Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:32

 

Peuple de Gaulle,

 


Ce soir, je rentrais du travail. Car oui : en dépit d'un si faible niveau de revenus que ma banquière me croit chômeur (en fin de droit), oui : j'ai un travail.


Pour me détendre, donc, je reprends : je me saisis de ma tablette.

 


Amusant : cette phrase, un asyrien ou un sumérien aurait peut-être pû la dire : "je me saisis de ma tablette " il y a quelques paquets d'siècles, en rentrant en métro-chameau de Babylone, se saisissant d'un stylet et d'une tablette d'argile, au coin du feu, pendant que bobonne prépare la tambouille (coutume persistant de nos jours, il faut bien se l"avouer, chez quelques arriérés qui tiennent plus - si vous voulez mon avis et même si vous n'en voulez pas - de l'homme préhisto a tendance "dialogue par la massue" que du génial inventeur sumérien de l'écriture, fut-elle cunéiforme.


Mais passons le cuni car là n'est pas le propos.


Je rentre, je tabletise, donc, et après un coup d'oeil circulaire sur ma vie socialo-numérique (encore qu'ils ne sont pas tous de gauche sur (mon) fessebouc), je décide d'aller m'enquérir de la pression du monde, de la température annale de la démocratie solidement échauffée par la pression qu'y exerce la pression financière et DU Reste.... Bref, j'ouvre l'appli "Le Monde" (rien moins : ils ont fait fort avec ce titre de livre quotidien)


Et je tombe sur cette page :


202-Ipad-Manaudou-Inedire.JPG

 


Et je me dis (et je me redis de tous ses desseins que n'ai-je...)

 

 


Tiens ! Elle a changé Laure manaudou !! Et je termine mon clope dont je jette le mégot fumant sur une moumoute innocente, passant par là et par malchance pour elle quelques mètres en contrebas, car pour ne pas nous sentir trop près du peuple piéton ou motorisé nous avons choisi l'élévation d'un quotidien que nous voulons mystique : bref, on habite en étage.

 

Tiens ! Elle a changé Laure Manaudou!!

 

Et je partage cette information surprenante avec ma compagne. Elle sourit.


Et puis, je me dit que j'ai (un foie deux reins) un blog prêt à recueillir ce genre d'instant de Voltige, en en saisissant tous les petits bonheurs cachés qui font le charme de ces idées qui nous viennent d'une étoile et se déroule en vent, le temps de la comprendre, parfois même de l'apprendre tell'ment qu'c"est joli s'que t'écris ...


J'ai donc eu l'idée de ce billet sur lequel vous usez vos respirations à vous relire, tandis que moi, j'expire en écrivant ...


À propos : nous sommes allés voir les Têtes Raides hier soir à la Laverie Moderne de Paris. Lieu délicieux, n'ayez pas peur des pauvres en traversant la Goutte d'Or pour vous y rendre, là-bas, un peu plus haut que Saint-bernard...


Nouveau spectacle, des lectures, des poésies, des noms qui résonnent en y pensant, pendant ... Des goûts et des couleurs dont on retrouve les souvenirs, des découvertes et des chemins ardus, exigeants aussi. Retrouver une vieille connaissance, Hocine ... Discuter avec ma moitié qui les connait (les Têtes, faut suivre) depuis près de 25 ans et y vibre donc en coeur. C'est simple : c'est un voyage, une claque exigeante qui vous récompense de vos efforts : ils sont là, ils sont beaux ; Tous les mots. Les mots des poètes, pensées aux frères éteints... Petites alouettes et coups sur l'étain d'un couvercle de poubelle en ferraille qui sent la ville de 1900 à 60 ... c'est intense, c'est dense, mais ça sait respirer, faire sourire, glisser le clin d'oeil dans un morceau de guitare qui commence en Ré, et que je pense avoir été le premier à reconnaitre, et sans doute le seul à murmurer en choeur des 100 que nous étions... J'ai reconnu quelques textes. De nombreuses pépites inconnues m'ont éclairé et vont toucher de ma vie dans mes lectures prochaines, et tout le reste de mes silences ... Écrire c'est facile - quoi que - mais alors, dire des poésies, frôler le chant, donner l'offrande, révéler la saveur et la puissance de mots. Voix et texte sont charpentés. Le Diseur Christian sait le restituer. Il sait rendre leurs respirations aux poètes. Et tous ensemble, sur scène, batteur, contrebassiste, trombone, saxophone/Accordéon, Violonniste, violoncelliste, guitariste et conteur chanteur ... Tous ensemble, tous les 8, font aux mots des écrins et des partenaires, des plumes qui portent le vent ... Rien de filmé, rien d'autre qu'à nous graver au fer tendre dans les chaleurs de l'intérieur, un moment rare. Un moment comme en en fait plus, un moment comme on en fait peu : un moment, vivant. Un moment de lumières aussi. En coeur de Poésie, pays imaginaires dont nous sommes citoyens, autant que du monde "y'a pas de pays si tu le veux prends le mien". Et Paris était beau ce mardi soir, 9 avril 2013, où nous étions ...


Merci à eux* ... Et à Lautréamont, Desnos, Présert, Artaud ou Genet...

 

* Et puis il y eut Ginette, aveuglante et conclusive

 

 

Je vous laisse atterrir. Et reprends mon histoire.

 

 

 

J'me dirige donc vers l'écran en couleur doté d'un clavier pour y glisser ces quelques mots.

 


Mais avant, par acquit de conscience (ce que les Têtes Raides nommeraient "le doute poétique", si elles y avaient pensé avant moi ...) je suis allé sur le site du Monde. Non, je ne suis pas sorti pour aller au siège du journal. J'ai utilisé mon navigateur, brother ! (humour anglais)


Et là, fâcheux, cette copie d'écran que je vous livre nue, froide et brutale :

 

La même photo d'illustration ...

 

 

202---manaudou-Inedire.JPG

 

 

Et alors ? C'est bien ce que je dis, elle a changé, Laure Manaudou !! CQFD

 


#jdcjdr (je dis cela, je dis rien, comme disent les raboteurs de gazouillis...

 


(épi le stagiaire aux photos, au Monde, vous devriez z'y acheter des lunettes. Et un peu de culture aquatique. Mais pas un maillot profilé : c'est interdit par le règlement).

 

Bonjour chez vous !

 


AnT, de chez Smith en face

xxx

 

 

 

PS : Vendredi, banlieues bleus !


Et pour les Têtes c'est ici (même si le présentateur est ridicule) et . Bon voyages...


Repost 0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 20:42

 

 

 


«  De deux choses lune, l'autre, c'est le soleil... »*(0)

 

 


Chers x, y, et ou z,*(1)

 


On se fout de notre Google.



Et j'ai des preuves*(2) !

 


Pas ces vieux machins secs tels qu'il en fut distillé au gré de la plupart de ces pages.

Non.

Des preuves fraiches comme des pâtes, puisqu'elles sont datées comme certains œufs mas je ne donnerai pas les noms de ce jour.


Mais je vous sens intrigués, tels des Américains découvrant la sécurité sociale, ou notre votre premier-ministre-président face à un livre sans coloriages à l'intérieur.


Donc, on se fout de notre Google. Et je le prouve.


Cette image :





Vous ne remarquez rien ?

Oui, j'ai changé de coupe de cheveux, mais ce n'est pas le sujet. Rien d'autre ?
Vous ne remarquez rien d'autre ?

Allez, je vous aide... Get closer ...






"Nouveau ! Alunissez et explorez la Lune grâce à Google Earth*(3)."




Bin voyons ...


Et demain, elle nous invente quoi, mademoiselle Google ?


« Dégoter un restaurant parisien sur les pages jaunes australiennes » ?

« Découvrir le nouveau corpus idéologique du parti socialiste » ?

« Imaginer une idée intelligente sur le site de l'UMP » ?

« Trouver un banquier honnête en Suisse, au Luxembourg ou en Angleterre ?

« Découvrir le gêne de l'honneur chez Eric Besson » ?

« Dénicher le neurone gauche de Bernard Henry Prout Prout » ?

« Regarder la télévision sans s'abrutir ? »


De toutes les façons, mademoiselle Google nous achèvera tous de la même façon : en nous renvoyant sur la dernière page de l'histoire :


« Réservez vos places de cimetière sur mangés-par-les-vers.com » ?

 


Passez-moi miss google, j'ai deux mots à lui dire...


 


Bonjour chez vous !

 


AnT, de chez Smith en face
xxx



PS : je signale aux plus fins des anciens dirigeants de la fnac nouveaux observateurs qu'ils se sont enduits d'erreur en m'imaginant, au gré des onglets visibles dans la capture utilisée  supra en cette page, utilisateur de la banquepopulaire, lecteur du Figaro, sympathisant de l'UMP ou géronto bardotphile sur celui de la SPA. Que non. Nenni. Non point. C'était des leurres. Et il est l'heure d'aller baiser.


PPS : Inedire-plage est ouvert. Même aux pauvres en esprit, car le royaume...



*(0) Desjardins ? Non ! Prévert ...


*(1) Rayez la mention inutile.


*(2) Enfin, à vrai écrire : une preuve. Mais écrire « j'ai une preuve », cela fait moins bien, on en conviendra.


*(3) « Google earth » signifie, je le rappelle pour les plus anglophobes des égarés sur cette page, « Google terre ». Un moteur de recherche destiné à occuper les fainéants employés de bureau au travers de vues satellites, en leur permettant de s'élever ainsi, et sans talons, pour découvrir de superbes des vues de leur garage privatif personnel à eux qu'ils ont, voire, pour les plus imaginatifs, les plages sur lesquels ils s'empileront à longueur de mois se terminant par « uillet » ou « oût », tandis que le soleil propulsera ses tendres rayons cancérigènes vers leurs peaux pas tout à fait métastasées mais ça ne saurait tarder.

Repost 0
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 21:53
Ciao !
J'arrête les gaudrioles numériques ...


Bonjour chez vous !


AnT, de chez Smith en face
xxx
Repost 0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 19:05
  

Veuillez noter, je vous prie, combien l'illustre Teuton ressemble peu à Stéphanie de Mocano
 

 
 
 
Chez voyeurs, écrans-spectateurs
 
 
 
 
 
Le saviez-vous ?
 
 
 

Les habitants de la province de Saxe sont tristes. Et comme pétrifiés dans une sourde inquiétude.

 
 

Leur « kaizer maximo » comme ils disent, l'illustre George Milbradt, qui n'a pas perdu une voix lors de la dernière élection du Lander, n'a pas été vu à la télévision depuis plusieurs semaines. 

 

Ça change ! S'écrient les derniers quelques socialistes français évoquant par la même et sans confusion possible le pouvoir berluscoziste de notre votre président à la radio, à la télévision et sur internet (encore que vu sa taille, il serait plutôt dessous si vous me permettez cette remarque de lèse monomonarque célibataire républicain)

 
 
 

Et qu'est-ce qui explique cette disparition, comme aurait sans doute demandé, espiègle, notre ami pourtant mort G. Pérec ? Et bien c'est tout simple : le président de Saxe ne peut plus parler. Une banale extinction de voix.

 
 
 
 

Et pourquoi est-ce musical se demandent les moins atteints de nos clients Alzheimer?

 
 
 
La Saxe aphone, ça ne vous dit rien ?
 
(je sors)
 
 
 
 
 
Bonjour chez vous...
 

 
 
AnT, de chez Smith en face, je sais c'est court, mais ce sera tout pour aujourd'hui ^^
 
xxx
 
 
 

PS : Rassurez-moi, la doctrine Juppé en politique, c’est bien Laporte en cas de défaite ?

 
 
 

PPS : Une publication réalisée en direct ou presque depuis le spot wifi gratuit du Centre d’Animation Reuilly, 19 rue Hénard, 75 012, où se déroule jusqu’au 31 octobre une exposition fragile et délicieuse de deux artistes, Michèle Prévost (livres sculptés) et Jacquet Fritz (papiers sculptés). Et mon installation sur Paris XII se passe bien, merci.

 
 

PPPS : Finalement, Nicolas S. a tenu parole, en parlant de « rupture » (c’était trop tentant, vous pardonnerez…)

Repost 0
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 16:17


La preuve que vous trouverez Moncuq à droite... ^^
 

Chers vous, et toi aussi là-bas dans l'fond, près du radiateur...


Tu te demandes comment sauver le monde sans porter atteinte à ton budget « alcools et loisirs affligeants » ?

Tu voudrais bien aider aux restaus du cœur, mais y'a du foot à la télé et il fait froid dehors ?

La famine au Darfour, c'est désolant, mais ressers-moi donc des pâtes avant qu'ça r'froidisse, steuplé ?

 

Et tu te dis surtout que toi aussi, tu voudrais bien dans sourire narquois influencer positivement le destin du capitalisme le plus vil et le plus inconscient : le capitalisme joueur ? Et si possible sans que cela ne te coûte rien et ne te prenne pas trop de temps ?

 

Rassure-toi, peuple de France ... Si ton président s'agite beaucoup pour ne pas produire grand-chose, ("la réalité n'a aucune importance (...)") toi, tu peux agir. Et sans passer inutilement à la télévision qui pis est !

 
Car la solution existe !
Il suffit de voter !!

Oui, j'imagine… Je sais même ! Les dernières expériences de ce type que tu as vécues furent toutes plus douloureuses les unes que les autres. C'est toujours souvent ainsi... Les espoirs infondés avant, la paille de verre dans l'fondement, ensuite. Et le pire, c’est qu’on fini par s’assoir dessus. Certes.

Mais il est un vote, peut-être le seul, qui ne te fera perdre ni ton âme, ni tes illusions.

Il satisfera en toi l'adversaire de la mondialisation méchante, cruelle même, qui dévore la retraite de nos petits vieux avant que d'embrocher nos vos enfants.

Un vote qui offre au monde contemporain une réponse singulièrement française, adaptée et ludique, aussi courageuse que peut l'être parfois la permanente coiffure de Dominique de Villepin quand il passe à la radio.


 
Tu ne me crois pas ?
Tu doutes de moi ?
You're talkiiiiiing to meeeee ??? (air mauvais)*(1)
 

Bin en fait, j'te rencadre rencardre je t'explique. C'est une affaire de lien à suivre. Ensuite, il faudra cliquer au bon endroit, puis remplir les cases : des trucs que tu fais tous les jours. M'est avis que si tu as tenu jusqu'à cette ligne, cela devrait être dans tes cordes*(2).

 

Rendez-vous ici (sans toucher 1524 € TTC, TVA sociale exclue) pour savoir de quoi il retourne. Cela ne monopolisera pas ton attention plus de 60 secondes, sauf bien sûr si tu ne sais pas lire auquel cas je te rappelle que glandouiller devant un ordinateur pour donner le change n'est pas la solution à tes problèmes.


Bien. Une fois cette lecture achevée, citoyenne, citoyen, il est temps d'aller voter.

L'urne numérique est au bout de ce clic.

Pour faciliter mon ton vote, je te rappelle que Montcuq est un joli p'tit dans le Lot (46). La clôture des votes à lieu le 10 octobre.

 

Ultime précision : ceci n'était un message de « l'association des communes handicapées patronymiques, mais fières quand même ».

 
Bonjour chez vous toi…
 
 

AnT, de chez Smith en face, Loué soit Moncuq, qui n’est pas du poulet

Xxx
 

PS : Je regrette d'avoir employé le tutoiement. À compter de maintenant, nous revenons au vouvoiement, d'accord ?

 

*(1) Ceci est mon cadeau aux cinéphiles, aux chauffeurs de taxi, et aux deux niraux qui me lisent.

 

*(2) Notez je vous prie la richesse du champ lexical, entre « cordes » et « liens », sans compter cette petite brise marine qui nous chatouille de délicats frissons la peau d'la nuque sans nous décoiffer le capillaire arrière : c'est aussi cela, l'effet « Inedire »…

Bonus :


 
Repost 0
4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 18:20
 
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
« on ne prête qu'aux président Chirac riches », dit l'adage.
 
En conséquence de quoi, et vous pouvez me faire confiance : vous êtes libres de m'offrir ce que vous voulez.
Sauf des préservatifs, car je suis bien équipé, ou des courriels racoleurs, car je ne céderai pas trop vite.
 
Merci de votre attention et...
 
Bonjour chez vous...
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, en paix avec son cancer
xxx
 
Air du temps
Deux candidats de gauche en "finale" : François Hollande aurait eu, devant l'énoncé de cette nouvelle, sa première érection depuis de nombreuses semaines. Je peux lui prêter 1 préservatif, en cas...
Repost 0
3 juin 2006 6 03 /06 /juin /2006 16:50
 
Moissonneuse batteuse moins désirable encore que Philippe de Villiers, et au moins aussi veule...
 
Chers voyeurs écrans-spectateur en sursis,
 
On me l’apprend à l'instant : la mort vient d'être mise en examen.
 
Le chef d'inculpation serait le suivant :
 
« Faux, et usage de faux ».
 
Elle m'a déclaré par téléphone qu'elle était, je cite « Innocente, espèce de p'tit con ! Et si vous rêvez d’un moratoire sur mes sombres agissements, vous pouvez vous brosser l’os avant que je ne m’en charge. » (Fin de citation, mais les moins illettrés l'auront compris, vu la présence du guillemet citationnel final).
 
On en viendrait parfois presque à regretter la psychorigide (mais innocente) intransigeance aveugle du juge Burgaud. Enfin ! « Presque »…
Enfin... Tout ceci n'est pas bien grâve : comme disait J.F.K. : "faut pas s'laisser abattre !" (sic)
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
AnT, de chez Smith en face, qui peut le plus...
xxx
 
Actu : le Montenegro proclame son indépendance. Brigitte Bardot, elle, n'a pas été montée depuis bien longtemps... Des volontaires ?
Repost 0
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 21:57
Chers voyeurs écrans spectateurs
 
 
J'en appelle ce soir à votre imagination*(1).
Certains empêchements humains techniques font obstacle à la présentation de cet article sous la forme souhaitée.
En effet, je souhaitais ce soir vous proposer, pour changer et varier mes exhibitions vos plaisirs, ma fantaisie du jour sous la forme d'un « journal télévisé monégasque fantaisiste ».
Hélas ! Tristesse !! Et mortecouille !!!
Suite à un entretien de préparation qui eu lieu au Palais même, la réalisatrice est partie précipitamment en congé prénatal. Je ne suis donc pas aidé en mesure d’exécuter votre gaudriole quotidienne préférée sous la forme initialement prévue.
 
 
Comme il en faut davantage pour m'abattre, contrairement à la première plantation de chênes de Malraux venue, je m'en vais tout de même vous en faire partager les principaux titres, en « version texte ». Les illettrés peuvent sortir colorier des carreaux de faïence ou égorger en séminaire « du bon usage de la hache en cuisine » quelques canards en compagnie de la douce Maïté, qui fut, pour l’anecdote et avec le succès que l’on sait, l’initiatrice du géniteur compulsif de l’héritier monégasque. Les autres ne changent pas de main, ça vient.
Femme Fatale, mais sans Brian de Palma. A ne pas confondre, de dos, avec Madame Chirac (mère)
 
Voici donc les principaux titres de cette édition fantôme du Rocher Suchard :
 
Drapeau bancaire international mafieux
 
Familles
 
Un communiqué de la bouche du Palais nous annonce, contrairement à la rumeur persistance de ces derniers jours, que tous les bébés nés sous X ne seront pas reconnus par le Prince.
 
 
Charité
 
Une quête sera organisée dimanche par l'évêque de Monaco, afin de financer l'organisation d'une campagne d'information sur l'usage du préservatif. Que les anciens ne rêvent pas trop vite : les effets de cette campagne ne seront pas rétroactifs*(2).
 
 
Nationalisme
 
Ceux qui ne peuvent tolérer l’existence d’un Prince nègre seront libres de se mobiliser, dimanche au sortir de la quête messe, devant la clinique obstétrique du cheval blanc, rue des égorgeurs d'italiens (entre le "temple du secret bancaire" et la "banque unifiée des présidents décolonisés africains", face à "l'amicale des russes mafieux").
 
 
Économie
 
Le Prince vient de prendre une participation majoritaire dans le capital de la banque du sperme monégasque. Selon notre informateur préféré, général politico-judiciaire actuellement en service près le palais de justice de Paris, il ne serait pas exclu de renommer, sur proposition présidentielle française, cette banque sous un nom plus aisément identifiable : ClearStream.
 
 
Santé enfin pour terminer
 
Nous rappelons que la pose d'un « Prince Albert » n'est pas une méthode de contraception fiable.
 
En revanche, les stérilets « Stéphanie » ont eux, et depuis longtemps, fait leurs preuves. Jusque dans la presse italienne la plus complaisante, et en dépit de toutes les théories inquisitoriales papales.
 
Enfin, les « moules à dents », pourtant très prisés par les rombières côtières qui se laissent facilement monter, même par Carlo, ont de longue date démontré leur totale innocuité reproductive, malgré les plaintes quant à leur ergonomie parfois exprimées par certains utilisateurs éraflés sensibles du gland grincheux.
Modèle démontable de fabrication monégasque
 
 
Voilà pour ces nouvelles du front dégarni sud. Passons à présent, puisque ce journal est sponsorisé, à un instant de réclame :
 
Ce soir, le jeu bonus « écran-shopping » : Vous voulez vous acheter un « Prince Albert » ? Choisissez-le votre en image ! Les frais de porc port sont exceptionnellement offerts. Et la morale ? Comme d'hab' ont s'en cogne, tant que la fortune n'est pas fournie en odorama ...
 
 
 
Bonjour chez vous…
 
 
 
AnT, de chez Smith en face, éleveur de champion, reproducteur discret
xxx
 
PS : Je précise à l’intention de mes anciennes maîtresses que je refuserai fermement de reconnaître la moindre surprise que vous souhaiteriez me coller sur la paternité aléatoire avec 15 ans de retard. En effet, et ainsi que le disait en son temps Michel Colucci : il est hors de question pour moi de devenir le père d'un objet trouvé. Et pour ces dames qui souhaitent capter quelque héritage en m'offrant leur corps à elles, sachez ceci : je n'ai pas de fortune, et je sors bâché : je serai intraitable sur ce point, même si je demeure célibataire (sauf ce jeudi et ce vendredi, merci de votre attention).
 
 
Pensée du jour
 
Une fois n'est pas coutume, accordée en ce 31 mai à un militaire : le duc de Montebello : Jean Lannes (aucun rapport avec l'humoriste complice de Jacques Martin dans les 60's).
Y'a plus d'honneur en une fin de vie maréchal, parfois, qu'en une année de magistère primo-ministériel chez un coiffeur à panache gris contemporain.
 
Ceci n'est pas Dominique de Villepin. Ceci fut un homme d'honneur, lui.
 
*(1) Si bien sûr vous en avez, vu la timidité globale de vos commentaires, représentant moins de 1% de l'intelligence utile des électeurs moyens de la fréquentation globale de cet espace.
 
*(2) Contrairement au Prince qui, en digne amateur d’aviation, n’aurait rien contre l’usage du train arrière.
Repost 0
14 mai 2006 7 14 /05 /mai /2006 23:37
 
 
Chers voyeurs écran-spectateurs
 
Aujourd'hui, de nombreux moments on jalonné ma vie. Il y eu des minutes, des secondes et même quelques heures, aussi.
Il y avait surtout cette charmante hôtesse pourtant blonde, mais franchement équipée d'autant de cerveau que de connaissances et de vocabulaire, sans oublier de mentionner un goût exquis pour s'habiller, alors que la gueuse, n'importe quel mâle normalement constitué n'aurait qu'une obsession : la désaper fissa sans coup férir.
 
« Les grecs, c’était pas QUE des pédés ». Edith Cresson dixit : exemple majeur de qualité politique au féminin de France.
 
Hélas, en présence de ma jeune veuve de mère, je ne sais pas faire d'offrande sexuelle implicite au sexe minable faible : je ne fais que constater, avec savourance*(1), de charmes et de cultures étonnamment féminins.
Tant pis pour ma libido, et l'accumulation inquiétante de fluides corporels qui en découle : je n'ai pas niqué, ni obtenu quelque numéro de téléphone prêt à rosir en situation horizontale ET futuriste. Remarquez, je n'ai pas essayé, non plus.
 
Mais évacuons je vous prie l’intense exposition pour nous intéresser au partage familial des trésors de Marseille.
  
C’est quand même aut’chose qu’une salle de prière en sous-sol de banlieue pour maghrébins en situation à peine régulière, vous ne trouvez pas ?
 
Hasard et ironie, l'une des toutes premières statues que vous croisez, sur votre droite, en visitant à la suite de la Vielle Charité la cathédrale de la Major*(2) est celle de « Saint Rocco ».
Ironiquement je le confirme,  vu le violent désir latent hérité de la visite culturelle blonde : cela ne s'invente pas !
- Saloperies de religions*(3) -
 
Au cours de cette journée, j'ai aussi, ainsi que je l'annonçais hier et - presque - à mon corps consentant défendant , produit mon œuvre à périodicité aléatoire du trentenaire ici envisagée.
 
Par surprise, car ce que je ne savais pas, c'est qu'après la sus-évoquée exposition, nous était proposé et accepté par ma mère en dépit de tous les enseignements freudiens :
 
 
 
Atelier d’activités pratiques :
( pour adultes et enfants )
 
   Initiation à la technique du repoussé sur feuille de laiton :
- Dimanche à 16 h Réservation obligatoire pour les groupes
Tel. 04.91.14 .58.59 
 
 
J'ai donc « repoussé sur feuille de laiton ».
Le résultat est repoussant.
(Et je pense bien vous en épargner durablement la vue, sinon renier toute paternité sur l'immonde méfait, vu la prodigieuse médiocrité s’en dégageant, médiocrité qui n’est pas sans évoquer instinctivement les meilleures créations programmes diffusions de T F Haine)
 
 
Cette journée fut bien la Preuve, s'il en était besoin que :
 
- La présence de ma mère nuit à ma sexualité (la blonde accompagnatrice était aussi la tendre initiatrice en « repoussé sur feuille de laiton » repoussante).
 
- Mes mains ne sont, définitivement, bonnes qu'à caresser : des corps humains féminins, des plumes ou des papiers, des cordes de guitares ou des poils de chatte vielle (sic).
 
 
Vous savez l'essentiel, merci de respecter mon intimité en me laissant conserver par devers moi le superflu. Et également le tamiflu, en cas.
 
 
Bonjour chez vous...
 
 
AnT, de chez Smith en face, sexuellement ému
xxx
 
PS : si vous êtes la charmante guide de cette exposition, vous pouvez me contacter en cliquant sur l'iconographie contemporaine représentant l'ardeur de l'un de mes regards antérieurs sise en la partie supérieure gauche de cette page. Les autres sont priés de ne pas se moquer, ni de me réveiller en plein désir rêve, MERCI.
 
PPS : le titre de ce post est directement inspiré du Baudelaire radiophonique de la fin du siècle dernier, heureusement mort lors d’un duel d’honneur l’opposant à Didier Barbiturique Barbelivien sur la paternité d’un verbe obscur du premier groupe alors que lui avait toujours clamé préféré qu’il préférait, je cite « l'Amour en mère mer ».

*(1) J’invente des mots si je veux.
*(2) Aucun rapport avec un ancien premier ministre anglais (politiquement) mort, de la fin Thatcher/ début Blair.
*(3) Si quelqu'un connait les dénominations équivalentes à « Saint Rocco » dans les religions mineures alternatives (juive, musulmane, bouddhiste, étrusque, épagneuls bretonnants) : qu'ils sachent que je suis toujours partant pour développer mon capital blasphématoire donc : n'hésitez pas à m'en faire part !
En revanche, sachez que je me fous comme de ma première Ostie*(4) de la prononciation basque, belge ou serbo-croate du bastringue.
*(4) « Dieu fond dans la bouche, pas dans la main » : évangile selon Saint Desproges.
Repost 0
13 mai 2006 6 13 /05 /mai /2006 20:05

 

 

 

 

Chers voyeurs écran-spectateurs

 

Je ne suis pas qu'un irrésistible improvisateur de mots.

Non.

 

J'ai également de fabuleux dons picturaux, dont vous ne pouvez imaginer l'étendue insigne, vu la faiblesse crasse de votre imagination graphique (les auteurs de commentaires sur ce blogue sont exclus de mes médisantes remontrances).

 

Hélas !! s’exclament en rein cœur chœur les Beaux-arts, que j'ai quitté à toutes jambes malgré une formidable première année de D.E.F. d'Architecture pour une brune plantureuse aux jambes interminables,je ne commets mon talent dans quelque œuvre muette de vérité, mais si criante d’imagination qu'une fois tous les trente ans environ : j'ai le génie économe, moi, contrairement à vous ou, sans réfléchir ni remuer les deux oreilles et la queue Patrick Bruel (pas le footballeur, mais l'auteur contemporain de pièces purement musicales dramatiques),  ou Mylène Fermière Farmer sauf bien sûr si elle se décidait enfin à céder ses droits de bassesse d’auteur au violoniste limousin dépressif dont elle a pillé l’œuvre baroque, en l’habillant de fausse vierge à vendre.

 

Je songe aujourd’hui, avec le plus grand sérieux, à réaliser ce que je prévois de nommer une « table du trentecinquenaire »*(1) dont l'inspiration entretiendra le même savant mystère que ma précédente œuvre, réalisée dans ma prime enfance*(2) et sobrement intitulée « toi le cowboy, moi l'indien », bien des années avant Queneau, avec ou sans Zazie.

 

Vous pourrez dans un instant de regards savourer par vous même ce que mon copain Stevie Wonder n'hésite pas à qualifier de « plus beau camaïeu de vert d'immonde du monde ». Et quand on s'appelle AnToine Desjardins de Crêvecoeur (c'est mon nom, pas celui du poisson rouge : p'tit rappel pour les nouveaux et les handicapés du neurone solaire), ce n'est pas rien de pratiquer l'art du vert en expert : c'est juste grandiose de cohérence mystique ! (ainsi suis-je, donc).

 

Le moment tant attendu arrive enfin : Vous allez pouvoir en juger par vous-même ! Si ! Comme en natation synchronisée ou en "Candeloro on the rocks", voici de multiples preuves visuelles :

 

 

Le chef-d’œuvre, exposé in situ en mon domicile marseillais :

La corde à sauter provient d’un ami, boxeur afghan, qui, comme moi, « en a dans l’boxer »

 

« Te casse pas la tête, et ferme la bouche » (détail)

 

Si jeune, et déjà toute cette éloquence dans l'regard !

 

 

 

 

 

« J'ai un beau tipi rose, c'est pour Halloween » (détail)

 

C’est peut-être un hommage anachronique au Queen, que je fréquentais (sans niquer, d’ailleurs, alors que j’avais du succès)

 

 

 

 

« J'ai aussi un tipi jaune, il n’a pas d'pieds, mais ses cheveux sont iroquois »

Notez l’anticipation du crack boursier de 1987 dans l’âpreté douce de ces courbes (datées de 1976 environ)

 

 

C'est quand même dingue de savoir que la brute que vous pensez fréquenter lisez quotidiennement soit également un artiste aussi sensuel sensible qu'émouvant.

 

Bref, moi, j'suis un vrai indien depuis toujours. Avec ou sans plume.

 

 

Bonjour chez vous ...

 

 

AnT, de chez Smith en face, et ma fille aura un prénom cheyenne, aussi...

xxx

 

*(1) J’ai un peu piqué l’idée à Moïse, mais j’vais pas l’laisser faire la Loi sans réagir.

 

*(2) Et la première, le premier qui me fait remarquer mon âge, je la/le cyberbaffe.

 

Plaisir du jour : Le temple de Jérusalem (sans trucage ni ministre faisandé ajouté)

 

Dégoût du jour : les scientologues qui vendent en libre-service leur secte sur le Vieux-Port.

 

Bonne nouvelle du jour : un nouvel opus signé Bernard Tirtiaux.

 

Bonus *Madame Soleil* : Demain, il fera bon manger sur le Vieux-Port, et beau regarder les grecs en Sicile à la Vielle Charité.

 

Et c’est ainsi que Marseille est Belle …

Repost 0

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?