Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2006 3 30 /08 /août /2006 02:24
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Antidatés
commenter cet article
29 août 2006 2 29 /08 /août /2006 02:26
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Antidatés
commenter cet article
28 août 2006 1 28 /08 /août /2006 02:28
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Antidatés
commenter cet article
27 août 2006 7 27 /08 /août /2006 02:29
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Antidatés
commenter cet article
24 juin 2006 6 24 /06 /juin /2006 18:23
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
Dans le cadre de ses échanges culturels hebdomadaires avec son public illettré*(1), la maison Inedire*(2) est heureuse de vous proposer ces quelques images animées, dont certaines, politiques, feront certes moins sourire les enfants, sinon peut-être les royalistes versaillais en culottes courtes bleu-marine ?
 
Faute de temps, ces moments vous sont proposés sans réelle introduction : d’aucuns prétendent que cela fait baisser la moyenne générale du nombre de mots de ce blogue, et selon une expression regrettable, tant du point de vue lexicographique que de la plus élémentaire politesse, « s’en félicitent ». Pour ma part, je ferai ici l’aveu que je m’en contrefous, mais alors, d’une force…
 
Vous pouvez à présent jeter votre télévision, et profiter d'Inedire TV  :
 
 
La grelotine*(3) (plus qu'un jeu, un sport rural !)
  
Facultatif : Un premier ministre inquiétant de haine (et des députés socialites légèrement dégonflés) :
 

 
Le numéro de téléphone personnel d’Albert Dupontel que je préfère :
 
 
 
Enfin pour terminer une publicité qui vit Joey Starr injustement écarté, tandis qu'il voulut y participer, mais sans casque : 
 
 
Merci qui ?
 
 
Bonjour chez vous …
 
 
AnT, de chez Smith en face, aveugle quand cela m'arrange
xxx
 
Pensée du jour : une impatience de fin de coupe (de champagne en Sabba ^^)
 
 
*(2) « Maison réputée pour sa réputation », comme on disait en ce pays avant qu'il ne soit vendu offert aux publicitaires, chirurgiens du "temps de cerveau disponible".
 
*(3) Pour ma part, je relance de 17, direct ! J’suis pas un mickey p’tit joueur …
 
 
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans La vidéo anti-dépressive du samedi
commenter cet article
23 juin 2006 5 23 /06 /juin /2006 21:28
Avertissement : cet « article » est équipé de série en « notes-de-bas-de-pages », qui vous sont gracieusement offertes par l’amicale des chasseurs écologistes anthropophages du Rwanda. Signalons, tant que vous y êtes, la présence, surprise, de commentaires cachés « sur » les images : vous les découvrirez en utilisant Internet Explorer, et en survolant lesdites images avec votre rat souris, si bien sûr cette dernière est toujours vivante.
 
 
grêve préalable des commentaires imagés (mais cela ne va pas durer)
 
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
 
J'ai décidé, une fois n'est pas costume coutume, de vous parler de moi.
 
Mais puisque mon absence de timidité est compensée par une farouche réserve, acquise à coups de triques éducationnelles dans une enfance qui ne fut pas socialiste rose, je ne saurais me résoudre à procéder en déballages impudiques, ainsi qu'il fut déjà indiqué céans en nombre d’occurrences.
 
 
Néanmoins, en amateur averti autant que pratiquant du billard nationaliste français*(1), et pour permettre aux moins fonctionnels des cerveaux qui me lisent d’en profiter au mieux aussi, je vais ici procéder par analgésiques analogies pourtant non sexuelles
 
Je l'avoue, j'ai, moi aussi et à mon corps parfois consentant défendant des points noirs communs avec quelque célébrités dont, tout de même car j'ai quelques décences, aucune n'est footballeuse.
 
 
J'ai ainsi :
 
1 - La même pointure de baïonnettes chaussures qu’Augusto Pinochet*(2) : du « 43 fillettes » : même pour les talons aiguille du Midi, tongs ou autes rangers, alors que je ne porte ni n'ai jamais porté ni aiguilles du midi, ni tongs, ni rangers*(2.5).
 
Membre fondateur de la C.I.A sud-américaine. Ici peu avant sa mort, prochaine autant qu'espérée.
 
 
2 - Je parle le langage des sourds, aussi bien que Georges Wonder Blonde Warner Bros. Walker Bush, l'héritier texan égaré dans la civilisation quelque part sur la côte est.
 
Ici pendant la retranscription d’un « discours sur l'état de l’Union » devant l’assemblée générale des Nations Unies.
  
 
3 - Je partage une singularité physique pittoresque avec cet homme, que je préfère ne pas nommer de peur que les verrues vertus paradisiaques promises par le baptême intégriste que je n’ai pas reçu ne se dérobent à mon éternité, quand viendra l'heure de la ma mort*(3).
 
Merci de noter que le pied ici représenté n’est pas le mien
 
 
4 - à mon corps défendant je l’affirme, j’ai la même nature de cheveux que Philippe de Villiers
Sauf que moi, et, contrairement au médiéviste à tendance alter-inquisitorial, je ne demande pas l'absolution la confession, sans le Bon Dieu, après avoir marché dans des toilettes turques. Même pas peur de Byzance !!
 
Oups ! Je ne vous présente pas mes confuses : les services infographiques unicellulaires de ce blogue ont, avec mon plus total consentement, remplacé la copie par l'original.
 
 
5 - Mon autopsie astrale, préalablement réalisée par feue Elizabeth Teissier*(4), m’indique que, Mars copulant sous le sagittaire à roulettes, je suis prédisposé à avoir des règles douloureuses oups pardon je lisais Cosmo la même longueur d'intestin (la différence se faisant, vous comprendrez la ponctuelle vulgarité de l’image, « au niveau du trou du cul anal » que j'ai sensiblement moins crispé) que cette chose femme homme politique tunnelée sous la Manche insulaire singulièrement peu appétant :
  
Notez que si j’ai le même sac à main, le dernier qui m'a vu aux bois a sans doute confondu, soit écrit en passant
  
 
6 - J’ai également, à l'instar de « Cauet », fait de la radio. En revanche, je ne vis pour ma part pas dans une poubelle. quel que soit le prix de l'ordure proposé:  l'odeur demeurant, à mon sens olfactif trop longtemps, persistante, autant qu'insupportablement faisandée.
 
La photo date de l'époque où j'avais une télévision, même si je ne captais (déjà) pas cette chaîne
 
 
 
7 - J’aurais vécu, contrairement à un gangster télévisé ordinaire Bernard Tapie, à Marseille. Même si je m’apprête pour aller au bal à quitter cette ville singulière, comme à regret.
 
Bernard Kouchner de droite, et premier ministre potentiel. Qualifié aussi, avec cette verve si caractéristique, par Jacques C. de - je cite - « suppositoire alternatif, troisième service »
Mes confuses en gaine again : mes services (des stagiaires, comme il se peut avantageusement dans le droit du travail français) ont confondu avec celui qui fut longtemps son avocat, et serait toujours son ami ...
 
 
8 - Je partage un insipide terrible secret avec Mylène Farmer.
(Nan j'déconne, je ne suis ni naine, ni dépressive, ni vénale)
 
Ici photographiée par et avec l'homme invisible
 
9 - La date de mort de Jim Morrison correspondrait à peu d’années lumières près avec mon hasardeuse exacte date de naissance*(5) Ce simple fait, justifié jusqu’aux tréfonds de mon état civil, devrait m'innocenter a priori, pour pas mal de crimes. Sauf bien sûr face au (pincettes ->) « juge » (<- pincettes) Burgaud, mais là, seuls Jacques C. et Guy D. sont intouchables.
 
Ici photographié l'année dernière, en Laponie, tandis qu'il vivait en concubinage avec le commandant Cousteau.
 
10 - Je n'ai, malgré de nombreuses heures de sieste d’efforts, pas trouvé de point commun avec cette femme de gauche :
 
Ici après (pendant ?) une tentative d’accouplement avec François H., de Tulle.
 
11 - Non plus qu’avec cet homme de droite :
Examinant ici avec circonspection un film érotique homosexuel, pour le comité de censure du magazine "Têtu"
 
 
12 - Enfin, je dois à la vérité, et tandis qu’elle ne le sait pas encore, que j’ai l’envie irrépréssible d’accoupler mes p’tits gênes ludiques lubriques avec la gracile Marie Drucker, au travers de - au moins et si possible - 17 tentatives d’accouplement procréateurs , et je l’espère sans assistance médicale.
 
Pourquoi ce désir récurrent ? Simplement parce qu'Elle a réussi deux participes passés de suite, une soirée, et à la télévision, c’est assez rare pour susciter, chez moi, le désir (je suis sensible de la langue). De plus, cette femme a plus de chienne chien qu'un bouledogue sauvage anglais, convenons-en*(6) !
  
Avouons qu’elle est tout de même plus bandante que Bernadette, « pièces jaunes et Fauchon gratuit pour tous mes amis » Chirac !
 
Et vous ? Qu’avez-vous à déclarer*(7) ?
 
 
 
Bonsoir Bonjour chez vous !
 
 

AnT, de chez Smith en face, certes, sans photos, c'est moins bien, parfois, mais c'est plus cher, aussi...
xxx
 
 
PS : quand un ami de pure souche vous offre un tee-shirt « Marseille » avant votre départ, pouvez-vous présumer que vous êtes adoubé adopté ? Quoi qu'il en soit : Merci, l’Ami.
 
PPS : quelqu’un a pensé, avec moi, à organiser une grève surprise d’E.D.F. ou de T.D.F ce vendredi soir, 23 juin télévisé, de 21 à 23 heures ? Les syndicalistes français : ce sont des p’tits joueurs…
 
PPPS (j'ai toujours des prix sur les "P") : Belle brochette de photos-bonheurs, trouvez' pas ? Cherchez l'erreur... ^^ 
Pensée du jour :
Saint Boris ...
 
Enfin pour terminer :
Je signale aimablement, pour les plus suicidaires suicidaires des intégristes catholiques, qu'il me semble pertinent de patienter un peu avant de vous faire excommunier dans la mort : la grippe aviaire arrive.
 
*(1) Trois boules, une queue, cherchez l’erreur ! Et n'y voyez pas là, je vous prie, une fantaisie anatomique dont m'aurait doté quelques héritages génétiques aussi joueurs qu’aléatoires : mes atavismes corporels latents sont d’une affligeante banalité.
 
*(2) Et dans Pinochet, comme disait Saint Pierre, il y a « hochet »
 
*(2.5) Réfomé P 4, mais vous l'aurez deviné...
 
*(3) Si possible par surprise, rapidement et donc sans usage final de plusieurs litres de morphine.
 
*(4) Quoi ? Elle n’est pas morte ? Allons ! Il faut accepter la réalité…
 
*(5) Je présente à cette occasion mes excuses aux amis présents le jour de mes 20 ans. Ceux qui ont dû supporter l’intégralité de la « Célébration of The Lizard », avec texte photocopié et acteur indigent possédé que je fus alors en cet instant de pathétique désespoir post-adolescent.
 
*(6) Et restez-y, en cas !
 
*(7) Les filiations avec le Prince Albert ne comptent pas, merci (trop facile).
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Intimités
commenter cet article
22 juin 2006 4 22 /06 /juin /2006 14:06
 
Photographie prise dans les jardins du Palais de Matignon (le premier ministre était alors caché, "lâchement", derrière l'arbre)
 
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
Je n'ai guère de temps à vous consacrer aujourd'hui. Vous me pardonnerez, j'ai surtout également une vie.
  
Je vous laisse toutefois dans la méditation de cette fulgurance matutinale apparue tandis que je me caressais en pensant à Christine Boutin :
  
 
« Chassez le naturiste, il revient en maillot ! »*(1) 
 
Sur ce, je cours faire valider mon permis de chasse, aiguiser mes filets à papillons et fumier composter mon billet de train pour le Cap d'Agde*(2).
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, à poil et à vapeur ?
xxx
 
PS : merci de noter que cet espace, aussi naturel soit-il, n’est pas naturiste. Toutefois, sa consultation, nu(e)(s) dans le salon tandis que les enfants jouent avec les couteaux ou la gazinière dans la cuisine, est tolérée.
  
*(1) Contrairement à Jean-Claude Dusse j'vous ferais remarquer...
 
Notez la pilosité, aussi écologique que soudaine
 
*(2) Pour y enquêter sur une apparition de Bernadette Soubirou en short et tongs assortis.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Brêves et comptoirs
commenter cet article
21 juin 2006 3 21 /06 /juin /2006 17:35
 
« We Want you ! » Irakian version.
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
 
Mon ami Georges W. Bush vient de m'appeler (en PCV, le rustre ! et malgré sa considérable fortune militaro-pétrolière) pour m'annoncer qu'il avait enfin trouvé un moyen de rivaliser avec le génie sans bouillir slave russe.
 
Il vient d’inventer la « roulette américaine ».
 
L'idée lui serait venue tandis qu'il revenait d'une visite au Congrès des sourds d'un concert de Céline Dion à Las Vegas, et qu'Air Force One again diffusait le film « the Deer hunter ».
 
Bambi, version US Army
 
Les menstruations règles, en trois points, sont à l'image de leur créateur, assez simples pour vous être accessibles :
 
1 - Prendre le pistolet dans la main de votre choix,
 
2 - Charger ce dernier de 6 balles (ou sept si le barillet le permet)*(1) et
 
3 - Dire à l'autre joueur : « à toi, tu commences ! »*(2)
 
Faut qu'j'me pince ! C’est tellement bien trouvé que j'ai peine à y croire : enfin un jeu qu’on y gagne à tous les coups de feu ! La Française des Vieux Jeux n’a qu’à bien se tenir : ils sont décidément forts ces exterminatueurs d’Amérindiens américains.
Je crois savoir qu'un ministre de l'intérieur du poste télévisé souhaite créer avec l'aide du premier ministre la fédération française de ce nouveau jeu sport. A suivre ?
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, Pour ma part, je tire à blanc, en toutes choses ^^
Xxx
 
PS : dernières nouvelles de Santiago du Chili, la pharmacie Lopez vend aussi des munitions, et elle est ouverte ou bleue 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
 
PPS : Jacques Lanzmann n'aurait jamais dû accepter de jouer. Il a perdu. Paix à sa Belle Âme.
 
 
*(1) Si vous pouvez insérer dans votre arme à feu plus de 25 balles : réveillez-vous : ce n’est plus un pistolet, c’est une mitraillette, et vous ne jouez plus à la « roulette américaine », mais au « craps », ainsi nommée en hommage au dernier bruit que produira le mélange ultime des os de votre crâne, du gras de votre cervelet, de la moquette et des murs sur plusieurs mètres carrés alentour.
 
*(2) N’omettez pas le vouvoiement en cas de proposition à un fonctionnaire des impôts : il faut parfois savoir distance garder.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Currahee
commenter cet article
20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 14:42
 
« Intimité », de Pablo P.
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
J'ai une famille de sang, mais je vous épargne la longue liste : « ils tiennent des lapins, chez les Desjardins »*(1) (quoique je fasse peut-être de la rétention de sperme, vue mon incurie reproductive ?)
 
J'ai une famille de cœur, récipiendaire de mes attentions, que ma pudeur m'interdit de détailler ici.
 
J'ai une famille de foie, que l'on retrouve dans la plupart des bars, débits de poissons boissons, commissariats et autres prothésistes dentaires (ne cherchez pas pourquoi, moi même je ne sais plus : mes doigts ont pris possession de mon clavier, en dépit de mon esprit qui doit être en vacances*(2)).
Le AnT est un animal perméable aux vieux rouges, mais imperméable aux communistes
 
J'ai une famille de plaisirs, pour les essentiels non tarifés. Enfin. Non tarifés directement, j'veux dire écrire. Parce que sinon, j'ai quand même claqué des sommes faramineuses en pif, restaux, sorties, dessous en cuir fourrure dentelles et autres fanfreluches de satin.
 
J'ai une famille d'inspirations aveugles, voyez l'album dédié...
 
J'ai une famille qui me casse les bonbons : comme tous ceux qui ne sont pas élus, mais doux-rêveurs électeurs : c'est ma famille politique.
 
J’ai une famille de roues que j’use sans pédaler.
 
Et quand je n’écris pas avec les pieds, je roule sur les mains !
 
J'ai une famille d'estomac, avariée assez variée, que je partage avec Woody Allen*(3), car comme lui, « je veux que les animaux que je mange soient morts. Pas vivants, ni malades : morts ».
 
 
J'ai une famine en Éthiopie, mais 1 - ce n'est pas moi qui ai commencé et 2 - on s'en fout, par habitude, ce ne sont que des africains lointains.
 
J'ai une famille de pieds, mais j'peux pas les sentir.
 
J’ai une famille de cordes, mais je ne joue plus au pendu.
 
Piano portable de marque Fender
 
J'ai une famille de cul, mais elle rejoint par la bouteille celle du foie.
 
J’ai une famille de maux mots, autant que j’aime ceux des autres.
Surtout « au-delà », en fait …
 
J'ai une famille de bites à laquelle, en bon normand je suis solidement amarré.
 
Et puis y'a Frida, qu'est Belle comme un soleil…
 
Oh pardon ! Mes doigts chantent à l'insu de ma volonté distraite par une paire de seins qui passe.
Vous l'aurez compris, je suis riche de nombreux avoirs non luxembourgeois. En revanche, ce que je suis demeure pour moi un mystère ...
 
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, solitaire par goût, grégaire par héritage
xxx
 
PS : j’offre une radio de mes poumons franchement usagers aux 25 prochains inscrits à la Newslettre, mais c'est juste pour relever un défi : atteindre en nombre d'abonnés le chiffre de mon cul QI, soit "50" : autant que le chien d'Al Gore (cf bas de page).
 
PPS : j’offre toujours mon corps à Marie Drucker, mais seulement si elle est consentante.
 
PPPS (j'ai un prix sur les "P") : Les derniers arrivés peuvent doivent vérifier dans la rubrique "Primeurs" (en haut à droite) si leur alzeihmer ne leur a pas fait rater un bonheur récent.
 
 
*(1) Et avec des slogans pareils, on s’étonne que je ne sois pas publicitaire. Ah oui. Contrairement à ce que j’énonce ici à longueur de phrases aléatoires, j’aurais peut-être une morale qui tiendrait ailleurs que dans la langue et le portefeuille.
 
*(2) Depuis 1989, selon mes dernières estimations historiographiques.
 
*(3) Le frère clarinettiste de l’inventeur de la clé de sol du même nom.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Vocabulons par l'Exemple !
commenter cet article
19 juin 2006 1 19 /06 /juin /2006 23:12
 
Ceci n’est pas une photographie récente de Sheila.
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Il n'est pas aisé de tenir quotidiennement les minutes d'un blogue à forte audience (« 90 C » me souffle dans les bronches une animatrice « vue à la télé ») sans partager la plus basse vulgaire commune intimité, qu'elle soit sexuelle, amoureuse, digestive ou médicale avec son lectorat.
 
C’est pourtant bien là un exploit que je me targue de réaliser chaque jour, sans jamais éprouver la moindre difficulté intestinale pouvant mener à la crispation sphinctérienne : c’est dire mon niveau de bien-être global moral.
 
Cependant, j’ai ce jour une légère érection exhibitionniste le désir l’envie de vous parler d'un talent que je réserve d'ordinaire à mes plus intimes appétences humaines.
 
Certains autres ont de vrais expertises utiles, comme la construction de Tour de poitrine France Pise à base d’objets insolites. Pour ma part, je sais imiter Chewbacca.
 

 

Vous me direz que cela me singularise complètement du commun des électeurs imbéciles, et vous aurez raison ! C'est une capacité hors norme, et d’autant plus surprenante pour un être aussi imberbe que je le suis (involontairement, certes, et sauf du menton avant, je l'avoue). Je dirais avec simplicité que j’ai la possibilité, à tout moment et jusqu’au milieu de l’acte reproductif, de me mettre dans la peau le poil du personnage. En bref : bon à rien, prêt à toute tout, y compris en audiophonie gutturale.

 
Mais contrairement à Chico, je ne suis, pour ma part, pas prêt de devenir l'amant de Han Solo. Non ! Comment vous faire comprendre, camarades protozoaires qui me lisez, et sans trop en dévoiler ? Et bien :  physiquement, je préfère le genre Indiana Jones, voilà ! Vous voyez ?
 
Et si le doute vous étreint sur ma capacité à utiliser par surprise ce talent, et si vous connaissez des personnes qui me connaissent, elles devraient le reconnaître sans perdre connaissance, dans un large sourire, parfois reconnaissant.
 
Voilà. Maintenant, vous qui le deviniez avez désormais confirmation de nos insignes différences. Étant dans quelques jours de retour durable en région parisienne, je ne manquerai pas de vous en apporter la preuve au besoin, et, bien sûr, si je blogue encore à ce moment-là.
 
 Merci de votre attention un Boeing qui va s'écraser sur vos pompes
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, parfois équipé d'un silencieux
xxx
 
Vous avez été sages ? Bonus !
 

 
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Intimités
commenter cet article

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?