Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 12:41


Et si Jésus était une femme, aurait-il cette tête ?


Chers voyeurs écrans-spectateurs,

Il y a des phrases qu'on ne veut plus entendre. Des mots qui blessent autant qu'ils vous glacent, tant de froid que d'effroi.
Il est des reflets trompeurs auxquels on se refuse, à qui l'on dénigre notre présence même.
Il y a ces moments blessants qui vous figent si longuement qu'on dirait qu'ils durent plus que jamais.

Ces mots, ils me furent jetés, dans le cinglant d'un froid matin d'été.
Je vais, tout à votreimpatience que je devine d'ici, vous le dire, ce qu'ils étaient, ces mots :


"Colle-toi à moi..."

Vous rendez-vous compte ?

"Colle-toi à moi..."


Halte à tout ! Prends garde à toi ! No passaran ! Et mon cul, c'est du poulet ?

Non, jamais, jamais plus, je ne laisserai Philippe douste-blazy s'approcher de moi et me parler.

En plus, il parait qu'il est contagieux !
(Enfin, pour le "tagieux", j'suis pas sûr non plus)
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, plus sensible qu'il n'y parait
xxx


PS : je signale aux gens des renseignements géniaux généreux généraux que je n'ai même pas peur. Na !

Remerciements à Caroline Néron, qui intègrera un jour l'album photo "envies de rencontres" alors que celui-ci a déjà tué deux personnes (Raymond D. et Bernard R.). Peut-être simplement parce qu'elle est polaire ?


Je préfère cette femme à Philippe. C'est normal : comme j'ai peur du froid, j'ai besoin d'une canadienne

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Intimités
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 12:16


Cette image fut choisie par le hasard pour illustrer "loto". Des fois, le hasard et la chance, hein...



Chers voyeurs écrans-specteurs,


Après moultes recherches, pérégrinations introspectives et autres lancés de dés, je suis à présent, définitivement et en ce jour seulement pour votre plus grand étonnement en mesure de vous relever reveu réveler le secret le plus absolu pour gagner sans faillir, inlassablement, au loto.

Il suffit de ne pas jouer !

Je vous laise méditer sur la profondeur insigne de cette petite merveille de la pensée logique à laquelle vous venez d'assister, et devant laquelle vous restez peut-être encore, stupéfait, en train de réfléchir...

Bonjour chez vous...
 
 

AnT, de chez Smith en face, joueur désargenté
xxx

PS : "Pour gagner au xxxx, il suffit de ne pas jouer"
Un gros mot manque dans la phrase précédente : saurez-vous le retrouver ?
 
 
 

réponse plus bas...
 
 
 

Bien plus bas...
 
 
 

Encoooore plus bas ....
 
 
 
Un dernier effort ?
 
 
 
Vous y etes presque !




Ce blog n'assure pas le service après-lecture : démerdez-vous !
 
 
 
Le mot qui manque est "loto"
(parfois, je m'étonne au point de me surprendre : j'vous jure !)

Ceci est une feuille d'impot indirecte
Les articles de vendredi, samedi et dimanche sont en ligne de coke. bien fait pour vous.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Dans (la solitude de) mes alpages...
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 17:54



Parce que les fleurs, c'est périssable ...
Chers voyeurs écrans-spectateurs,

Je voulais aujourd'hui vous informer de deux choses :

La première. Damned ! J'ai oublié.

La seconde concerne les révisions du jour. Je vous invite comme chaque dimanche, à (re)découvrir un article qui, quoi qu'ancien, n'en est pas moins pourvu de poils (avec générosité, même). Sachez que ce billet fait encore ma gloire auprès des "moteurs de recherche", qui ne sont pas regardant, on en conviendra, côté carburant. Il fut sobrement intitulé :
"ma chatte est formidable ... " et pourrait un jour être sponsorisé par Sabina, pour d'évidentes raisons.

Je vous laisse ébahis à vos découvertes des archives cachées secrètes méconnues des débuts d'Inedire, qui firent dire au poête : "ce blog avait 5 mois, et déjà, AnToine perçait sous Desjardins..."

Au fait : Vodka vous embrasse, mais pas tous car elle est sélective.

 
 
 
Bonjour chez vous ! 
 

 

 
AnT, de chez Smith en face, those memories can't wait
xxx

PS : ce billet est publié avec retard, comme le fut celui de vendredi et de samedi. Même pas grâve.


Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
16 septembre 2006 6 16 /09 /septembre /2006 15:21

Chers voyeurs écrans-spectateurs,

Après les turbulences telluriques provoquées par les réactions dythirambiques prodiguées sur les commentaires de l'édition précédente de cette émission télévi bloguesque qu'est Inedire TV, je vous propose aujourd'hui de découvrir, mais toujours avec simplicité de nouveaux horizons, saint singuliers, ludiques


Ceci est l'oeil - quasi nationaliste - de "petit brother"

Si vous le voulez bien, commençons par fumer du belge. Pas johnny, non !

Un vrai, un artiste à initiales pétrolières, et non un commerçant optichien à coiffure démodée.


Passons à présent à une illustration quasi scientifique et pourtant toute de délicats sous-entendus tissée, consacrée aux méfaits des OGM sur la stérilité des femmes laides, et des hommes bêtes*(1):


La note musicale (sic) de ce billet sera consacrée, "une fois n'est pas coutume" comme dit la Justice, au délieux poeme de Kaamelott intitulé de son joli nom : "la quinte juste". C'est aussi une vidéo dédiée aux aveugles non sourds qui me lisent, avec ce petit côté ludique qui consiste, pour eux, à réussir le clic sur la vidéo.
Je vous laisse découvrir ...


Et enfin la délicate Elodie, pour une fantaisie sucrée aux provocations invitantes... (et même si je persiste à préférer adresser mes voeux sexuels aux augures en prononçant le prénom de Marie ... )



Voila, c'est tout pour aujourd'hui, vous pouvez m'offrir votre téléviseur avant lundi, date à laquelle je vous le demanderai pour un futur record (car sur Inedire, tout est prévu des jours à l'avance, sauf le temps et les tempêtes, qui sont comme chacun sait des fantaisies divines).
 
 

 
Bonjour chez vous...

 

 

 
AnT, de chez Smith en face, à l'aveugle
xxx


PS : ce billet est publié avec retard, comme le fut celui de vendredi. Mais il est publié. Les plaintes et autres doléances peuvent désormais être taillées en la forme de votre choix, et introduites à votre convenance, où bon vous semble.

*(1) ceci est un piratage idéologique et subliminal de blogue par Monsieur Nicolas Hulot qui ne rime pas avec Sarko, ni avec facho, ni avec gaucho, ni avec populo, ni avec démago, mais avec urgence.

La note musicale (sic) de ce billet sera consacrée, "une fois n'est pas coutume" comme dit la Justice, au délieux poeme de Kaamelott intitulé de son joli nom : "la quinte juste". C'est aussi une vidéo dédiée aux aveugles non sourds qui me lisent, avec ce petit côté ludique qui consiste, pour eux, à réussir le clic sur la vidéo.Je vous laisse découvrir ... Et enfin la délicate Elodie, pour une fantaisie sucrée aux provocations invitantes... (et même si je persiste à préférer adresser mes voeux sexuels aux augures en prononçant le prénom de  ... )
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans La vidéo anti-dépressive du samedi
commenter cet article
15 septembre 2006 5 15 /09 /septembre /2006 14:47




chers voyeurs écrans-spectateurs,

Je suis actuellement des cours de bilinguisme anglo-collaboratif accelérés, afin de mieux connaitre l'énemi souvent cité au long cours de ces pages, parfois avec mépris, parfois badin. Railler du rosbif est presque chez moi un sport, quotidien.

Le fait de savoir lécher parler la langue des bretons-grands me vaut néamoins de passagers désagréments qu'il m'est plaisant de vaincre par la force, parfois.

Ainsi, il y a peu ;


"Until you don't know, you don't need", me dit à l'oreille un publicitaire dont le fondement et l'égo dévoraient l'espace.

Manière de protestation, comme agacé je lui ai répondu d'une baffe en retour, accompagné d'un sonore "ta bopuche elle dit des choses qui me déplaisent".


C'était la considération du jour. Merci de faire avec, vous n'aurez rien d'autre de ma part.
Pour tout autre cas, vous pouvez toujours allez au diable, puisqu'il ne laisse pas sa part à Dieu...
 
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, anglophobe par l'amer
xxx


PS : les articles de samedi et dimanche arrivent dans quelques instants...
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Brêves et comptoirs
commenter cet article
14 septembre 2006 4 14 /09 /septembre /2006 12:14

"Pourtant, j'avais tout donné à Priscilla. Mon nom, ma fortune, l'essentiel de mes mycoses..." (Pierre Desproges)
 

Arbre généalogique indéterminé : Phil douste-blazy ou Phil de villiers ?

Chers voyeurs écrans-spectateurs

Une fois n'est pas coutume, je vais aujourd'hui m'adresser aux parisiens.
Les pauvres "banlieusards" sont invités à cliquer sur la croix sise en haut à droite de la fenêtre de leur navigateur : merci.
Les provinciaux sont cordialement priés d'aller jouer à saute-canard avec Donald et les enfants derrière la décharge*(1).

Bien.

Amis, camarades, parichiens réunis mes frères,


La saison des pluies automnale semble avoir débuté ce soir.
Mais peut-être ne savez-vous pas ce qu'il faut faire dans les jours qui suivent pareille averse ?

Laissez-moi vous suggérer d'abord de chausser vos plus belles bottes bretonnes (car contrairement à une odieuse légende, les bottes ne sont pas pas une invention normande).

Ensuite, munissez-vous d'un cabas. (Le caddie est déconseillé pour de si évidentes raisons que je ne prendrais même pas la peine de les détailler ici).

Enfin et c'est si simple : dirigez-vous vers les coins à champignons !

Attention ! Ne vous méprenez pas ! Que ce soit en Auvergne pour les myrtilles et les champignons, ou en Normandie pour les champignons et les bonnes laitières bien d'chez nous : n'attendez pas de ma part la moindre délation équivoque. Non ! je préfère me trancher les mycoses sans anesthésie que de réveler quelque secret géographico-gustatif de mon intime héritage.

Chez A Paris en revanche, je ne suis pas lié par le même égoïsme atavico-poujadiste. Non !


Je vais donc indiquer ici aux plus frustrés affamés qui me lisent quelques espèces comunes  de ces mycoses, ainsi que les coins réputés (sic) où les débusquer.


Vous avez tout d'abord, aux alentours de la Porte Dauphine, et légèrement au dessus (vu d'en bas) les célèbres "champignons à la grecque de Boulogne", importés vivants pour la plupart, du Brésil.
Certains versaillais amateurs de pizzas les nomment "champignons de la reine", et je respecte leur choix.
Ils seraient selon certaines légendes bien meilleurs avec l'emballage plastique généreusement proposé par les pc mac éleveurs.

Vous avez ensuite les non moins célèbres "champignons des contre-allées de l'Avenue Foch". Si d'ordinaire, ils sont un peu rassis, c'est qu'ils ne sont pas debouts sont nés sous le règne du dit maréchal. Certains gérontophiles me disent qu'ils ont bon goût... Je n'ose les croire, n'ayant point encore goûté.



Enfin, le classique "champignon de Paris". De style empire à tendance coloniale, il pousse en contrebas de Montmartre et glisse parfois la complaisance jusqu'à tirer sur les bourses glisser vers la bourse. "Pigalle est sont royaume, mycose sont sacerdoce*(2)", furent les dernières paroles apocryphes d'Arlette Laguiller, avant de mourir enfin et de rejoindre Jésus.


Vous l'aurez compris : dans trois jours, les mycoses ne seront jamais aussi bonnes. Profitez-en !
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, au 36ème dessous de la champignonière
xxx


PS : Marseille, tu manques...

*(1) les étrangers, quantité négligeable ne méritant pas même ma considération : je les ignore et je fais, virtuellement s'entend, pipi dans leurs lavabos.
 
*(2) je sais que cette formule ne veut rien dire, mais je trouve qu'elle sonne. Aussi suis-je allé ouvrir...
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Currahee
commenter cet article
13 septembre 2006 3 13 /09 /septembre /2006 13:56


D'est en ouest : un anglais, un belge, un allemand.



Chers voyeurs écrans-spectateurs

Vous ne le saviez peut-être sans doute pas, mais Inedire se targue d'être le seul blogue de l'histoire à posséder une édition rupestre. En effet, chaque publication fait l'objet d'un affichage sur les murs des principales cavernes préhistoriques de notre beau pays.
Néanmoins, en raison de l'augmentation aussi soudaine qu'imprévisible des taxes gouvernementales sur le talent (parait qu'ils en manquent), entrainant dangereusement des coûts éditoriaux pourtant fort raisonnables, nous sommes dans la regrettable obligation d'informer avant leur mort imminente les plus âgés de nos abonnés que l'édition "préhistoire" va bientôt devenir payante... Merci de votre attention aux mammouths énervés qui trainent tard le soir, et n'oubliez pas d'éteindre la bougie en sortant.

Note : l'édition électronique reste quant à elle inchangée, jusqu'à preuve du contraire !
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, l'aristo du préhisto (comme eut dit Gatainer)
xxx

PS : je présente mes confuses aux marins-pompiers anonymes qui me lisent en cachette le soir au fond de leur dortoir, pour l'état en lequel je laisse trainer ce blogue. Pour mon malheur, je fais désormais partie de ces rares privilégiés à avoir troqué mon chomage, non contre un "coup de pied au cul et dehors", ainsi que sont gérées ces réalités humaines "statistiques" par le présent gouvernement, mais par un négrier ordinaire à charité contenue, et c'est les yeux quasi fermés que j'essaye de maintenir un semblant de vie créative en cet espace : vous comprendez...

PPS : "rien est vrai, ou presque... comme d'hab' "


Autoportrait pour l'édition numéro 3 d'Inedire rupestre (détail)

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Tumultes
commenter cet article
12 septembre 2006 2 12 /09 /septembre /2006 18:58


Ceci n'est pas une carte mystère du jeu des 1000 blogues


Chers voyeurs écrans-spectateurs,

Obéissant à l'esprit novateur des blogues les plus sympathisants de l'UMP dynamiques, je m'en vais aujourd'hui vous proposer d'assister en ma compagnie à une grande petite première : l'antiquité va rejoindre le net : rien, moins !

En effet, je vais dans une poignée de lignes environ vous proposer la première adaptation numérique connue (si !) du célèbre jeu des "devinettes" !

Je commence ? Bien !


Monsieur et Madame Ness ont un fils... Comment se prénomme-t-il ?

Comme je ne suis pas chien, je ne vous laisserai point dans l'embarras d'une absence de réponse et de la sensation d'intense médiocrité subséquente. Voici donc - et c'est "cadeau" ne me remerciez pas - deux indices :

Indice 1 : il aime la bière
 
Indice 2 : il n'est pas incorruptible, loin de là.
 
Indice 3 (et bonus pour les moins éveillés : je sais qu'il y en a) : c'est bien un couillu garçon.
 

Voilà ! A vous de jouer* !


Bonjour chez vous...


AnT, de chez Smith en face, ludo-attentionné
xxx

* Extrait du règlement : ce jeu est interdit aux débitants de tabac, et à quelques politiques réputés pour débiter pas mal de .... bêtises, également.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Concours rhalalala con
commenter cet article
11 septembre 2006 1 11 /09 /septembre /2006 12:58
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
On vous ment !! On vous spolie !!
 
Je suis aujourd'hui, maintenant même, en mesure de vous apporter la preuve formelle affirmant au monde sans doute possible que je suis la réincarnation de John Fitzgerald Kennedy :
 
Parfois, je rêve que je déjeune avec Charles de Gaulle,
Parfois, je cauchemarde de Cuba,
Parfois surtout, je baise Marylin.
 
Mais en fait, tout me revient à présent. Bon, en ce qui concerne De gaulle : je ne suis pas sûr, mais Marylin : c'est certain ! Nous fêtions avec quelques dizaines de milliers d'amis mon anniversaire au Madison Square Garden. Il faisait chaud. J'avais été élu peu avant à la présidence. J'attendais Bobby, Ted était déjà là, et Marylin qui n'en finissait pas de se faire attendre...
Enfin, elle entra sur scène…
Nous étions muets, estomaqués.
Des rayons d’étoiles émanaient d'une peau comme nue.
Elle se mit à souffler : « Happy birthday... Tooo youuu ... », comme pantelante. Je sentais bien que c'est à moi qu'elle les destinait, ces murmures : je les recevais, pleine puissance. Elle continua, à mesure que je chavirais en dedans. ... « Happy biiirthhhday, Mr Presid'AnT ... Happy Birthday tooo youuuuu ». La salle applaudissait à tout rompre, j'étais ailleurs, j'étais bien là !
 
« Mr Presid'AnT » !!! 
 C’est quand même aut’chose que mylène farmer…
 
 
« Mr Presid'AnT » !!!
 
 
C'est bien la preuve que je suis bien la réincarnation de JFK.
CQFD
 
 
Et s’il vous en fallait davantage, je signale que la ressemblance est frappante*(1) même de dos :
 
Boxe people au Madison : 3 morts...
 
 Pour les derniers dubitatifs, voici le témoignage historique en sans image, grâce à Fabienne à qui je pompe honteusement l'air le player, la bande passante et l'extrait.
 
 
 
Je signale à toutes fins que pour des raisons personnelles, je ne pourrais finalement me rendre à Dallas fin novembre… Vous comprendrez !
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
AnT, de che Smith en face, ongle incarned
xxx
*(1) la ressemblance avec JFK, pas avec Marylin, andouilles !
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Tumultes
commenter cet article
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 12:00
Deer Peeping Toms screen-spectators,
 
Puisque c'est ainsi qu'il me faut désormais vous appeler, dans un anglicisme inédit*(1), si j'en crois les errements linguistico-numériques aléatoires de Mlle Google car j'ai suivi, c'est de ma faute, le lien à dans le cadre de gauche (et un peu en dessous) intitulé « anglais » :
 

Beware of what’s behind ze clic !

 
... et je me dis alors que le monde est formidable ! Le « moteur de recherche » dont je suis l'un des comburant*(2) n'est pas sans me rappeler la vielle professeur éponyme à lunettes exigeantes que j'eu à subir, en l'âge ingrat des visages pas encore fleuris (ils n'ont encore que des boutons), tandis que je m'essayais alors à tomber, au travers de Shakespeare, amoureux de cette délicieuse Ophélie tandis que cet imbécile d'Hamlet n'en voyait pas la beauté et c'est bien ce que je dis : « il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark, bordel ! ».
 
Oups pardon. Je me suis emporté.
 
Cela pour faire diversion, quand ce que j'ai à vous dire, c'est que c'est dimanche, et que le dimanche, nous refaisons nos classes.
 
Voici donc  un article d'Inedire que vous avez raté, ou qui fut publié du temps ou le lectorat de cet espace numérique ne plafonnait qu'à deux visites quotidiennes - dont ma mère qui n'avait pas alors internet - alors qu'il en affiche aujourd'hui, non sans une fierté à vous en faire dresser la carapace de n'importe quelle pudibonde en goguette le double ! Et sans avoir jamais exposé entretemps une parcelle de corps nu (ou « à poil ») qu'en des très rares occurrences. Cf. Album en bas à gauche !
 
 
Sachez que ce blog, longtemps ami des bêtes, eu pourtant, le 22 octobre dernier (date des 79 ans de l'une de mes toutes meilleures amies, et d'une autre, aussi, merci) des démêlés avec la « Ligue des Canards Asthmatiques Jurassien qui n'ont pas foi (de canard) en les business enfantins de Walt Disney corp. »
 
La trouble et fâcheuse « LCAJ qui n'ont pas foi (de canard) en les business enfantins du Walt Disney Corp. », comme on dit.
 
Voici la Pièce à conviction : l'Article 25 du 22 octobre 2005
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, victime en lutte contre l'oubli
xxx
 
PS : Le titre était purement racoleur, en effet.
 
*(1) C'est normal, vous êtes sur Inedire ! :)
 
*(2) merci de ne pas remplacer le "r" par un "v" à ce mot, sous peine de voire dévoilée mes instincts éthyliques, mention "y'a d'la pomme la dedans ! y'en a".
 
Remerciements :
 
mxxxx dit :
c'est tout à fait dans la veine de tes premiers billets effectivement. je me souviens qu'en les lisant j'imaginais un jeune homme lunaire, plutôt poète et pas du tout dans l'air du temps. cultivé. j'aimais l'aspect non construit de tes textes, les longs espaces blancs. tes écrits sont devenus plus touffus, plus ciblés, plus précis, non ? toujours autant d'humour. un humour de très bon niveau.
 
( Mxxxx, j'ai envoyé le règlement par chèque, comme demandé - AnT -)
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?