pour situer à vos esprits dénués d’imagination, mieux qu'un cheval de labour de trait professionnel par le premier nain jockey venu (et peut être resté le temps de la course).
 
Je m'honore donc de posséder, contrairement à la plupart de mes lecteurs jaloux, un ascenseur.
 
J'ai également un autre copain (voyez la vie sociale que j'ai et les liens surprenants qui en découlent : tous ces copains...) qui vit, pour sa part, avec une hyène.
 
 
Et il s'en vantait, à chaque fois, devant moi.
« Ouais bah moi, j'suis avec une hyène ».
 
Il s'appelle Bernie, mais certains l'auront reconnu (contrairement à ses parents).
Preuve qu'un prénom ridicule peut faire un bon film ... Sauf dans la vraie vie demandez aux époux Chirac
 
Auparavant, il n'arrêtait pas de fanfaronner avec « sa » hyène. Je me sentais rabaissé, alors que je ne supporte pas de vivre couché.
 
Je crois qu'il est à présent calmé. En effet, il sait. Et je ne manque pas de lui rappeler, au besoin, à l'envi :
 
« Moi, j'ai un ascenseur ! ».
 
 
Pour l'anecdote, sachez qu'au moment de la livraison (qui eu lieu, à 2 heures du matin, ainsi que je l’avais souhaité) je suis parvenu comme je l'espérais à pourrir la nuit de ma voisine inférieure, la Mylène vilaine fermière du 4e, celle-là même qui persiste, pour me pourrir mes fins de nuits, à traire ses vaches à 6 heures, alors qu'elles se couchent souvent à 3 heures du mat ’ après avoir regardé les redifs d'Apostrophe sur le câble. Vu comme elle se comporte avec les humains, il n'est d'aucune surprise qu'elle soit si vile avec ses bêtes.
 
Remarquez, cet animal nuisible qu'est ma voisine ne devrait pas rester bien longtemps un problème pour moi, puisque je vais bientôt déménager, ainsi que je l'évoque dans les notes de bas de page.
 
Je suis donc tout prêt à céder un ascenseur, en bon état, peu servi.
 
Faire offre au taulier, qui transmettra.
 
 
 
Bonjour chez vous ...
 
 
AnT, de chez Smith en face, dans l'étude, au niveau supérieur
xxx

 
Bougies : mon papa. (La version primaire de ce texte date du 13 janvier dernier, et j'ai souhaité conserver cette mention)
 
Anniversaire du jour (6 mai) : mon copain et frère jumeau George, qui vient dîner ce soir à la maison .
 
En plus, il ne fait rien qu'à squatter mon canapé
 
Bise spéciale du jour : Laura, alias « la Plante Verte », que je refuse d'exhiber tant que nous n'aurons pas couché ensemble (ou séparément) mais qui fête tout de même ses 30 ans.

 
 
*(1) Et je dis cela sans nationalisme urbain dans la mesure où je me contrefous du football et vais bientôt quitter Marseille...
 
*(2)
Reconnaissez en haut à gauche le vieux cochon port, la tranchée verte est le Cours Puget (enfin, le vert, à Marseille-city centre est une donnée toute relative) et enfin, singulièrement en bas de l'extrême droite (ce qui n'est pourtant pas dans mes pratiques normales), moi qui vous fais « coucou ! » de la main (gauche), ce qui n’est pas sans surprendre vu mes si peu grégaires instincts sociaux.
 

Je suis au centre du rond rouge à l'extrême droite. Politiquement parlant, je vous signale que ce n'est en rien représentatif de mes opinions apolitiques de gauche.

 
*(3) Des frais de port, bien évidemment. Ne comptez pas sur moi pour relever l'allusion phonique antisémite porcine digne du plus vil almanach Vermot de contrebande. Je suis un garçon plus sérieux qu’un premier ministre à l'agonie : je ne suis pas joueur, qu’on se le dise ! Je suis moi, et ce n'est pas facile tous les jours, sachez-le avant de reprendre votre lecture !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zhealy 09/05/2006 15:06

Pas moyen de le transporter avec vous???
C'est embêtant.
J'adore votre blog, je l'admire,
j'admire votre plume, votre humour et aime à lire les commentaires que vous déposez sur tous ces blogs que je visite aussi.
Je vous remercie de tenir ce blog, et suis désolée de me sentir si bête et si petite! Vous être maître en cynisme et ironie, c'est sublime!
Bonne Journée

AnT, de chez Smith en face 09/05/2006 22:35

Chère inconnue,
Je songe à appuyer ma demande de la médaille du mérite agricole par une copie de vos mots ici déposés. Et bien sûr y revenir à chacune de mes nombreuses crises suicidaires. Y consentiriez-vous ?
mmm... C'est vrai que je suis sublime, en fait ... Faudrait peut-être enfin en toucher mots au sélectionneur de l'équipe de France ?

manou 08/05/2006 11:33

Vous m'obligeriez vraiment  : ))

manou 07/05/2006 12:06

ça n'a rien à voir, mais : "Ah! Sans soeur ? Pour lèche aphro ?  disait mon frère".... oui, je sais... vous vous habituerez disait RT Char  : )

AnT, de chez Smith en face 08/05/2006 09:46

Je vous rappelle que ce blog est lu par des mineurs : je vous prie donc d'user de votre langue avec circonspection. Merci.
Faut-il que je vous laisse l'adresse de mon blog porno-graphique, avec tout plein de dessins érotiques ? 

fabienne 07/05/2006 11:46

je ne comprends rien à cette histoire d'ascenseur...d'ailleurs moi, j'ai peur des ascenseurs. (tu t'en tamponnes le coquillard, je m'en doute)

AnT, de chez Smith en face 08/05/2006 09:43

Tu préfères les sous-marins jaunes suisses ?
(Je ne me tamponne jamais le coquillard en public, car j'ai été élevé à coups d'règle sur les doigts))

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?