Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2006 6 10 /06 /juin /2006 12:28
Contrairement aux appâts rances, ceci n’est pas Béatrice Dalle, enfant.
 
Version courte pour les indigents du synapse vertical plus pressés : instauration d’un jour de la vidéo antidépressive sur Inedire : le samedi, soit maintenant (ou hier, si vous arrivez demain. CQFD)
 
Version longue, où seuls les meilleurs survivront, un peu comme dans « Battle Royale », mais en mieux et sans douleurs prévisibles...
  
 
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Dans la mesure où vous n'avez pas payé de droits d’entrée (ni fait vos devoirs, c’est dire votre niveau d’incurie crasse), vous n'aurez en cet espace pas voix au chapitre*(1), nonobstant les nombreux aléas alinéas qui jalonnent de fantaisies burnées burlesques ET parfois saugrenues les lignes de mots que je vous propose quotidiennement, sinon tous les jours, en de lascifs paragraphes lexicalement exhibitionnistes.
 
Sachez donc que je me sens totalement libre d'organiser mon « Inedire » à moi que j’ai ainsi qu'il me sied.
 
Je vais donc, déterminé que je suis, instaurer désormais deux règles et aucun compas.
 
Ces règles ne sont pas encore gravées dans la pierre. D’une part, il n’y en avait plus, de pierres, et d'autre part, parce que : « c'est difficile à scanner, les pierres », comme nous le confiait hier encore, à Bernard Tirtiaux et moi-même, entre deux rhums arrangés, Aubertin d'Avalon .
 
Je commence par la seconde règle, car je vous rappelle aimablement que je suis chez moi et, aussi, je l'admets, par bordélisme aigüe n'étant pas et c'est de notoriété publique pudique privée un garçon ordonné. Pardon !  Un homme ordonné (à mon âge il devient déraisonnable sinon absolument ridicule ne pas assumer son « hommitude »*(2)). Où en étais-je ? Ah oui ! La seconde règle ? Et bien, vous la découvrirez demain. N'insistez pas.
 
Je sais ! Ce sentiment de totale vacuité qui peut vous étreindre parfois à la lecture de ces phrases aussi digressives qu’inutiles. Pourtant, je vous l'assure, vous ne perdez pas votre temps. Certains même rentabilisent ici leur dictionnaire. Si. Et d'autres bricoleurs retrouvent goût à la vis vie. Par l'absurde, certes, mais quand on aime, on ne compte pas*(3).
 
 
La première règle édite ceci : Il sera désormais proposé sur Inedire, chaque samedi et si je ne suis pas mort entre temps j’y pense encore la semaine prochaine, pour accompagner les moments de solitudes de ceux qui n'ont que Patrick Sabatier Sebastien pour occuper leur soirée, une vidéo ludo-éducative.
Attention ! Ne vous méprenez pas ! Je ne pense pas qu'aux vieux presque morts, je pense aussi au jusqueboitistes qui déchainent leurs croupions dodus engraissés tout le long de la semaine, de chaises burelières en fast-food (and chied) immobiles, sur les rythmes ensablés des diji les moins musicaux, en des dancefloors pas toujours fleuris. Je pense enfin, accessoirement, à vous lecteur qui ne me méritez pas, mais que j’enchante tout de même avec une incroyable habileté âpreté*(4). Et sans jamais chanter ! Notez que l’absence de chant, météorologiquement (ce mot est infernal à écrire : essayez) parlant, c’est quand même appréciable. Vous appréciez. Bien
 
Passons sans tarder à la première vidéo ludique du samedi.
Cette vidéo fut réalisée par des amis. Comprenez par là ces « amis qui ne vous connaissent pas encore ». Regardez autour de vous : ce sont parfois, comme me le confiait un ministre de mes amants connaissances, les meilleurs
 
Ils nous proposent ici un scoop historique ET économique. Les La bourse tremble.
 
Et la solitude dans tout cela me demanderez-vous ? Nous en avons déjà parlé, ne venez pas me distraire.
 
 
 
Bonjour chez vous ...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, fils d'imbécile, comme disait mon père : et fier de l'être !
xxx
 
Et la pensée du jour ? Comme chaque dix juin : en Limousin.
 
Mes Salutations respectueuses à celles et ceux qui auront reconnu la sœur jumelle de Mercredi Addams : Samedi. Détail amusant surprenant pour une jumelle : elle est née 3 jours après sa sœur. Je crois que ce sont les souffrances endurées par Jeanine Addams qui firent que Gomez la surnomma « Morticia ».
 
*(1) Oserais-je un tendancieux, mais sibyllin « comme en politique ? ». Non. Le dénigrement n’est pas mon genre, je préfère la moquerie.
 
*(2) Mais pas par l'arrière, ainsi qu'il est précisé, pour les plus entreprenants, ici, à la question #13. Merci de votre compréhension.
 
*(4) Une âpreté que ne renierait pas, et j’en suis certain, Line Renaud si elle était encore de ce monde.
 
*(3) J'ai des témoignages irréfutables par courriels, et même en vrai, qui me permettent d'arguer fièrement du bien-être quotidien que procure la lecture de ce blogue singulièrement hautement personnel.
[ j'éprouve parfois quelques peines à compter convenablement jusqu'à "4" dans le bon ordre. Merci de ne pas vous moquer ]

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans La vidéo anti-dépressive du samedi
commenter cet article

commentaires

manou 11/06/2006 09:59

Le sentiment de totale vacuité qui m'étreint à la lecture de vos mots m'est effectivement très utile....mais justement j'ai un peu de mal à en trouver la raison....Et puis, je n'ouvre jamais un catalogue des Trois Neutres depuis ma puberté (certes récente si on enlève un 0). J'ai également du mal à me souvenir du pourquoi d'un tel sevrage.Qu'est-ce que je fais là, moi ...?

AnT, de chez Smith en face 12/06/2006 13:30

Vous volez du temps à votre employeur ? ^^

Sister of Night 11/06/2006 02:41

"qui déchainent leurs croupions dodus engraissés tout le long de la semaine"
Vous semblez être fâché avec Géraldine... Quel dommage ! Une si belle idylle volaillère...
Sister "Nom d'une dinde ! Me voilà faite comme un rat !"

AnT, de chez Smith en face 12/06/2006 13:29

Fâché ? Non !
Elle était bonne (sic), géraldine !
http://www.inedire.com/article-1068976.html

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?