Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 23:08
 
On dirait Dominique de Villepin. Enfin, surtout de dos, et surtout de loin.
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Le dix-huit juin évoque chez moi, hors de toute intimité dont je me vois mal exhiber le souvenir ici, trois réminiscences dont deux sont pourtant fort peu glorieuses.
 
La première, c’est la défaite de Waterloo qui engendra durablement, outre un mépris poli pour Grouchy, cette devise que nous sommes quelques-uns à entretenir et honorer  : « faire chier, d'accord, mais faire chier les Anglais, d'abord ».
En second, il y a bien sûr les œuvres radiophoniques du nationaliste lillois, et sa pelle son « appel du 18 juin ».
Enfin, je confesse (quel mot curieux) qu’il m’est arrivé de penser, dans ces terribles moments de disette cérébrale mâtinés de désespoirs compulsifs fortement liés à la lecture intensive de l’Almanach Vermot, en certains 18 joint juin, à « Doc Gyneco ». Allez savoir pourquoi : une homonymie facile, peut-être ?.
 
Mais là n’est pas le sujet dont je voulais vous entretenir ce jour. Non
 
Ces considérations dilatoires ne font que m’éloigner du cœur de mon sujet, à savoir la narration circonstanciée d’un récent souvenir royal.
 
Ainsi, il y a quelque temps, nous dînions avec Elizabeth, à Buckingham.
 
C'était peu avant qu'elle ne rétablisse, sur mes judicieuses suggestions pourtant non suggestives, le droit de cuissage.
 
Je coupe sans tarder court à toute interprétation antipatriotique : non, je ne collaborais pas. Non. Je cherchais simplement à mieux connaître l’ennemi, pour plus parfaitement, ainsi qu’il se doit, le combattre, l’abattre, et venger la mémoire de nos soldats humiliés en Belgique.
 
J’appris tout de même, incidemment, que mes menaces révolutionnaires automobiles étaient prises en ces surprenantes contrées, très au sérieux.
Le souper se déroulait toutefois, paisiblement digestif, quand soudain survint l'accident bête : ma serviette, pourtant délicatement nouée autour du cou dans le plus pur style de nos amis Bidochons (j'avais d'ailleurs emprunté à Dominique de Villepin la chemise « Deschiens » qui allait avec), vint s'enrouler dans mon entrejambe, et coincer mon testicule droit, que j'ai par malheur fort sensible.
 
Je jurais alors, d’une voix de stentor et ainsi que vous vous en doutez, tout à mon animalité comme blessée, mon blasphème favori : « putain d'bordel de dieu de merde, chié !! », avant de dégager nonchalamment, malgré l’urgence et l'assistance soudain silencieuse, la couille emprisonnée, tout en sifflotant une Marseillaise de circonstance histoire de faire diversion.
 
Elizabeth, qui siégeait de tout son royal séant sur le trône qui me faisait face, dit alors, avec toute cette simplicité qu'on lui envie jusqu'au trottoirs de Chazal Ghaza, je cite et dans le plus parfait français : « honni soit qui mal y pense ».
 
Ayant abandonné à mesure que s’affinait avec le temps mon hétérosexualité si peu aventurière le port de la jarretière, je me suis levé en guise de protestation, ostensiblement vexé, pour, vengeur, me diriger vers les toilettes de Buckingham, et y dessiner d'un doigt rageur (mais plein de sauce anglaise), un bicorne*(1) stylisé.
Ceci est un haut-de-forme qui, a l'instar du lait, a mal tourné
 
Je suis ensuite revenu, juste à temps pour saucer l’assiette du prince William et lui demander dans un anglais parfait si lui aussi, attendait avec impatience la mort de sa grand-mère ?
 
Il ne répondit point, mais je devinais au regard langoureux qu’il adressa à son amant, qu’il lorgnait déjà quelques tenues de la vielle.
 
Les anglais, ce ne sont décidemment pas des gens comme nous.
 
 
Bonjour chez nous vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, du chanel n°5
xxx
 
*(1) A mes yeux, faire cela à Buckingham : « ça c’est Palace ! ».
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Tumultes
commenter cet article
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 22:49
 
Inedire : à boire et à manger ?
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
Puisque 113 362 pages ont été vues en cet espace, mais que toutes ne sont pas encore coloriées par vos soins, je vous propose, aujourd’hui et dans le cadre des « articles injustement méconnues d'Inedire », ainsi que j'en initiais le culte du souvenir la semaine passéede (re) découvrir ce trésor d’imagination qu’est l’article 18* : « Viande bancaire ».
 
Non sans omettre de vous rappeler cette délicieuse formule de feu Dickens : « les banquiers sont des gens qui vous prêtent un parapluie lorsqu’il fait beau, et vous le reprennent quand il pleut ».
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, (c’est moi, même de profil)
xxx
 
* Savourez je vous prie la formidable concordance des dates et numéro d'article. Merci.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 21:36
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Un jour, j’irai à New-York avec Nokia ?
 
 
Ce serait aujourd'hui, paraît-il, la fête des Pères.
 
 
Il est étonnant que ce cher Philippe Pétain*(1), pourtant « inventeur » de la « fête des mères » à la française*(2), et peut-être également de la fête des Pères ? (je ne sais) n'ai jamais pensé, derechef, aux orphelins à travers une fête dédiée. Lui qui aspira inspira tout de même la mort de centaines de milliers d'hommes à Verdun*(3) et ailleurs puis, constant dans son refusa d'avouer son amour refoulé pour les communistes, les juifs, les handicapés, les francs-maçons et autres tsiganes*(4) en entretenant plus tard la production d'orphelins.
 
À propos d'orphelins, et puisque la fête des Pères ne me sert plus à grand-chose dans la mesure où d’une part mon père est mort cette année, et d’autre part ni le facteur ni ma mère ne se sont à ce jour décidés à m'avouer quelques surprises, je recevais il y deux jours de cela ce malencontreux courriel :
 
 
Constatons ensemble les progrès de l’époque : on peut, désormais, téléphoner et envoyer des SMS depuis un ordinateur. Même portable. C'est dingue, non ?
  
Vous admettrez que quand les fichiers marketing ne sont pas à jour, cela provoque parfois des surprises.
 
Peut-être aurais-je dû demander s'ils assuraient, ces commerçants, le service après mort ?
Je n’ai pas osé, et franchement, je trouve l'idée saugrenue : envoyer un SMS pour la fête des Pères. Et pourquoi pas divorcer par SMS ? Oups. Pardon. Certains pays théocratiquement intégristes progressistes musulmans autorisent déjà ce genre d'avancée considérable de lapin. Avant de disposer, je présume, du niveau social occidental leur permettant de lapider à coups de téléphones portables (ou fixes) usagés la première femme adultère qui passe ?
 
 
Il n'empêche.
 
Plutôt qu'un SMS, j'enverrai aujourd’hui volontiers une longue lettre, disant que ceux qui restent vont bien tout le monde va bien, que lui, nous manque, et que, sans besoin de jour dédié pour faire vivre le souvenir, sa mémoire à de quoi être fière.
 
Et peut être une bouteille de vin aussi ?
Et puis un enregistrement de Placido Domingo ?
Et une chaine hi-fi, tant qu'à faire et tant sont mal décris par les intégristes catholiques les accessoires fournis au Paradis ?
Et un livre sur Frank Lloyd Wright ?
Et puis quelques DVD de Gabin, tiens !
Et encore un bouquin sur De Gaulle, c'est ce serait sa fête après tout...
Et enfin des photos de sa veuve, aussi heureuse qu'il soit possible, entourée des siens…
 
Bref, pour moi cette année, ce sera sans SMS. Mais envoyez donc les vôtres, je ne suis pas jaloux…
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, impaire et passe
 
PS : Quant à la fête des cons, nous sommes toujours sans nouvelles, bien que d'aucun prétendent qu'elle se déroule, à intervalles législatifs, régulièrement.
 
 
*(1) Merci de relever l'antiphrase et m'éviter ainsi de sortir mon fusil, qui, lui, est sensiblement moins pacifique que ne le fus le susnommé.
 
*(2)
(…) Mais, la Fête des Mères sous sa forme actuelle, sans discrimination par rapport au nombre d'enfants, date du Gouvernement de Vichy. Le 25 Mai 1941, le Maréchal Pétain institue définitivement "la journée nationale des mères"
 
*(3) 700 000 morts, mais il ne les a pas tous tués lui-même : il signait essentiellement les ordres de chair et de sang.
 
*(4) Si cette liste n’est pas exhaustive, merci de me le signaler ...
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Air du temps
commenter cet article
17 juin 2006 6 17 /06 /juin /2006 17:22
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Ce mâtin, je me suis rendu dans une grande surface, qui vendait des enfants.
Je suis hélas arrivé trop tard pour pouvoir acquérir l'un des meilleurs enfants proposés à la vente*(1).
Certes, il restait bien quelques modèles usagers et autres "exemplaires de démonstration", mais je suis difficile : un enfant, c'est tout de même un achat important. Presque aussi singulier que celui d'une voiture.
J'ai hésité, longuement, avant de finalement renoncer : moins par crainte d'un vice caché, d’un sexe faible ou d'une maladie incurable que par pure appréhension devant mon caractère distrait.
Je ne souhaitais, en effet, pas rejouer cette scène :
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, specimen non reproduit à ce jour (et à ma connaissance ^^)
xxx
 
*(1) Comprenez par là, à titre d’exemple : un garçon de 12 ans, footballeur professionnel du tiers monde avec précontrat signé et premier versement dans une banque luxembourgeoise crédité.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans La vidéo anti-dépressive du samedi
commenter cet article
16 juin 2006 5 16 /06 /juin /2006 22:00
 
 De peur que vous n'en reconnaissiez l'expéditrice, cette illustration est purement dolosive
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Je viens de recevoir une lettre un courriel émanant d’une admiratrice qui prétend :
 
- Avoir 12 ans,
- être la fille cachée du Dalaï-Lama,
- être plus sexy que Brigitte Bardot à 18,
- M'avoir déjà envoyé les préservatifs, et
- Souhaiter me rencontrer pour jouer à la poupée avec mon p'tit corps.
 
Je ne sais que répondre !
 
J'en appelle à ceux d'entrevous qui ont auraient :
- Une moralité,
- Une solide pratique du droit pénal,
- La consommation régulière d’un whisky du même âge,
- Acheté (et utilisé) un bon d'achat prépubère de chez mylène farmer'n'co, ou pourquoi pas :
- Une fille du même âge ?
 
Vous pourriez, peut-être, me suggérer la réponse la plus judicieuse à proposer à la présumée donzelle ?
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, légèrement inquiet
Xxx
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Dans (la solitude de) mes alpages...
commenter cet article
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 17:29

« Quand Brassens est mort, je n'ai pas honte de le dire à 40 ans passés, j'ai pleuré comme un môme alors que quand Tino Rossi est mort, j'ai repris deux fois des moules » (Pierre Desproges)*.

 

 

Chers voyeurs écrans spectateurs,

 

Sur scène ou dans l’intimité d’un livre, c’était un magicien.

Personne pour arrêter la Maure, même à Poitiers ?

 

 

 

 Raymond Devos passe donc de l'album « envie de rencontres » à l'album « évidences univoques » ... 

Heureusement pour l'humour la Belgique, Johnny est encore vivant !

 

Bonjour chez vous !

 

 

AnT, de chez Smith en face

xxx

 

* Je n'ai plus très faim, ce soir.

 

 

 Mise à jour du 18 juin : cette image, récemment trouvée :

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Intimités
commenter cet article
14 juin 2006 3 14 /06 /juin /2006 19:21
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
J'ai acheté récemment, car je m'ennuyais, une scie circulaire.
 
Solution alternative ludique à l'échafaud
 
La réclame proclamait, je cite et de mémoire « pratique, robuste, élégante et imperméable : elle coupe vraiment tout ».
 
Je viens donc aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, en appeler à votre coopération active.
 
Accepteriez-vous, chères lectrices et distingué lecteur le plus souvent amorphe, de m'aider à vérifier l'assertion racoleuse du manufacturier germain ? Et pour ce faire, auriez-vous la bonté insigne de me faire parvenir au plus vite, et dans la mesure de vos possibilités :
 
 
1 - Des êtres humains
 
De ces gens qui vous insupportent au point de polluer votre joie de vivre quotidienne : à titre d’exemple : voisins, comptables, chanteurs décérébrés pour ne citer que les haines et parasitages les plus courants*(1). N'omettez pas de me préciser la hauteur de coupe souhaitée.
 
 
2 - Des ponts
 
Histoire de se quitter bon amis, en coupant, mais vous l’aurez sans doute déjà deviné, les ponts.
 
Like a bridge over troubled water ...
 
3 - Un clap de cinéma ?
 
Il s’agit ici de la réalisation d’un vieux fantasme asexué, sinon inoffensif : dire « coupez ! », puis le faire*(2).
 
 
 
 
4 - Des paroles en l'air.
 
Je pourrais ainsi, dans une délectation non feinte et pourtant dénuée d’acrimonie, vous couper la parole.
 
 
5 - Un gardien de but de l'équipe de France, même usé usager
 
Je vous l’accorde : est-il bien raisonnable de vouloir ainsi, couper crânement chez un chauve vide, les cheveux en quatre ? Je ne sais, mais il me semble que l’expérience vaut le jus le coup d’être tentée.
 
 
6 - Des cartes
 
Non pour réfléchir au « pari de Pascal » mais, en toute simplicité, pour une p’tite belotte. (Atout... Pique ?)
 
Modèle refusé par l'IGN
 
 
7 - Des idées
 
« Deux demies-idées valant mieux qu'une », ainsi que me le confiait Jacques Séguéla au titre de ses « dernières paroles », avant que je ne l’exorcise l'étrangle avec candeur de mes mains gantées. Les publicitaires étant, ainsi que les médecins généralistes, vecteurs de maladies et en cela plus utiles morts, que vifs.
 
Une idée neuve, gracieusement prêtée par E.D.F., qui me doit soit écrit en passant 5 francs (français) sur une facture de 1993,
 
 
9 - Une déesse DS de la famille des Citroën.
 
J’ai en effet ce rêve surprenant pour l’incontinent automobile que je me targue d’être, de piloter une DS, coupée. Ce pourrait être là une manifestation de mon côté "gaulliste automobile" ? Je ne sais, mais le méprisable Freud étant mort (et tant mieux), je me refuse de confirmer cette assertion automobile équivoque de droite.
 
Considérez-moi, je vous prie « à roues », davantage qu’à voile ou à vapeur
 
Enfin, pour terminer :
 
10 - Eventuellement, et selon arrivage, le sexe d'un jeune garçon sémite
 
Ce serait peut-être là une manifestation inconsciente de mon côté intégriste sympathisant ET médicalement progressiste : la scie circulaire, c’est quand même plus divin moderne, ce me semble, qu’un scalpel béni, ou un couteau de cuisine hallal casher suisse ou rouillé.
 
Notez je vous prie et pour terminer, que toutes ces propositions n’ont que vocation de test : je ne conserverai rien, et vous retournerai tous les accessoires envoyés, manufacturés (et sans frais supplémentaires, sauf à ce que vous souhaitiez un joli paquet-cadeau qui vous sera alors facturé au tarif en vigueur, car je ne suis pas l’Abbé Pierre).
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, look sharp ! (comme chantait en son temps Joe Jackson)
xxx
 
*(1) Aux plus dubitatifs je signale que j’ai pris sauvagement Guy Drut dans mon équipe. Je ne crains donc aucune poursuite judiciaire en territoires de France.
 
*(2) Avec cet espoir secret que les plus cabots des acteurs ne m’en fassent pas… Une scène ?
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Listalacons
commenter cet article
13 juin 2006 2 13 /06 /juin /2006 17:50
  
 
 
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Il me semble qu’en nos jours ternes, l'héroïsme se perd. Les gens d'occident ne se suicident plus désormais, solitaires, que dans la tristesse d'une morne soirée télévisée. C'est inacceptable !
 
C’est pourquoi le club des suicidaires lance un appel, que voici :
 
 
Amis, sympathisants du jour : bonsoir !
 
Le nouveau comité des suicidaires organise ce soir une grande manifestation sur la Canebière.
 
Le mot d'ordre sera : « pour en finir sauvagement, en aidant T F Haine à faire de l'audience pour son journal vespéral »
 
Voici le slogan principal, certes peu original, mais terriblement provocant :
 
« Marseillais, si tu savais, ton équi-peuh, ton équi-peuh, marseillais, si tu savais, ton épui-peuh où on s'la met ! »
  
N'oubliez pas vos tee-shirts, minijupes et autres kilts aux couleurs du P.S.G.*(1) et... venez nombreux pour en finir en beauté !
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, un bon suicidaire est un suicidaire mort
xxx
PS : dernière minute : des sources concordantes, proches du Ministère de l'Intérieur nous annoncent la possible participation du premier ministre. Matignon dément (sic) et aucun général des services dits secrets n'a accepté, fait exceptionnel, de confirmer cette information fantasmée conditionnelle.
  
*(1) Contrairement à l'édition précédente, les gilets pare-haches ne sont plus acceptés. Qu'il soit rappelé que nous ne nous réunissons pas pour nous estrompier, mais pour mourir avec Henry IV panache blanc.
 
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Brêves et comptoirs
commenter cet article
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 13:11
 
Fumer provoque la mort de Jacques Brel (et ça, c'est boulifiant)
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Il est parfois plaisant de s’arrêter de tout, un instant, et d’inviter en solitude l’une de ces évidences univoques qui vous font le refuge chaleureux.

 
Brel était si singulier que même son nom ne supporte pas le pluriel sans frémir.
 
Et vous voulez me rendre grégaire au point de supporter les troupeaux de filles prépubères ?
 
Vous rêvez !
 
Cela étant, si l’on se souvient de Shakespeare*(1), ce n’est pas forcément une mauvaise idée : « Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve ».
 
Reste à discuter de la qualité de certains rêves...
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, musicalement sympathisant belge, mais pas par Johnny
xxx
 
PS : Si le temps restreint dont je vais disposer ces prochains jours me permet de peaufiner quelques récentes fantaisies, il n’est pas exclu de vous proposer prochainement un solide comparatif entre le maître sus évoqué et pascal obispo (mon bienséant clavier se refuse à certaines majuscules), des « conseils au jeune rouleur » : texte inédit d’un grand auteur autrichien, des considérations décisives sur la publicité mensongère, un message du « comité des suicidaires », la lettre d’une de mes nombreuses et inconditionnelless admiratrices, et enfin quelques aveux concernant la femme que j’aime. Enfin ! Les promesses n’engageant que ceux qui y croient, et la mort étant si prompte à l'imprévisible... Vous verrez bien  !
 
PPS : Explication de texte titre avec double salto et vrille élégante :
Blogueurs, soyez prudents ! Les helvètes vous surveillent !!
*(1) Pas le peintre en bâtiment, l'autre !
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Intimités
commenter cet article
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 12:25
Magritte espagnol (mais sans éternuer)
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Je vous annonçais hier, sans tambour de machine à laver ni trompettes de la mort ou autres mycoses inhumaines, quelques nouveautés dont voici la dernière.
 
Je ne me suis pas encore, réellement, approprié le dimanche.
 
C'est pourquoi je décide de désormais mettre en valeur un article trop vite oublié de cet espace, n’ayons peur ni des mots, ni du pléonasme : franchement sidéral.
 
En effet, il n'y a pas toujours eu des centaines de milliers de visiteurs (en comptant les lémuriens, mais surtout les ball-trappistes batraciens acariens qui, jusqu’à l’insu de vos pleins grés sanitaires, forment le gros du bataillon de mes lecteurs).
 
Non.
 
Il fut un temps (que les moins de 20 semaines ne peuvent pas connaître) où la fréquentation de cet espace était équivalente à la taille de la morale de jacques Chirac, voire de celle des électeurs l'avant porté au pouvoir : je ne saurais sur ce point de croix trancher dans le vif quoi que pour le président un doute subsiste, mais pour combien de temps encore ?
 
Passons*(1).
 
Il me semble donc opportun, sinon pertinent, d’offrir à ces retardataires l’occasion de se réparer l'oubli, à défaut de racheter leur âme qui s'approche peut-être de la damnation, au fur et à mesure de ces lectures jubilatoires.
 
C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous recommande en guise de rattrapage, de visiter l'article numéro 5 du 6 octobre (appréciez en passant le jeu de chiffres) dernier, où vous découvrirez, ébahis : tout d’abord que j’avais déjà du talent ainsi qu'un sens inégalable de l’information décisive, mais aussi la capacité à faire court, ce qui, pourtant, nuit à ma réputation en certaines situations horizontales frôlant le scabreux par le ventre avant.
 
 
Interro surprise demain lundi. Je ramasse les copies.
 
 
Bonjour chez vous ...
 
 
AnT, de chez Smith en face, en congé du neurone réactionnaire droit
 
 
PS : Je signale à toutes fins et s’il était besoin que ce blog n'a jamais couché avec l'une de ses lectrices, et que les commentaires sont, même si je le déplore, ouverts aux garçons. Contrairement à mon homosexualité dont… Passons.
 
Bonus : en vrac (mais pas décoiffé)
 
 
Oradour-sur-Glane : visite du premier ministre. Nous sommes nombreux à le penser : cet homme a un rapport au passé intéressant. Vivement qu’il rejoigne le notre, de passé.
 
Bouclier de Brennus : Les basques prennent le pouvoir. André Labarrère s'en fout un peu, François Biroute Balloo Bayou Bayrou*(2) aurait été surpris, rêveur, se caressant en pensant à un (nouveau) destin royal pour la Navarre. Des histoires qui finissent pourtant mal, en général.
 
Tennis : Une femme remporte (les internationnaux de France de) Roland-Garros. Comme s’il était possible à une femme de jouer, décemment, au tennis !
Mesdames, vous voulez l'égalité des sexes ? (Pour laquelle je ne prendrai pas de mesure - merci) et bien.. Jouez avec les hommes ! Après vous pourrez quémander quelques indexations de salaires sur vos performances les plus viriles. Mais après, seulement.
 
 
Enfin, voici l’une des raisons pour lesquelles je ne fréquente pas/ plus meetic :
 
Et encore, vous n’avez ici qu’un échantillon assez représentatif de l’étal hebdomadaire de la poissonnerie.
  
Pardonnez, demoiselle, mais j’ai déjà quelques difficultés avec ma misanthropie récurrente, ce n’est pas pour me rapprocher d’aliens aliénées à la naissance incertaine.
 
*(1) Ce qu’un joueur de l’équipe de France n’a pas su faire depuis des années : vous, je suis convaincu que vous pouvez !
 
*(2) Endive de droite, meilleure braisée. Un peu comme Jeanne d’A. dont, bûcheur bêcheur, je ne révélerai pas la cuisson idéale
 
 
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?