Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 01:25
Avertissement 1 : lors de la lecture de cet article, Internet Explorer permet de profiter de commentaires qui n'apparaissent pas sur sous avec Firefox, quand vous survolez d'une souris agile les images censées apporter repos et divertissement au lecteur. En cas de réclamations, voyez avec Over-Bug, le technicien de ce blogue formidable et modeste*(0).
 
Avertissement 2 : certaines considérations ici exhibées pourraient heurter la sensibilité du jeune public. Comme les enfants mineurs sont par nature exclus du jeu électoral, je les invite à aller réviser leur éducation sexuelle en suivant ce court lien sensuel et sans suite. 
 
Avertissement 3 : je sais que des titulaires de cartes électorales vont essayer de lire ce qui suit, malgré mes plus vives réserves quant à leur capacité à saisir le quart de ce que je raconte. À eux je rappelle que les notes de bas de page renvoient à des notes situées... en bas de la page (faut toujours s'méfier). Elles ne sont toutefois pas indispensables à la compréhension de l'ensemble. Merci de votre attention. Commençons la carmagnole, vive le son, vive le son si vous le voulez bien.
 
 
 
Chers électeurs voyeurs,
 
 
 
Je tiens tout d'abord à vous remercier, toutes et tous, d'avoir fidèlement suivi mes conseils électoraux. Sincèrement (comme disent les femmes et hommes politiques ruraux en campagne), je n'en attendais pas à un tel succès pour un tout petit billet publié le 23 octobre 2005. 18 983 408 personnes qui suivent mes conseils alors que certaines ne savent pas lire, et que d'autres ont même raté les coloriages proposés, je ne vous cache pas que j'ai frôlé l'élection érection. Avant d'aussitôt me raviser. Ma mémoire de poisson rouge anémié mâtinée d'alzheimer m'ayant fait oublier l'ironie à peine voilée que sous-entendaient alors ces suggestions électorales.
 
 
Je dois vous avouer ensuite que pendant ces derniers jours derniers mois dernières semaines, des circonstances personnelles m'ont éloigné de l'écriture. De cela, on s'en cogne : on en conviendra. D'autres circonstances, franchement plus politiques, m'ont quelque peu « escagacé le neurone à folklore républicain », pour « paraphraser » (sans recourir au général Bigeard) Pierre Desproges*(1) qui, pour PD qu'il était, n'a jamais à ma connaissance donné prêté sa voie voix au Parti Démocrate*(2) de François Bayrou. Mais j'ai des pudeurs et souhaite vouer Inedire davantage à la gaudriole qu'à l'exhibition de pathétiques états d'âmes citoyens qui, s'ils réjouissent parfois les convives des diners auxquels je participe, n'en demeurent pas moins d'un ennui crasse quand ils sont étalés à longueur de blogues insipides de banalité. Un ennui qui n'est pas sans rappeler celui qui me saisi lors de l'évocation récente par le torche-cul l'hebdomadaire chirurgical « Voici » des surprenants implants Mamère mammaires de Dominique Voynet.
 
Je dois enfin confesser, vu le ton religieux, sinon irréel qu'a parfois pris cette « campagne » pleine d'imprécations déplacées à « l'amour », quelque inimitiés et autres antipathies moqueuses qui devraient légèrement transparaitre au gré des lignes qui vont suivre : autant que vous le sachiez dans la colle par avance.
 
 
Détail amusant, le second tour bisexuel de ces élections présidentielles a franchement réveillé en moi un féminisme exacerbé, pourtant longtemps contenu. Un dessinateur, dont j'ignore le nom mais pas le talent a parfaitement résumé ces singuliers états d'âme égalitaro-lesbiens. Les voici synthétisés e quelques talentueux trait de couleurs :
 
Vous l?aurez compris, je suis « paritaire ». Et pas seulement du slip kangourou.
 
Mais je vous sens impatients, et je n'ai pas que ça à foutre non plus. Attaquons donc le vif du monarque sujet républicain par le père, et minoritaire par la mère*(3).
 
 
Monsieur Sylvestre de la World Companie Nicolas le petit Berluscozy vient d'être élu, président de la république.
 
 
Collage gracieusement prêté par l?épouse de Ghismo, lui-même exilé par anticipation au pays du soleil levant (nous portera).
 
 
C'est la fête un fait. Et comme la possibilité d'un crash aérien de Jet privé entre Malte et Paris est était - ce sont les statistiques qui le disent - plus improbable que le retour futur de l'enseignement de l'astrologie à la Sorbonne, il va vous nous falloir faire avec.
 
Le corps électoral, après un long coma idyllique*(3,5) avec la vindicative charentaise, s'est finalement épris de Berluscozy. Il faut dire qu'ntre le Jésus de droite et la Marie de gauche, on nous a, comme je l'évoquais parlé d'Amour à longueur de déclarations. Je savais que l'amour pouvait être un commerce, mais de là à ce qu'il devienne un outil politique !!! Et ce, alors même que dans le même temps, à quelques encablures frontalières d'ici, le Vatican excluait au motif d'amours (hétérosexuels et non divins, certes) un prêtre au seul motif qu'il aurait laissé la main d'une autre le tripoter après la messe. J'en reste benoit de stupéfaction confite. Les voix des électeurs, comme les voies du seigneur ou celles de Benoit XVI, me sont décidément hermétiques, sinon impénétrables.
 
 
Par suite de problèmes liés à Over-bug (cf. infra), le lien portant suite sera publié dans quelques minutes... Ici même... Merci.
 
 
Mise à nuit jour du samedi, 1h53 : la suite se trouve ici, mais vous n'êtes pas obligés non plus...
Pour moi, une aspirine, un suppo, et au lit.. Sans le suppo, merci.
 
 

 
 
*(0) les utilisateurs de « Mac », quantité négligeable, ne seront pas évoqués ici. Nous ne sommes pas là pour nous attarder sur les minorités invisibles. Mangez des pommes !
 
*(1) Pierre Desproges, dont c'était l'anniversaire le 9 mai (comme Claude Piéplu, d'ailleurs)
 
*(2) chose surprenante, le « PD » deviendrait aux dernières nouvelles un « MD ». Ce qui fit dire à Bigeard, qui s'y connait en politique virile de droite : « p'tite bite la sauce béarnaise ».
 
*(3) Alternative introductive 1 (car il ne vous sera rien épargné) :
Mais en attendant la foule de bonnes surprises qui nous attendent (« l'élu » a semble-t-il un comportement plus aléatoire en France que dans la Matrice), je m'en vais ici même et maintenant tout de suite donner mon corps à la France vous faire part de quelques réflexions qui ont infléchi ces dernières heures l'électricité circulant alternativement entre mes deux neurones maladroits gauches.
Alternative introductive 2 :
Vous trouverez tout au long de cette page numérique, ainsi que promis dans le titre, et gracieusement je vous le rappelle, quelques éléments de prospectives françaises, mêlées d'affinités électives et de considérations éparses. Vous pourrez ainsi juger de ce que peut-être, avant de changer d'avis (et de chemise, vos auréoles traduisant ostensiblement votre fébrilité à me déchiffrer lire), un mon LE « blogue apolitique de gauche ».
 
*(3,5) notre sexologue Christine Boutin dénonce les rumeurs sauvages propagées par des forces de progrès qu'elle juge - je cite - « moyenâgeuse » (et elle s'y connait). Elle tient à préciser que le coma idyllique est une maladie non transmissible sexuellement. Comme les rares cas n'ont été vus que chez les finalistes à la dernière élection, si l'un d'entre eux vous propose la botte, Christine conseille tout de même de refuser poliment, c'est plus prudent.
 

 
Mot d'excuse : plus de trois heures de mise en page, avec de nombreux problèmes liés à Over-bug, la plate-forme d'hébergement de ce blogue. Je vous épargne le détail des déconnexions intempestives, des mises en pages explosées (faut dire que j'avais fait sans doute plus long qu'ils n'imaginent possible^^), et des sauvegardes qui remplacent les apostrophes par des points d'interrogation (sans doute par haine inavouable de Bernard Pivot, et peut-être simplement parce que l'actionnaire principal de cette plate-forme est devenu TF Haine ? Je ne sais ...) Quoi qu'il en soit, je me suis tout repaluché à la mano, j'en ai plein le luc, comme qui dirait, de cette maison QUE JE VOUS DéCONSEILLE ! Na !
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Res Publica 2007
commenter cet article
12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 00:41
Ce billet fait suite à cet autre billet, dont la lecture préalable est fortement recommandée, mais pas encore obligatoire. 
 
 
Chers électeurs voyeurs (jaime bien ce début ^^),
 
 
 
Depuis ce fatidique 6 mai le jour de l'élection, de nombreux événements ont rythmé l'abreuvoir médiatique.
le petit Nicolas On a, ainsi, retrouvé Cécilia*(4) !
 
 
Ce qui m'amène à vous parler du « Théorème de Garcimore ».
Connaissez-vous le « Théorème de Garcimore » ?
C'est bien simple : le « Théorème de Garcimore » énonce ceci : « quand tu gagnes la grosse élection, ta femme revient au Palais à la maison ». C'est aussi simple que cela*(5).
 
L'apprenant de ma bouche dans son oreille, François Hollande aurait immédiatement convoqué l'exorciste réputé pour sa réputation Gérard Majax (Jésus, Mahommet, Yavhé et autre Buddha étant occupés à multiplier les camps au Darfour) en couinant « vade retro garcimorus ». Je me demande encore bien pourquoi ?
 
Le même François, d'une prolixité incomparable ces derniers temps, après des mois d'abstinence buccale, me confiait ensuite : « Au PS, on n'a pas assez d'électeurs, ni de programme crédible, mais on est unis, contre vents et marées ». Mais moi, je sais bien que cette maxime n'est pas de lui. C'est l'oeuvre du célèbre « socialiste inconnu », enterré de nuit, à la va-vite aux Nouvelles Galeries au printemps 1995, alors même que le monarque républicain perçait sous le maire de Paris.
 
Mais je dois interrompre l'impudique divulgation de mes accointances roses, pour vous annoncer que le séminaire socialiste « gagner une élection, comment faire ? » est annulé, et reporté sine die. Un séminaire animalier où de nombreux éléphants avaient pourtant réservé. A la place, c'est bien un séminaire « paint-ball socialiste en public » qui se tiendra ce week-end, au bois de Boulogne. Le zoo vous permettra de découvrir in situ ces célèbres éléphants ambidextres, habitués à surveiller tant leur droite que leur gauche. Comme à l'habitude, Jack Lang surveillera les arrières, tandis que Michel « Hamster érudit » Rocard jouera les éclaireurs.
 
Je signale à toutes fins aux électeurs nationalistes égarés, qui ont tendance à penser que la France est une série violente diffusée chaque soir vers 20 heures à la télévision, qu'en sortant de Neuilly-sur-Seine, le bois de Boulogne : c'est' à gauche.
 
Il est pour mémoire rappelé aux participants socialistes à jour de leurs cotisations que les balles réelles, les éléments d'artillerie et les stérilets rouillés sont prohibés.
Les armes blanches ne seront acceptées que démilitarisées (avec les bouts pointus neutralisés par des bouchons de champagne empalés, exclusivement ceux de la cuvée 1988 : la dernière, bue.. jusqu'à la lie).
 
Les 3 écologistes politiques français restants, chaleureusement invités, pourront ainsi découvrir les joies de la nature, en vrai.
Nicolas Hulot ne pourra pas venir. Excusé, il garde la tombe du commandant Cousteau.
 
Les centristes parisiens les plus indécis, si bien sûr il en reste, pourront à peu de frais se faire une idée plus précise de possibles alliés très joueurs.
Les membres (et je pèse mes mots) les plus virils du PD de Bayrou sont vivement attendus. S'ils le souhaitent, ils serviront d'appâts.
François Bayrou, en vacances au camping de Palavas a décliné l'invitation.
 
La dernière communiste*(6) est cordialement invitée. Elle pourra avec élégance exhiber les dernières faucilles et les ultimes marteaux rouillés par les pluies libérales des débuts festifs de septembre à La Courneuve.
Des fourches, tout aussi rouillées*(7) seront également mises à disposition grâce à notre généreux partenaire, ce qui reste de la « confédération paysanne ».
Un stand « enfants et trotskisme » permettra aux camarades (de Pol-Pot) et au facteur (de Neuilly) de jouer aux osselets (avec ce qu'il reste des victimes de leurs ainés) en attendant le grand soir le retour des grands.
 
Les militants du Font National pourront bien sûr venir. Une réduction leur sera accordée sur simple présentation de leur carte de l'UMP.
 
Il n'est pas exclu qu'au méchoui du soir où les participants festoieront dans une convivialité joyeuse et toute républicaine, une écervelée charentaise soit brûlée en place publique. Au pire, si la viande ne se révélait pas comestible, les abattoirs des Hauts-de-Seine, généreux partenaires, fourniront des cochons kärcher casher et des chips laïques.
 
Les militants et autres sympathisants UMP pourront bien sûr venir filmer. Pour une meilleure commodité, des miradors généreusement prêtés par la fédération girondine de « chasse, pêche, nature et tradition » seront placés à leur disposition. Ils seront réutilisés de toutes les façons... Par « la France d'après » :

Manque de moyens ou législatives à venir ? Ces « forces bleues » n?étaient pas disponibles pour intervenir rapidement place de la Bastille au soir de la proclamation des résultats. Quel dommage?

En parlant de séminaires...
 Je ne m'attarderai pas ici le séminaire « courage politique et députation centriste », qui est finalement annulé, faute du quorum de participant requis par les gentils organisateurs. François Bayrou aurait déclaré aux toilettes en privé qu'il se félicitait pourtant de recueillir le même soutien de la part de ses députés que des Français, soit 18% environ. On ose à peine évoquer un « théorème centriste », qui, comme celui de Garcimore, aurait tendance à pencher du côté de la mangeoire.
 
Je n'évoquerai pas non plus le séminaire spécial proposé à la gourde hollandaise aux femmes finalistes de cette élection. Le thème proposé était pourtant digne d'intérêt : « qu'est-ce que le collectif, à gauche ? ». Le nombre de donneurs de leçons professeurs inscrits doublant d'heures en heures, alors que l'incertitude règne encore sur le nombre de survivants au Bois de Boulogne. Il sera bien temps d'y songer, d'ici à 2012 1017 2022...
 
Il est un séminaire dont nous ne pouvons faire l'économie.
Il était intitulé « comment tenir un nombre considérable de promesses électorales contradictoires ou éliminer discrètement les dizaines de millions de témoins ». Le lieu, un temps tenu secret, est désormais connu. Il s'agissait de Malte. L'invité principal est venu avec sa famille, mais le staff d?Europe 1 n'a pas pu se libérer. Un avion privé et un yacht furent mis à disposition par le généreux organisateur sponsor partenaire : le Vincent mille un million Bolloré. Qui heureusement, n'a aucun lien avec l'état, bulgare roumain et ne demande jamais rien puisqu'il se contente de ce qu'il a déjà. On a parfois envie de n'en point parler davantage.
Alain Finkielkraut est revenu plus que déçu de ce séminaire à Malte. Il faut dire qu'l avait oublié son maillot et ses tongs. Comme qui dirait : « c'est ballot ».
 
Le séminaire « soyons humble, remportons les législatives et voyons combien il sera possible de s'amuser, ensuite... » des membres élus de l'UMP est maintenu. Nous rappelons que la participation est obligatoire, sauf pour Raymond Barre, mais nous y reviendrons plus bas.
 
Le séminaire*(8) « besson Baissons notre froc pour voir s'il cache une soutane hongroise ou un portefeuille ministériel » reste ouvert aux dépités députés drômois qui le souhaitent.
 
 
Mais cessons là avec ces séminaires qui n'intéressent pas grand monde, et revenons quelques instants sur des faits et réactions marquants de ces dernières heures.
 
 
 
François Fillon a montré aux téléspectateurs attentifs et au réalisateur attardé sur lui étourdi qu'il savait faire le clin d'oeil à David Pujadas pendant les soirées électorales, en évitant de répondre à la question « serez-vous premier ministre ? ». Par malchance, il était alors trop loin du présentateur pour réaliser un clin de pied. Et pourtant, il a le bras long comme le rappellent les propagandistes du poing point. Et le poil dru, aussi. Mais ce n'est pas de sa faute.
 
François Hollande a déclaré qu'il faudrait « attendre l'automne avant de tirer sur des conclusions ». Prudent, ou pragmatique : il n'a pas précisé l'année.
 
Devant le criant silence méprisant des enfants de Don Quichotte, qui refusent ostensiblement d'aider un couple de vieillards assistés du 8e arrondissement de Paris, bientôt sans domicile fixe, en leur prêtant une tente, le président sortant sera bel et bien hébergé par un milliardaire libanais. Comme qui dirait : « On perd en garde républicain ce qu'on conserve en voitures blindées ». A ce propos, on aurait vu des juges faire des repérages quai Voltaire?
 
Parlant de juges... Une perquisition a eu lieu ce vendredi au siège du « canard enchainé ». Les journalistes, pudiques, ont refusé de laisser entrer le juge. Avec politesse et réserve, le magistrat, qui avait déjà patienté avec élégance de longs mois pour ne pas troubler la campagne électorale, n'a pas insisté devant un rédacteur en chef malnutri. Quelle élégance, ces juges mus par les impérieuses nécessités de l'enquête et de la manifestation de la vérité.
 
Ici Londres. Les Anglais parlent aux Tony Bliar*(9) Blair, futur chômeur londonien, a parlé aux gaullistes gaulliens français avec la langue de chez nous. Nous savons d'expérience que nos ennemis héréditaires d'outre-Manche sont fourbes. Peuple de France, je te le demande sans détour : pouvons-nous nous réjouir d'une victoire qui réjouit nos ennemis ?
 
Dans un bien compréhensible souci de faire allégeance au nouveau pouvoir, je signale à la police berluscozyste les propos désagréables, limite méchants, que Jean Quatremer à tenu à l'égard des propositions du Napoléon de Neuilly. Il me semble que c'est bien plus méchant que les photos d'un sordide malheur conjugal que monsieur Généstar fit en son temps publier exhiba dans cette merveille hebdomadaire que le monde nous envie qu'est Paris Match. Peut-être serait-il judicieux et prudent de le faire virer tout de suite de Libération, cet honnête homme qui fait son travail ? Attention toutefois : ne passez pas plus par l'actionnaire principal du journal : le rédacteur en chef ne le prend plus au téléphone. Vous pourrez en revanche appeler « balance-service ». 01 40 07 60 60. Demandez François Drucker Baroin, c'est le taulier.
 
Quand d'autres considèrent que « la France, tu l'aimes ou tu la quittes », Laure Manaudou, plus nageuse, plus courageuse et plus apolitique qu'au hasard un dirigeant du Parti Socialiste, a décidé de s'expatrier dans les bras d'un italien. Peut-être est-elle plus courageuse, ou moins croyante en son avenir nationaliste que - au hasard - la douce et tendre Michèle Alliot-Marie ? Zidane, avec son sens proverbiale du collectif, aurait sur un coup de tête accepté de lui donner quelques cours de langue, ainsi que des renseignements sur les arbitres et les défenseurs appartenant aux équipes adverses. Quel homme généreux.
 
Petit conseil. Si tu es jeune, que tu portes à gauche et si le vote des vieux te désole, reste optimiste : dans 5 ans, un bon nombre seront morts, comme l'annonce le théorème de Raffarin : Droite + Canicule = hécatombe.
 
Gilbert Montagné (pas le chirurgien-boucher, le fou chantant de Ménilmontant), qui s'y connait en politique, à déclaré « Je vote Berluscozy, car c?est un visionnaire ». Sans commentaire.
 
Le patrimoine de notre président vient d'être publié. Chose surprenante, il signale au Conseil politique de l'U.M.P. Constitutionnel un emprunt lié à un appartement qu'il ne déclare dans le même temps pas posséder. Enfin, je ne fais que m'interroger, hein...
 
Les gendarmes étant tenus par un bien compréhensible « droit de réserve » en période électorale, attendent avec impatience les résultats des législatives pour savoir s'ils seront, ou non,  tenus d'assister les juges.
 
Ensemble, fiscalement solidaires : Johnny Hallyday a repris deux fois du foi gras au Fouquet's. C'est normal, les économies d'impôts, ça se fête. Curieusement, Bénabar a refusé l'invitation dinatoire, préférant pendant ce temps là jouer au curling avec Yannick Noah.
 
Un constitutionnaliste de gauche, manifestement inquiet, m'a confié, tremblant, qu'en cas - fort probable - de concentration de tous les pouvoirs entre les mains, les pieds et autres membres d'une même formation politique, le dernier garant de la démocratie française s'appellera Michel Bernard Jean-Louis Debré. Mais pourquoi diantre tremblait-il ? Je lui ai prêté mon écharpe en pilou.
 
Jacques Chirac n'a pas invité son protecteur successeur Nicolas le petit Berluscozy aux comémos germanophobes du 8 mai. Alors que Mitterrand l'avait fait, en son temps que les moins de 10 ans ne peuvent pas connaitre. Peut-être n'avait-il pas de francisque à passer au petit ?
 
Christian Clavier et Jean Réno ont annoncé la mise en chantier des visiteurs 3, 4, 5 et 6.
 
Contrairement à ce qu'évoquaient de sordides rumeurs, nous avons pu constater avec joie avec dépit que la Madone Marianne giscardienne, la délicieuse Mireille Mathieu n'est pas morte en Chine, lors de l'agitation de Tien An Men. Contrairement à Danièle Gilbert dont les cendres furent dispersées - Oh ironie - au dessus de Solutré alors qu'elle avait demandé Chanonat.
 

Mireille ici en haut à gauche, photographiée avec son premier groupe, juste avant l'opération qui devait faire d'elle la ferme pardon la femme qu'elle est restée depuis.

Laurent Fabius est encore vivant. Personne n'a vu la différence.
 
Le prix de l'adhésion à l'UMP vient d'être multiplié par 50. Les statisticiens, occupés à maquiller les chiffres du chômage, ont pourtant pris la peine de me préciser que le coût de l'adhésion au parti Berluscozyste n'était « pas compris dans le panier de la ménagère ». L'indice du coût de la vie a eu chaud. Mais comment vont faire les caissières de supermarché pour adhérer ?
 
Le cours de l'action Bolloré est en hausse : achetez par les fenêtres ! C'était un message de la fédération C.G.T. des « petit porteurs ». Dans le même temps, le MEDEF a promis de « contribuer avec responsabilité et enthousiasme à l'écriture de la nouvelle page qui s'ouvre pour la France ». C'est beau. Comme le soleil au travers des rideaux.
 
L'extrême gauche souffle sur les braises de l'agitation. Quand on n'a pas de programme de gouvernement, on peut avantageusement choisir d'entretenir les peurs sécuritairesEt comme les législatives ne sont pas encore passées, on ne peut demander à un pouvoir qui met la langue au flirt avec le Front National d'envoyer la police trop vite. Soyons sérieux. Je viens de le dire l'écrire : les législatives ne sont pas passées, laissons brûler...
 
Lionel « j'ose pas » serait jaloux du deuxième tour de manège gratuit accordé par la France à Mlle Royal. Il a décidé de s'exiler à Guernesey. De honte, et pour qu'on ne le reconnaisse plus dans la rue, il s'est laissé pousser la barbe, et le ventre, comme en témoigne cette image :
 

Photo prise par Charles B. un soir de spleen de Paris

 

 

Avez-vous remarqué ? Le petit Nicolas a tenu presque 36 heures sans parler à une caméra cette semaine. La Le Guiness Book of records est sur le coup, mais Chirac préfère toujours la Corona à la Guiness.
 
Certains murmurent qu'un fidèle de Ségolène, appartenant à son fan-club « désirs de présents » lui aurait offert un oeuf vaginal vibrant. Cela pourrait expliquer le sourire du 7 mai à 20 heures. On dit aussi que DSK aurait accepté le même cadeau, sans y trouver le plaisir annoncé. Il en semblait comme attristé sur les mornes plaines plateaux de télévision.
 
L'encéphalogramme de Raymond Barre ne s'améliore pas. Mais les défibrillateurs seront bientôt en vente libre. Tiendra-t-il jusque-là ? Les paris sont ouverts...
 
Mesdames Borloo et Baroin ont refusé de commenter la victoire de Monsieur Berluscozy. C'est bien normal, quand on sait que messieurs Drucker et Schonberg ne commentent pas les programmes télévisés. Cette dignité ne peut que susciter l'admiration.
 
Après une défaite sans programme, la candidate socialiste vient d'annoncer qu'elle ne comptait pas se présenter aux élections législatives, évoquant « la mise en application de ses principes ». Remarquez, ses participations précédentes ne furent pas inoubliables non plus.
Et puis, elle n'a pas complètement tord la charentaise : l'Assemblée Nationale ne sert pas plus à grand-chose.. Si !? Vous êtes sûrs ??
 
Le fantôme du défunt président Mitterrand habite chez « haut et mort fort ». S'il fut distrayant pendant la campagne présidentielle, il semble avoir choisi de jouer, comme disent les commentateurs de football qui ne manquent pas de finesse dans les constats géométriques, les prolongations. Remercions celui de Charles de Gaulle, qui a choisi avec élégance de fermer sa gueule.
 
Le président Dobleyou Bush attend avec impatience de travailler avec notre votre le nouveau président français. C'est bon à savoir. Les Irakiens se réjouissent déjà.
 

On ne le sait pas assez, mais chez certains hommes, la main est une zone hautement érogène.

 
Considération géopolitique aquitaine : aucun éléphant sénestre ne devrait oser aller tailler une jupette à la royale Bordeaux . Ils considèrent sans doute le courage panache comme un simple mélange grossier de bière et de limonade... Ou alors, ils sont intimidés par « le meilleur de leurs adversaires », comme disait en son temps désormais enfin révolu Jacques Chirac ?
 
Je viens d'appeler Michel Charasse. Il a nié avoir mis un masque de Védrine pour aller baiser les pieds de Berluscozy. Je le crois, c'est une âme pure, Torquemada.
 
La crédulité et le mensonge s'accouplent pour former l'opinion. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Paul Valéry, qui souhait intervenir sur ce billet. C'est fait. Merci.
 
Tourisme politique : la région Poitou-Charentes offre à la France des personnalités de premiers plans de caméra : Mitterrand, Lulu-la-nantaise (qui, on le sait peu, est née Lulu de La Rochelle), Raffarin, Séguéla Ségolène Royal. Venez découvrir les secrets d'une région bien d?chez nous ! C'était un communiqué de l'office du tourisme de Poitou-Charentes viagère.
 
Pour le méchant Philippe de Villiers, c'est le retour aux sources. En effet, le fou a touché le fond du puits, et aux dernières nouvelles : il creuse. Pour le distraire de son désespoir, son psychiatre lui a suggéré de voir du pays. La Turquie étant momentanément à cours de visas, c'est Bruxelles, siège sur Parlement Européen où l'édile sub-charentais n'a jamais mis les pieds ou presque, qui devrait servir de cadre à sa retraite spirituelle.
 
« La course au marocain est ouverte » disent les journalistes.
« En attendant, le problème, c'est l'afghan », confiait un serviteur de Mickey, d'Orsay ». 
« On va tous les fumer ! » s'est exclamé pour conclure un député aussi majoritaire qu'insouciant.
 
 
Note aux électeurs lecteurs de gauche : n'insistez pas, je ne suis pas prêt à prendre la tête à de l'opposition.
 
Note aux électeurs lecteurs de droite : je signale aimablement que si Jaurès figure dans mon p'tit panthéon personnel, ce la ne fait pas de moi un zélote berluscozyte.
 
Note aux électeurs lecteurs centristes : je ne crois déjà pas en dieu, alors ne me faites pas croire en vous, vous m'obligeriez.
 
Note aux étrangers en situation irrégulière : vous êtes encore là, vous ?
 
Note à tous les électeurs lecteurs de ce billet : bravo ! Vous avez tenu ! Vous en avez presque terminé !
 
Je ne voudrais pas vous laisser sans une de ces anticipations qui caractérisent Inedire. Je sais que des mères maires de droite, UDF et autres collaborateurs sympathisants me lisent. C'est pourquoi je leur propose cette image à afficher en leur mairie, en attendant le Seznec 16 mai. Manière d'illustrer une seconde fois l'étendue de ma soumission républicaine.
 
  
 
 
Je vous laisse, je dois aller me familiariser avec le monde contemporain en fréquentant plus assidument qu'auparavant T F Haine la télévision nationale d'état que j'aborde, c'est un début, par la face « Lire ».
 
 
 
 
 
 
wwwxxx
 
 
PS : Je sais que certains universitaires pensent que je suis nul en synthèse. Ils se trompent, car voici en une phrase le résumé de la situation, car depuis tout petit, je suis preum's en résumé :
 
Il y pensait en se rasant, elle y pensait en s'épilant. Le nain a la gaule, la dinde est plumée.
 
PPS : je persiste à revendiquer la présentation d?Inedire, qui depuis des mois énonce : « je suis (sensiblement) plus beau que Nicolas Sarkozy, et (vach?ment) plus drôle que François Hollande, aussi. Tout le monde le dit, et bientôt, vous le penserez, aussi? »
 
À vous de me dire...
 

 
*(4) alors qu'on n'a toujours pas retrouvé François (le premier secrétaire du PS moribond, pas l'ancien président froid)
 
*(5) à propos du Théorème de Garcimore, je signale à urbi et orbi (les « Jacob et Delafon Vatican ») que s'il m'arrive de penser - et pas seulement en me rasant - à fonder une association des blogues apolitiques de gauche dont je serais président largement élu, j'exclus toutefois vigoureusement l'application à moi-même de ce théorème. Certaines mauvaises langues au goût douteux vous diront que c'est parce que je suis « activement en main ». Si vous croyez qu'un tel argument peut réfréner les instincts copulatoire d'un homme, laissez-moi vous dire que vous vous baignez d'illusions. Non. C'est, tout simplement parce que je n'ai à ma connaissance jamais été marié. N'ayant jamais vécu mes plus vives histoires alcoolisées ou droguées à Las Vegas, j'exclus donc conséquemment la signature dans de telles circonstances de documents matrimoniaux valides. Je vous le dis l'écris donc tout net : je ne suis pas marié. « Garcimort Garcimore, il ne passera donc pas par moi ». CQFD
 
*(6) La WWF a admis les communistes français au titre « d'espèce menacée ». La dernière, candidate malheureuse est, hélas ménopausée. Ne pouvant compter sur le groupuscule semi-clandestin Lutte Ouvrière pour sauver l'espèce (celui-ci recommandant aux femmes à ses militantes de ne pas s'approcher des garçons, c'est pour la cause trotskiste, voyez ?) il est envisagé en dernier recours Forrest, cours! de procéder à un clonage. Et ce, malgré de très vives protestations du principal intéressé : Georges Clooney. Si vous avez une idée pour sauver la communiste française avant qu'elle ne soit embaumée vivante aux côtés de Staline, vous pouvez écrire à la WWF, rue des causes perdues qui transmettra. Si vous n'avez pas d'idée : priez pour elle, cela fera sourire les hirondelles !
 
*(7) cela me fait penser à cette recommandation : participants et public sont invités à vérifier l'état de leurs rappels de vaccin contre le grec rouillé tétanos.
 
*(8) Oui. Vous l'avez remarqué : j'ai eu un prix sur un stock de mots avariés, dont « séminaire ». Alors, j'écoule le stock...
 
*(9) veuillez, je vous prie, savourer ce jeu de mot bifide. Pardon. Bilingue. Si vous avez tout lu jusqu'ici sans respirer, vous devriez reprendre votre souffle.
Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Res Publica 2007
commenter cet article

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?