Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2006 1 08 /05 /mai /2006 12:35
 
Chers voyeurs écrans-spectateurs
  
 
En ce jour de célébration commémoration du 8 mai 1945, il me semble que l’année 1941 est injustement mésestimée. Je m'en vais donc ici essayer de réparer cette injustice flagrante en vous faisant part de ma revue de presse aléatoire intemporelle et franchement subjective pour cette année
 
 
Médias
 
Pierre Dac entraîne son humour nationaliste sur les ondes de radio-Londres, en se moquant de la dernière campagne de propagande des pastilles Vichy*(1).
 

Cet homme est drôle. Pas d'ac' ?

 
Danièle Gilbert anime son premier débat politique.
 
 
 Politique
 
Un référendum, auquel les animaux ne peuvent participer, décide qu’en Allemagne il ne sera pas érigé de mur géant autour du pays. La population, dans un formidable élan libertaire, refuse en cela de suivre l’exemple atemporel d'Israël. Pour mémoire, pendant la campagne, le débat portait essentiellement sur la possibilité de sortir plus rapidement du pays en cas de victoire de la gauche royaliste.
 
 
Économie
 
Le 28 février, Les supermarchés de Hauteclocque Leclerc s'installent à Koufra, sans étude de marché préalable. Je ma gausse devant une telle incurie marketing.
 
 
Peuple People
 
La cystite cancéreuse de Philippe Pétain de s'arrange pas. (Confidence recueillie par F. Mitterrand, qui préfère conserver l'anonymat).
 
Léon Blum joue aux fléchettes à Riom.
 
Oppenheimer se fait virer de chez lui par sa femme, cette dernière l’ayant surpris avec le fils du voisin dans une position équivoque, et pourtant visiblement horizontale. Il décide alors de s'enfermer avec quelques camarades dans son labo.
 
Sakharov américain
 
 
Humour
 
Le fantôme de Fred Freud vient pour la première fois hanter sa fille, qu'il a, en dépit de tous ses sales propres diktats, "psychanalysée"*(2) de fond en comble pendant des années (8). Il lui demande alors que ses archives privées ne soient pas dévoilées avant un bon siècle pour certaines (vous avez dit "dérangeantes" ?). Cette volonté sera respectée, ce qui fait dire à certains que la vérité, en psychanalyse, est une donnée toute relative...
 
 
Société
 
L'adoption du PACS est préconisé par l'amicale des curés libéraux de France. Il ne sera adopté que bien plus tard, pour l’anecdote par un transformiste réformateur protestant.
 
Pour lutter contre le charlatanisme maçonnique ambiant, l'ordre des médecins est créé en France
 
 
Arts et spectacles
 
Le grand père de Mylène Farmer ne fut que blessé au front est. Dommage.
 
Line Renaud sort de la forêt son premier "meileur-de".
 
Le spermatozoïde n° 356871 de Monsieur Jean-Pierre Spielberg vendeur de cochonnailles à Plouzané le Bihannec se retient d’aller explorer le monde en se disant que cette année 1941 pourrait constituer le titre d’un excellent flim film.
 
 
Sciences
 
Charles de Gaulle invente Internet,
 
F.D. Roosevelt invente le barbecue (sur une idée allemande).
 
Ceci n’est pas William Bill Clinton. Hilarant, non ?
 
Joseph Staline invente l'épilation au lance-flamme (sur une idée stupide)
Remarquez la ressemblance frappante et flagrante avec Olivier Besancenot
 
Charlie Chaplin refuse d'utiliser l'invention de Joseph Staline, qu'il qualifie (en privé) - je cite - de « p'tit pédé moustachu ». Je désapprouve la virilité aussi grotesque que fragile que révèle ce langage.
 
 
Economie
 
Les Etat-Unis signent un contrat record de vente d'avions militaires au japonais en milieu d’année. Hélas, bon nombre d’exemplaires devaient leur être retournés début décembre, en raison d’un malheureux vice de fabrication : ils avaient tendance à retomber un peu vite.
 
 
Mode
 
Mode Rudolf Hess essaye un kilt trop grand pour lui.
 
 
Je signale à toutes fins aux plus attentifs de nos lecteurs que cette page ne pourrait être citée sans conséquences fâcheuses, le mois prochain, dans une copie du BAC. Ni d’ailleurs dans un rapport de la BAC, si les policiers savaient écrire.
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
AnT, de chez Smith en face, archéologue en mémoire contemporaine
xxx
PS : si vous remarquez l'absence de gras enroubant certains noms de personnalités ici citées, n'y voyez pas d'indigence, ou de préférences sectaires religieuses, mais un criant mépris.
 
*(1)
 
 
10 mai 1944: au micro de Radio-Paris, Philippe Henriot, éditorialiste au service de la propagande, donc des Allemands, attaque Pierre Dac en évoquant ses origines juives et en rappelant qu'il s'appelle en réalité André Isaac et qu'il est le fils de Salomon et de Berthe Kahn
"... Dac s'attendrissant sur la France, c'est d'une si énorme cocasserie qu'on voit bien qu'il ne l'a pas fait exprès. Qu'est-ce qu'Isaac, fils de Salomon, peut bien connaître de la France, à part la scène de l'ABC où il s'employait à abêtir un auditoire qui se pâmait à l'écouter ? La France, qu'est-ce que ça peut bien signifier pour lui ?..."
Le lendemain, oubliant le profond sentiment d'écoeurement qui l'habite, Pierre Dac lui répond au micro...
BAGATELLE SUR UN TOMBEAU

"M. Henriot s'obstine; M. Henriot est buté. M. Henriot ne veut pas parler des Allemands. Je l'en ai pourtant prié de toutes les façons : par la chanson, par le texte, rien à faire. Je ne me suis attiré qu'une réponse pas du tout aimable - ce qui est bien étonnant - et qui, par surcroît, ne satisfait en rien notre curiosité. Pas question des Allemands.
C'est entendu, monsieur Henriot, en vertu de votre théorie raciale et national-socialiste, je ne suis pas français. A défaut de croix gammée et de francisque, j'ai corrompu l'esprit de la France avec L'Os à moelle. Je me suis, par la suite, vendu aux Anglais, aux Américains et aux Soviets. Et pendant que j'y étais, et par-dessus le marché, je me suis également vendu aux Chinois. C'est absolument d'accord. Il n'empêche que tout ça ne résout pas la question: la question des Allemands. Nous savons que vous êtes surchargé de travail et que vous ne pouvez pas vous occuper de tout. Mais, tout de même, je suis persuadé que les Français seraient intéressés au plus haut point, si, à vos moments perdus, vous preniez la peine de traiter les problèmes suivants dont nous vous donnons la nomenclature, histoire de faciliter votre tâche et de vous rafraîchir la mémoire :
  1. Le problème de la déportation;
  2. Le problème des prisonniers;
  3. Le traitement des prisonniers et des déportés;
  4. Le statut actuel de l'Alsace-Lorraine et l'incorporation des Alsaciens-Lorrains dans l'armée allemande;
  5. Les réquisitions allemandes et la participation des autorités d'occupation dans l'organisation du marché noir;
  6. Le fonctionnement de la Gestapo en territoire français et en particulier les méthodes d'interrogatoire
  7. Les déclarations du Führer dans Mein Kampf concernant l'anéantissement de la France.
Peut-être me répondrez-vous, monsieur Henriot, que je m'occupe de ce qui ne me regarde pas, et ce disant vous serez logique avec vous-même, puisque dans le laïus que vous m'avez consacré, vous vous écriez notamment : "Mais où nous atteignons les cimes du comique, c'est quand notre Dac prend la défense de la France! La France, qu'est-ce que cela peut bien signifier pour lui ?"
Eh bien ! Monsieur Henriot, sans vouloir engager de vaine polémique, je vais vous le dire ce que cela signifie, pour moi, la France.

Laissez-moi vous rappeler, en passant, que mes parents, mes grands-parents, mes arrière-grands-parents et d'autres avant eux sont originaires du pays d'Alsace, dont vous avez peut-être, par hasard, entendu parler ; et en particulier de la charmante petite ville de
NIEDERBRONN, près de Saverne, dans le Bas-Rhin. C'est un beau pays, l'Alsace, monsieur Henriot, où depuis toujours on sait ce que cela signifie, la France, et aussi ce que cela signifie, l'Allemagne. Des campagnes napoléoniennes en passant par celles de Crimée, d'Algérie, de 1870-1871, de 14-18 jusqu'à ce jour, on a dans ma famille, monsieur Henriot, lourdement payé l'impôt de la souffrance, des larmes et du sang.

Voilà, monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France. Alors, vous, pourquoi ne pas nous dire ce que cela signifie, pour vous, l'Allemagne ?

Un dernier détail: puisque vous avez si complaisamment cité les prénoms de mon père et de ma mère, laissez-moi vous signaler que vous en avez oublié un celui de mon frère. Je vais vous dire où vous pourrez le trouver ; si, d'aventure, vos pas vous conduisent du côté du cimetière Montparnasse, entrez par la porte de la rue Froidevaux ; tournez à gauche dans l'allée et, à la 6e rangée, arrêtez-vous devant la 8e ou la 10e tombe. C'est là que reposent les restes de ce qui fut un beau, brave et joyeux garçon, fauché par les obus allemands, le 8 octobre 1915, aux attaques de Champagne. C'était mon frère. Sur la simple pierre, sous ses nom, prénoms et le numéro de son régiment, on lit cette simple inscription: "Mort pour la France, à l'âge de 28 ans". Voilà, monsieur Henriot, ce que cela signifie pour moi, la France.        
Sur votre tombe, si toutefois vous en avez une, il y aura aussi une inscription: elle sera ainsi libellée :
PHILIPPE HENRIOT
Mort pour Hitler,
Fusillé par les Français...

Bonne nuit, monsieur Henriot. Et dormez bien.
 
 
*(2) Mes excuses pour l'usage de ce gros mot.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Investigations sondagières
commenter cet article

commentaires

manou 09/05/2006 23:11

Je n'ai pas tout à fait compris la question (sans doute posée un peu rapidement, tss...tss...), mais j'y réponds : quand je lis Pierre DAC, je mets les deux mains : )

AnT, de chez Smith en face 10/05/2006 08:55

Mes confuses pour l'imprécision de la question, mais respects pour la réponse (et un peu rassuré, quand même !) ;-)

Sister of Night 09/05/2006 14:25

A quoi servirait l'intelligence si l'imbécillité n'existait pas ? (Pierre DAC).
Mine de rien, on se dit que la thérorie de la relativité d'Einstein a de sacrées applications... ;-)

AnT, de chez Smith en face 09/05/2006 22:33

Sometimes I think the surest sign that intelligent life exists elsewhere in the universe is that none of it has tried to contact us. Bill Watterson
;-)

manou 09/05/2006 09:32

Merci pour cette rétrospective ! Et c'est toujours un plaisir de lire Pierre DAC ...

AnT, de chez Smith en face 09/05/2006 22:30

Rassurez-moi : nous ne le lisez bien que d'une main, si vous le voulez bien ?

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?