Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 01:45

Ceci n'estpas une machine à fabriquer des hamburgers

Chers voyeurs écrans-spectateurs,

La rubrique du dimanche est destinée à vous rappeller quelques articles plus anciens, le genre impérissable, voyez ...


Visitez donc cette archive divine, et donnez m'en des nouvelles...

(dans la genre bref et précis : comme dit le proverbe : "qui peut le plus...")


Bonjour chez vous...

 


AnT, de chez Smith en face, concis autant que circonspect

xxx


PS : navré, mais le billet de samedi (Inedire TV) refuse d'apparaitre...

Erratum : il est apparu ici, alors que Dieu toujours pas sur Inedire (malgré mon insistance)

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
24 septembre 2006 7 24 /09 /septembre /2006 18:29
Salut !
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
Je vous propose aujourd'hui d'explorer les méandres de la subconscience dilatée des élites freudiennes injustement accusés d'infanticide par Françoise Sagan*(1).
 
Et puis finalement, non. Fi de rhétorique cartésienne : je ne vous juge pas, contrairement à ce que me confiant sur l'oreiller Nana Simone*(2) dignes de mes plus grandes démonstrations interlopes.
 
Je vais aujourd'hui vous laisser, non une création fraiche à date de péremption éloignée, mais un p'tit souvenir baroque qui, bien que bâti à la hâte, n'en résiste pas moins à l’épreuve du lancer de javelot temps...
 
... Où il fut question d'une représentation publicitaire de la puissance érectile d’un membre anonyme, sauvagement intitulée alors : « bander, sans arc ».
 
Veuillez donc visiter sans tarder (même du clic gauche) ce chef d'œuvre et revenez m'en donner des nouvelles.
 
La semaine prochaine, si vous laissez plein de commentaires êtes sage, je débuterai la semaine par un billet intime.
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
AnT, de chez Smith en face, et demain est un autre jour...
xxx
 
 
PS : l'invasion publicitaire, du "4 par 3" (quatre crétins par trois imbéciles ?) est assez insupportable. Néanmoins, certaines publicités refusées aiguisent l'intérêt...

Je prie Marie Drucker d'excuser cette provocation que je regrette déjà

 
 
PPS : Inedire TV me ressemble (elle est attardée toujours en retard).
 
*(1) Genre de monstre littéraire Marguerite Duras, mais en version « anorexique » et, en définitive, tout aussi morte.
 
*(2) L'actrice L’objet pornographique, pas la délicate interprète de « feeling good », qui fait ici sourire les croquemorts (pour initiés) :
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
17 septembre 2006 7 17 /09 /septembre /2006 17:54



Parce que les fleurs, c'est périssable ...
Chers voyeurs écrans-spectateurs,

Je voulais aujourd'hui vous informer de deux choses :

La première. Damned ! J'ai oublié.

La seconde concerne les révisions du jour. Je vous invite comme chaque dimanche, à (re)découvrir un article qui, quoi qu'ancien, n'en est pas moins pourvu de poils (avec générosité, même). Sachez que ce billet fait encore ma gloire auprès des "moteurs de recherche", qui ne sont pas regardant, on en conviendra, côté carburant. Il fut sobrement intitulé :
"ma chatte est formidable ... " et pourrait un jour être sponsorisé par Sabina, pour d'évidentes raisons.

Je vous laisse ébahis à vos découvertes des archives cachées secrètes méconnues des débuts d'Inedire, qui firent dire au poête : "ce blog avait 5 mois, et déjà, AnToine perçait sous Desjardins..."

Au fait : Vodka vous embrasse, mais pas tous car elle est sélective.

 
 
 
Bonjour chez vous ! 
 

 

 
AnT, de chez Smith en face, those memories can't wait
xxx

PS : ce billet est publié avec retard, comme le fut celui de vendredi et de samedi. Même pas grâve.


Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
10 septembre 2006 7 10 /09 /septembre /2006 12:00
Deer Peeping Toms screen-spectators,
 
Puisque c'est ainsi qu'il me faut désormais vous appeler, dans un anglicisme inédit*(1), si j'en crois les errements linguistico-numériques aléatoires de Mlle Google car j'ai suivi, c'est de ma faute, le lien à dans le cadre de gauche (et un peu en dessous) intitulé « anglais » :
 

Beware of what’s behind ze clic !

 
... et je me dis alors que le monde est formidable ! Le « moteur de recherche » dont je suis l'un des comburant*(2) n'est pas sans me rappeler la vielle professeur éponyme à lunettes exigeantes que j'eu à subir, en l'âge ingrat des visages pas encore fleuris (ils n'ont encore que des boutons), tandis que je m'essayais alors à tomber, au travers de Shakespeare, amoureux de cette délicieuse Ophélie tandis que cet imbécile d'Hamlet n'en voyait pas la beauté et c'est bien ce que je dis : « il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark, bordel ! ».
 
Oups pardon. Je me suis emporté.
 
Cela pour faire diversion, quand ce que j'ai à vous dire, c'est que c'est dimanche, et que le dimanche, nous refaisons nos classes.
 
Voici donc  un article d'Inedire que vous avez raté, ou qui fut publié du temps ou le lectorat de cet espace numérique ne plafonnait qu'à deux visites quotidiennes - dont ma mère qui n'avait pas alors internet - alors qu'il en affiche aujourd'hui, non sans une fierté à vous en faire dresser la carapace de n'importe quelle pudibonde en goguette le double ! Et sans avoir jamais exposé entretemps une parcelle de corps nu (ou « à poil ») qu'en des très rares occurrences. Cf. Album en bas à gauche !
 
 
Sachez que ce blog, longtemps ami des bêtes, eu pourtant, le 22 octobre dernier (date des 79 ans de l'une de mes toutes meilleures amies, et d'une autre, aussi, merci) des démêlés avec la « Ligue des Canards Asthmatiques Jurassien qui n'ont pas foi (de canard) en les business enfantins de Walt Disney corp. »
 
La trouble et fâcheuse « LCAJ qui n'ont pas foi (de canard) en les business enfantins du Walt Disney Corp. », comme on dit.
 
Voici la Pièce à conviction : l'Article 25 du 22 octobre 2005
 
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, victime en lutte contre l'oubli
xxx
 
PS : Le titre était purement racoleur, en effet.
 
*(1) C'est normal, vous êtes sur Inedire ! :)
 
*(2) merci de ne pas remplacer le "r" par un "v" à ce mot, sous peine de voire dévoilée mes instincts éthyliques, mention "y'a d'la pomme la dedans ! y'en a".
 
Remerciements :
 
mxxxx dit :
c'est tout à fait dans la veine de tes premiers billets effectivement. je me souviens qu'en les lisant j'imaginais un jeune homme lunaire, plutôt poète et pas du tout dans l'air du temps. cultivé. j'aimais l'aspect non construit de tes textes, les longs espaces blancs. tes écrits sont devenus plus touffus, plus ciblés, plus précis, non ? toujours autant d'humour. un humour de très bon niveau.
 
( Mxxxx, j'ai envoyé le règlement par chèque, comme demandé - AnT -)
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 18:49
  
Les nouveaux venus sont priés de se rendre en « salle des explications préalables » accessibles en suivant ce lien, pour appréhender sereinement ce qui va suivre*(1).
 

Je refuse de commenter une image exposant la nudité de l’homme-enfant.

 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
 
Il est un reproche récurrent que vous m'adressez au travers de vos courriers nucléaires électriques électronique ta mère : pourquoi ce refus constant de céder à la facilité scatologique et au sous-entendu sexuel ?
 
Je ne vous répondrai pas, car je n’en ai pas envie.
 
Néanmoins, je l’admets : il fut un temps ou ce blogue racolait comme d'autres votent : sans réfléchir.
 
 
Ce fut ainsi le cas dans l'article 25, sobrement intitulé « sperme ta gueule » (sic), publié le 21 octobre 2005. C’est cet article que je vous invite aujourd’hui à (re)découvrir.
 
Attention ! Je dois prévenir les plus sensibles des lecteurs ici égarés que ledit article comporte des abats de vrais morceaux de Michel Delpech (mais pas de scoop le concernant), une remontrance à Clara Morgane, de la confiture, quelques sarcasmes à consonance footballistique*(2), ainsi qu’une franche affirmation sexuelle dédiée à Oscar Wilde.
 
Vous pardonnerez le caractère très oral de ce scribouillage passé : j'apprenais alors à écrire et n'étais pas encore ce prodige lexico-épithétique que je m'enorgueilli d'être devenu, à la seule force du poignet et malgré des handicaps neuronaux qu'on ne rencontre normalement que devant les caméras de télévision (ou au micro de France culture, les jours ou Jean-Claude Van Damme*(3) est invité).
 
 
Je vous accorde deux minutes pour le lire, et autant pour le colorier. Après quoi : un suppo une tisane et au lit.
 
 
 
Bonsoir chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, spermiculteur agréé, mais non conventionné
xxx
 
 
PS : Pour ceux qui ne connaissent pas encore l'immense Philip K. Dick, qui inspira de ses nouvelles des films comme « Blade Runner » ou « Minority Report », vous pouvez acquérir au plus tôt, pour commencer : « Le maître du haut château » et « Ubik »…
 
*(1) Si la maison offre le service après-vente avant-clic, vous êtes tout de même conviés à utiliser vos votre neurone par vous-même.
 
*(2) Je le signale pour les épéistes qui s'escriment sans succès à comprendre ce sport étrange qu'est le football
 
*(3) Philosophe belge bercé trop près du mur. Bien trop près.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
18 juin 2006 7 18 /06 /juin /2006 22:49
 
Inedire : à boire et à manger ?
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
 
Puisque 113 362 pages ont été vues en cet espace, mais que toutes ne sont pas encore coloriées par vos soins, je vous propose, aujourd’hui et dans le cadre des « articles injustement méconnues d'Inedire », ainsi que j'en initiais le culte du souvenir la semaine passéede (re) découvrir ce trésor d’imagination qu’est l’article 18* : « Viande bancaire ».
 
Non sans omettre de vous rappeler cette délicieuse formule de feu Dickens : « les banquiers sont des gens qui vous prêtent un parapluie lorsqu’il fait beau, et vous le reprennent quand il pleut ».
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, (c’est moi, même de profil)
xxx
 
* Savourez je vous prie la formidable concordance des dates et numéro d'article. Merci.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article
11 juin 2006 7 11 /06 /juin /2006 12:25
Magritte espagnol (mais sans éternuer)
 
Chers voyeurs écrans spectateurs,
 
Je vous annonçais hier, sans tambour de machine à laver ni trompettes de la mort ou autres mycoses inhumaines, quelques nouveautés dont voici la dernière.
 
Je ne me suis pas encore, réellement, approprié le dimanche.
 
C'est pourquoi je décide de désormais mettre en valeur un article trop vite oublié de cet espace, n’ayons peur ni des mots, ni du pléonasme : franchement sidéral.
 
En effet, il n'y a pas toujours eu des centaines de milliers de visiteurs (en comptant les lémuriens, mais surtout les ball-trappistes batraciens acariens qui, jusqu’à l’insu de vos pleins grés sanitaires, forment le gros du bataillon de mes lecteurs).
 
Non.
 
Il fut un temps (que les moins de 20 semaines ne peuvent pas connaître) où la fréquentation de cet espace était équivalente à la taille de la morale de jacques Chirac, voire de celle des électeurs l'avant porté au pouvoir : je ne saurais sur ce point de croix trancher dans le vif quoi que pour le président un doute subsiste, mais pour combien de temps encore ?
 
Passons*(1).
 
Il me semble donc opportun, sinon pertinent, d’offrir à ces retardataires l’occasion de se réparer l'oubli, à défaut de racheter leur âme qui s'approche peut-être de la damnation, au fur et à mesure de ces lectures jubilatoires.
 
C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous recommande en guise de rattrapage, de visiter l'article numéro 5 du 6 octobre (appréciez en passant le jeu de chiffres) dernier, où vous découvrirez, ébahis : tout d’abord que j’avais déjà du talent ainsi qu'un sens inégalable de l’information décisive, mais aussi la capacité à faire court, ce qui, pourtant, nuit à ma réputation en certaines situations horizontales frôlant le scabreux par le ventre avant.
 
 
Interro surprise demain lundi. Je ramasse les copies.
 
 
Bonjour chez vous ...
 
 
AnT, de chez Smith en face, en congé du neurone réactionnaire droit
 
 
PS : Je signale à toutes fins et s’il était besoin que ce blog n'a jamais couché avec l'une de ses lectrices, et que les commentaires sont, même si je le déplore, ouverts aux garçons. Contrairement à mon homosexualité dont… Passons.
 
Bonus : en vrac (mais pas décoiffé)
 
 
Oradour-sur-Glane : visite du premier ministre. Nous sommes nombreux à le penser : cet homme a un rapport au passé intéressant. Vivement qu’il rejoigne le notre, de passé.
 
Bouclier de Brennus : Les basques prennent le pouvoir. André Labarrère s'en fout un peu, François Biroute Balloo Bayou Bayrou*(2) aurait été surpris, rêveur, se caressant en pensant à un (nouveau) destin royal pour la Navarre. Des histoires qui finissent pourtant mal, en général.
 
Tennis : Une femme remporte (les internationnaux de France de) Roland-Garros. Comme s’il était possible à une femme de jouer, décemment, au tennis !
Mesdames, vous voulez l'égalité des sexes ? (Pour laquelle je ne prendrai pas de mesure - merci) et bien.. Jouez avec les hommes ! Après vous pourrez quémander quelques indexations de salaires sur vos performances les plus viriles. Mais après, seulement.
 
 
Enfin, voici l’une des raisons pour lesquelles je ne fréquente pas/ plus meetic :
 
Et encore, vous n’avez ici qu’un échantillon assez représentatif de l’étal hebdomadaire de la poissonnerie.
  
Pardonnez, demoiselle, mais j’ai déjà quelques difficultés avec ma misanthropie récurrente, ce n’est pas pour me rapprocher d’aliens aliénées à la naissance incertaine.
 
*(1) Ce qu’un joueur de l’équipe de France n’a pas su faire depuis des années : vous, je suis convaincu que vous pouvez !
 
*(2) Endive de droite, meilleure braisée. Un peu comme Jeanne d’A. dont, bûcheur bêcheur, je ne révélerai pas la cuisson idéale
 
 
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Casual Sunday - ou sundae caramel
commenter cet article

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?