Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:32

 

Peuple de Gaulle,

 


Ce soir, je rentrais du travail. Car oui : en dépit d'un si faible niveau de revenus que ma banquière me croit chômeur (en fin de droit), oui : j'ai un travail.


Pour me détendre, donc, je reprends : je me saisis de ma tablette.

 


Amusant : cette phrase, un asyrien ou un sumérien aurait peut-être pû la dire : "je me saisis de ma tablette " il y a quelques paquets d'siècles, en rentrant en métro-chameau de Babylone, se saisissant d'un stylet et d'une tablette d'argile, au coin du feu, pendant que bobonne prépare la tambouille (coutume persistant de nos jours, il faut bien se l"avouer, chez quelques arriérés qui tiennent plus - si vous voulez mon avis et même si vous n'en voulez pas - de l'homme préhisto a tendance "dialogue par la massue" que du génial inventeur sumérien de l'écriture, fut-elle cunéiforme.


Mais passons le cuni car là n'est pas le propos.


Je rentre, je tabletise, donc, et après un coup d'oeil circulaire sur ma vie socialo-numérique (encore qu'ils ne sont pas tous de gauche sur (mon) fessebouc), je décide d'aller m'enquérir de la pression du monde, de la température annale de la démocratie solidement échauffée par la pression qu'y exerce la pression financière et DU Reste.... Bref, j'ouvre l'appli "Le Monde" (rien moins : ils ont fait fort avec ce titre de livre quotidien)


Et je tombe sur cette page :


202-Ipad-Manaudou-Inedire.JPG

 


Et je me dis (et je me redis de tous ses desseins que n'ai-je...)

 

 


Tiens ! Elle a changé Laure manaudou !! Et je termine mon clope dont je jette le mégot fumant sur une moumoute innocente, passant par là et par malchance pour elle quelques mètres en contrebas, car pour ne pas nous sentir trop près du peuple piéton ou motorisé nous avons choisi l'élévation d'un quotidien que nous voulons mystique : bref, on habite en étage.

 

Tiens ! Elle a changé Laure Manaudou!!

 

Et je partage cette information surprenante avec ma compagne. Elle sourit.


Et puis, je me dit que j'ai (un foie deux reins) un blog prêt à recueillir ce genre d'instant de Voltige, en en saisissant tous les petits bonheurs cachés qui font le charme de ces idées qui nous viennent d'une étoile et se déroule en vent, le temps de la comprendre, parfois même de l'apprendre tell'ment qu'c"est joli s'que t'écris ...


J'ai donc eu l'idée de ce billet sur lequel vous usez vos respirations à vous relire, tandis que moi, j'expire en écrivant ...


À propos : nous sommes allés voir les Têtes Raides hier soir à la Laverie Moderne de Paris. Lieu délicieux, n'ayez pas peur des pauvres en traversant la Goutte d'Or pour vous y rendre, là-bas, un peu plus haut que Saint-bernard...


Nouveau spectacle, des lectures, des poésies, des noms qui résonnent en y pensant, pendant ... Des goûts et des couleurs dont on retrouve les souvenirs, des découvertes et des chemins ardus, exigeants aussi. Retrouver une vieille connaissance, Hocine ... Discuter avec ma moitié qui les connait (les Têtes, faut suivre) depuis près de 25 ans et y vibre donc en coeur. C'est simple : c'est un voyage, une claque exigeante qui vous récompense de vos efforts : ils sont là, ils sont beaux ; Tous les mots. Les mots des poètes, pensées aux frères éteints... Petites alouettes et coups sur l'étain d'un couvercle de poubelle en ferraille qui sent la ville de 1900 à 60 ... c'est intense, c'est dense, mais ça sait respirer, faire sourire, glisser le clin d'oeil dans un morceau de guitare qui commence en Ré, et que je pense avoir été le premier à reconnaitre, et sans doute le seul à murmurer en choeur des 100 que nous étions... J'ai reconnu quelques textes. De nombreuses pépites inconnues m'ont éclairé et vont toucher de ma vie dans mes lectures prochaines, et tout le reste de mes silences ... Écrire c'est facile - quoi que - mais alors, dire des poésies, frôler le chant, donner l'offrande, révéler la saveur et la puissance de mots. Voix et texte sont charpentés. Le Diseur Christian sait le restituer. Il sait rendre leurs respirations aux poètes. Et tous ensemble, sur scène, batteur, contrebassiste, trombone, saxophone/Accordéon, Violonniste, violoncelliste, guitariste et conteur chanteur ... Tous ensemble, tous les 8, font aux mots des écrins et des partenaires, des plumes qui portent le vent ... Rien de filmé, rien d'autre qu'à nous graver au fer tendre dans les chaleurs de l'intérieur, un moment rare. Un moment comme en en fait plus, un moment comme on en fait peu : un moment, vivant. Un moment de lumières aussi. En coeur de Poésie, pays imaginaires dont nous sommes citoyens, autant que du monde "y'a pas de pays si tu le veux prends le mien". Et Paris était beau ce mardi soir, 9 avril 2013, où nous étions ...


Merci à eux* ... Et à Lautréamont, Desnos, Présert, Artaud ou Genet...

 

* Et puis il y eut Ginette, aveuglante et conclusive

 

 

Je vous laisse atterrir. Et reprends mon histoire.

 

 

 

J'me dirige donc vers l'écran en couleur doté d'un clavier pour y glisser ces quelques mots.

 


Mais avant, par acquit de conscience (ce que les Têtes Raides nommeraient "le doute poétique", si elles y avaient pensé avant moi ...) je suis allé sur le site du Monde. Non, je ne suis pas sorti pour aller au siège du journal. J'ai utilisé mon navigateur, brother ! (humour anglais)


Et là, fâcheux, cette copie d'écran que je vous livre nue, froide et brutale :

 

La même photo d'illustration ...

 

 

202---manaudou-Inedire.JPG

 

 

Et alors ? C'est bien ce que je dis, elle a changé, Laure Manaudou !! CQFD

 


#jdcjdr (je dis cela, je dis rien, comme disent les raboteurs de gazouillis...

 


(épi le stagiaire aux photos, au Monde, vous devriez z'y acheter des lunettes. Et un peu de culture aquatique. Mais pas un maillot profilé : c'est interdit par le règlement).

 

Bonjour chez vous !

 


AnT, de chez Smith en face

xxx

 

 

 

PS : Vendredi, banlieues bleus !


Et pour les Têtes c'est ici (même si le présentateur est ridicule) et . Bon voyages...


4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 21:04



Peuple à la de Gaulle,

Je veux bien que le ministre en charge de la lutte contre l'évasion fiscale en soit expert : j'veux bien : Spaggiari m'a toujours fait rêver...

 

Depardieu-en-lutte.jpg


Je veux bien qu'en avril il caille comme en janvier, qu'on se les pèle à s'en coller des cristaux de larmes : je veux bien.

Je veux bien que mes enfants de 16, 11 et 9 ans refusent encore le pot (même si je ne vous cache pas que je le vis de plus en plus mal ... Passons un savon si possible de Marseille, et reprenons). Je veux bien.

J'veux bien être augmenté, aussi. Et pas qu'en utilisant un développeur de pénis suédois. Laissons Austin à ses Powers...

Mais que ma compagne ouvre un blog, sans que j'ouvre moi aussi mes mots comme d'autres leurs gueules pour y déverser quelque prose au gré des improvisades et de la dévorance qui m'habite, souvent même d'une main, mais revenons à nos moutons, comme disait le légionnaire.

J'ai envie de mots, et je m'y sens en vie. J'ai envie d'envie de reprendre le fil ténu d'une vie autodidacte ...  J'ai envie de m'impressionner, et vous en faire des impressions, aussi. Des sensations, ou des partages. Des élégances, jusqu'aux naufrages ... Car après tout, et j'ai quelques amis ou quelque famille à propos de qui je peux le dire : quand tu as des idées, tu sais écrire ... Des outils pour réaliser l'oeuvre, l'échange, structurer la réflexion, au gré des improvisations, des curiosités, des chemins d'errance inventive (au sens originel du mot) ...

Alors, sur quoi écrire, ou sur qui ? Sur qui s'épancher, sur qui se torcher ? Ou sur quoi ? L'indécence de la société depuis 30 ans qui n'a pas construit un vrai pont vers l'avenir ? Un pont solidaire, non de finances, mais d'humanités ? Il est temps que les humanités dépassent les maths, que les outils et les imaginations les plus fertiles soient mis au service de l'intérêt commun, et non de son âme noire, d'argent ?

 

 

Faut toujours aimer, et faut toujours copier .. Bah j'aime bien les récents coups d'gueule de Borhinger ou de Filoche ... Je signe en bas de page ... Et les oeuvres de Stevie Ray, de Miles, de Jimi ou d'Ella (y'a qu'eux qui savaient faire des phrases comme cela) .. Ils seront là, dans les interstices ...

 

 

Bon sinon, pour le plaisir, j'vous laisse avec cette joke en anglais que je vous traduirai volontiers (c'est à dire dès que j'aurais retrouvé ma vache espagnole pour la traire), si vous insistez, en y mettant les formes, même généreuses*, et avec force courbettes, car j'aime savoir vos nuques ouvertes aux baisers de l'inconnu :

 

Joke-parrot.JPG


 


Bref je blogue, et ma femme aussi. Quant à mon ordinateur : il bug, mais c'est mon intimité.

J'vous laisse, faut qu'j'aille déterrer la guitare, aussi ...


A biental.



Bonjour chez vous !

 

 

AnT, de chez Smith en face, back in town (version


 

)

 

xxx

 

* Mais avec discrétion je suis en couple et ma belle-famille sait lire et utiliser internet.

 

PS : l'expo Guy Debord est ouverte ou bleue

PPS : "je décide à 18 heures, j'ouvre un blog avant 20 heures, je publie à 20h10" : je crois que ma compagne est de nature déterminée, vive et efficace, et vindicative en plus : c'est une information complémentaire destinée aux énamourées qui aurait franchit avec trouble l'étape de l'astérisque qui figure dans ce texte, et à laquelle vous n'avez peut-être pas prêté attention...

 

23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 20:42

 

 

 


«  De deux choses lune, l'autre, c'est le soleil... »*(0)

 

 


Chers x, y, et ou z,*(1)

 


On se fout de notre Google.



Et j'ai des preuves*(2) !

 


Pas ces vieux machins secs tels qu'il en fut distillé au gré de la plupart de ces pages.

Non.

Des preuves fraiches comme des pâtes, puisqu'elles sont datées comme certains œufs mas je ne donnerai pas les noms de ce jour.


Mais je vous sens intrigués, tels des Américains découvrant la sécurité sociale, ou notre votre premier-ministre-président face à un livre sans coloriages à l'intérieur.


Donc, on se fout de notre Google. Et je le prouve.


Cette image :





Vous ne remarquez rien ?

Oui, j'ai changé de coupe de cheveux, mais ce n'est pas le sujet. Rien d'autre ?
Vous ne remarquez rien d'autre ?

Allez, je vous aide... Get closer ...






"Nouveau ! Alunissez et explorez la Lune grâce à Google Earth*(3)."




Bin voyons ...


Et demain, elle nous invente quoi, mademoiselle Google ?


« Dégoter un restaurant parisien sur les pages jaunes australiennes » ?

« Découvrir le nouveau corpus idéologique du parti socialiste » ?

« Imaginer une idée intelligente sur le site de l'UMP » ?

« Trouver un banquier honnête en Suisse, au Luxembourg ou en Angleterre ?

« Découvrir le gêne de l'honneur chez Eric Besson » ?

« Dénicher le neurone gauche de Bernard Henry Prout Prout » ?

« Regarder la télévision sans s'abrutir ? »


De toutes les façons, mademoiselle Google nous achèvera tous de la même façon : en nous renvoyant sur la dernière page de l'histoire :


« Réservez vos places de cimetière sur mangés-par-les-vers.com » ?

 


Passez-moi miss google, j'ai deux mots à lui dire...


 


Bonjour chez vous !

 


AnT, de chez Smith en face
xxx



PS : je signale aux plus fins des anciens dirigeants de la fnac nouveaux observateurs qu'ils se sont enduits d'erreur en m'imaginant, au gré des onglets visibles dans la capture utilisée  supra en cette page, utilisateur de la banquepopulaire, lecteur du Figaro, sympathisant de l'UMP ou géronto bardotphile sur celui de la SPA. Que non. Nenni. Non point. C'était des leurres. Et il est l'heure d'aller baiser.


PPS : Inedire-plage est ouvert. Même aux pauvres en esprit, car le royaume...



*(0) Desjardins ? Non ! Prévert ...


*(1) Rayez la mention inutile.


*(2) Enfin, à vrai écrire : une preuve. Mais écrire « j'ai une preuve », cela fait moins bien, on en conviendra.


*(3) « Google earth » signifie, je le rappelle pour les plus anglophobes des égarés sur cette page, « Google terre ». Un moteur de recherche destiné à occuper les fainéants employés de bureau au travers de vues satellites, en leur permettant de s'élever ainsi, et sans talons, pour découvrir de superbes des vues de leur garage privatif personnel à eux qu'ils ont, voire, pour les plus imaginatifs, les plages sur lesquels ils s'empileront à longueur de mois se terminant par « uillet » ou « oût », tandis que le soleil propulsera ses tendres rayons cancérigènes vers leurs peaux pas tout à fait métastasées mais ça ne saurait tarder.

1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 21:53
Ciao !
J'arrête les gaudrioles numériques ...


Bonjour chez vous !


AnT, de chez Smith en face
xxx
16 mars 2008 7 16 /03 /mars /2008 19:55

Chers voyeurs ...

A quelques instants des résultats électoraux, voici le troisième podcast d'Inedire, où il sera question d'élections, de Russie, d'UIMM, de Pierre Doris et de quelques autres fantaisies que je vous laisse découvrir :

Cet objet n�cessite un plugin pour �tre lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.


(la version texte arrive dans la soirée)

Bonne soirée (peut-être en ce dimanche de résultats ...) et...


Bonjour chez vous !


AnT, de chez Smith en face
xxx



Edit 19 mars : Et voici enfin donc la version texte pour les sourds (et liens et images) de ce podcast :

199 Dernier podcast avant inventaire électoral.

 

 

Ciao les gens, les curieux, et les impatients … 

 

Très sincèrement, je dois dire que vous m'avez déçu : personne n'a en effet relevé l'énorme erreur en début du précédent podcast d’Inedire. Ce n’est pas grave, je ne vous en veux pas. Je ne sais pas si vous le méritez, mais voici le troisième épisode ... Cherchez l'erreur ! ;-)

 

Virgule Clash 01

 

Au sommaire aujourd’hui la France imberbe, et des Affinités fortement électives puisqu’il sera question aujourd'hui de scrutins en Russie et bien sûr, en Gaule. Nous évoquerons la cagnotte de l’IUMM, le talent de Pierre Doris, Jérôme Kerviel, et terminerons avec la visite-surprise de Barrack Obama Beach.

 

Virgule Clash 02

Respect
Ouvrons si vous le voulez bien cette édition avec la France imberbe. En effet, le dernier poilu, Lazare Ponticelli, lui qui avait pourtant résisté à l’enfer de feu et d’acier de 14/18, et même à l’hécatombe de l’été Raffarin en 2003, est mort le 12 mars dernier. Ainsi, toutes les victimes, Françaises comme Allemandes de cet enfer absurde sont désormais réunies dans des ailleurs de mémoire. Il faut croire que les politiques manquent singulièrement d’imagination, pour ne pas avoir appelé à la floraison spontanée des monuments de pierres et de souvenirs qui peuplent nos villes et nos villages.

 

virgule

Droopy russe, à tendance Mr bean (avec un flingue sous la table)
 
En Russie, Dimitri Medvedev a été élu à la tête fantoche de l’état, avec un score digne du taux d’alcool dans la boisson nationale : 70 %. Anna Politovskaia et Alexandre le bien-heureux le bien nommé Litvinenko auraient, à cette occasion été vus, bras dessus, bras dessous, votant dans un cimetière de Moscou, pour le camarade Pinocchio de Poutine.

C’est beau aussi en cyrillique, finalement la démocratie. Heureusement qu’aucun esprit mal placé ne viendrai rappeler dans ce podcast les vrais-faux électeurs de l’ère Tibéri à Paris.

 
 

Jingle Dallas

Bambino Ier, dans les « pages politiques » de « Gala », édition brushing

 
Ploutocratie et népotisme à Neuilly sur scène Seine ou bambino 1er a obtenu dimanche, 51% des suffrages exprimés, au premier tour de l’élection cantonale. Un succès que Jean Sarkozy relativise (dans les « pages pipolitiques » de « Gala », édition brushing) en ces termes : « oh vous savez, le conseil général des hauts de Seine, c’est une féodalité, rien de plus ». Oui mon biquet. Et, accessoirement, la plus riche baronnie de France, sur laquelle lorgnent avec envie les époux Balkany. Confier les Hauts de Seine aux Balkany, c’est un peu comme faire passer en prison un CAP de serrurier à un détenu… Mais attendons de voir avant de se salir la mauvaise langue
 

Virgule

Respect

Après la journée du glaucome, celle des zones humides (lien), si, cela existe, ou autre « journée de la femme » (sans rire), nous terminons ce dimanche la pleine semaine de la fête des maires. Qui sera repris de justesse ? Nous le serons ce dimanche soir … Ce n’est pas une raison pour manquer de s’attarder sur quelques localités gauloises, malgré la présence en ces scrutins locaux de candidats au charisme à peine équivalent à celui d’un parpaing mal terminé.

 

Virgule

 

Par pudeur, je refuse de vous communiquer les résultats des communes ou lieux dits d'Anus, de Plaisir, d’Angoisse ou de Bourg-la-Reine. Vous comprendrez mes légitimes réserves.

Ceci étant, je ne résiste pas au plaisir de rappeler cette phrase d’Oscar Wilde : « Les français sont si fiers de leurs vins qu'ils ont donné leur nom à certaines de leurs villes ». Oscar Wilde fut, on ne le sait que trop peu, l’amant de Line Renaud avant d’encourager le brillant destin municipal d’Alain Juppé..

 

Virgule.

 

Dans la série j'irais revoir ma Normandie, c'est le pays qui m'a donné  ma carte de séjour (permanente)

A Caen, ils ont presque chassé Le Brethon. Oui, Brigitte Le Brethon, maire sortante UMP. Qui payera peut-être ce soir son paradoxe patronymique dans la ville ou repose la dépouille de Guillaume le Conquérant, duc de Normandie.

Et si après avoir entendu ces nouvelles de Caen, des p’tits malins à la sauce Devos me d'mandent où, j’préviens aimablement qu’j’ai l’taquet sensible et des bras plus musclés qu’une haltérophile est-allemande.

 

virgule

 

Séquence intime à tendance exhibitionniste

Respectant tant le peu d’esprit qui fait la singularité de ce podcast, que l’apolitisme de gauche littéralement militant qui fait ma marque et mon cachet, je prends à témoin les moult amis que m’ont valus trois années marseillaises pour leur annoncer que je reviendrais habiter cette ville délicieuse, en cas de victoire de la gauche. Et je rappelle aux électeurs de Toulouse, de Périgueux, de Saint-Étienne, de Reims ou d’Aix en Provence que « majorité présidentielle », cela signifie UMP.

 

virgule

Club d’adorateurs sur Facebook (et Pierre Desproges en fait partie^^)

 
Petite parenthèse au milieu de ces résultats, avec le pédé méconnu.

Je sais que la plupart d’entre vous aiment, comme moi les pédés. Pierre Dac et Pierre Desproges pour ne citer qu’eux. Mais nombre d’entrevous ont pourtant oublié ou méconnaissent Pierre Doris. Pour y remédier, je vous propose ce petit extrait sonore.

SON

Et un dernier clin d’œil en cette période électorale, avec cette citation de Pierre Doris justement : « Avec toutes les promesses que font nos députés, le budget total des États-Unis serait insuffisant pour un seul département français ».

 

Virgule.

Thatcher française, ou « la ponceuse des patrons ».
 
 
Divorce au patronat ? Après Kramer contre Kramer, « Parisot contre DGS ». À 600 millions d’euros de grosse caisse, on comprend la volonté de capter l’héritage. On comprend moins les effets d’annonces, Laurence n’ayant pas encore jugé utile de déposer la plainte qu’elle annonçait à grand renfort de complicité télévisée.
 

 

Virgule

 

Justice :

Jérôme Kerviel est en détention préventive depuis le 8 février.

Pas Daniel Bouton ...

Pas Denis Gauthier Sauvagnac ...

Comme disait la maison près de La Fontaine : selon que vous serez puissant ou misérables…

 

Virgule

 

Dans la série « les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les r'connait » : le panneau de la commune de Berck a été volé. Toujours sur la brèche en période électorale de droite, la police a heureusement confisqué à des malfaiteurs dont la nationalité n’a pas encore été communiquée la grue de 65 tonnes avec laquelle ils s’apprêtaient à kidnapper el’beffroi d’Berck.

 

Virgule
 
Une femme ou un nègre, choisis entre racisme et sexisme, camarade !

 
J'ai vu Barack Obama comme dieu, ou comme je vous vois. D’ailleurs, il arrive dans ce trois-pièces studio à l'instant ...

Bonjour Barrack ! 

Ah, il me fait des signes ...

Oui, oui ... Je comprends ... 

Ah la la ... Quelle tristesse ! Mesdames et messieurs, barrack obama ne peut plus parler, il a, comme nombre d’abstentionnistes, une extinction de voix. C'est ballot, j'avais de bonnes questions à lui poser ... Bah tant pis, je ferais comme les journalistes à la télévision : je me dis que je les poserais la prochaine fois ...

 

virgule

 

 

Une bonne nouvelle du côté de la sécu et du déficit budgétaire français avec.

Ah bah non : c'était une erreur. Désolé heureux contribuables, désolé, heureux électeurs. Il vous reste peut-être quelques minutes pour aller voter. Parfois, ça soulage.

 

virgule
Et il m'arrive d'appeler Michele Nicole, dans l'intimité ... ^^

Enfin je vous laisse sur cette pensée que me livrait Michelle Alliot-Marie, lors de notre dernière soirée « Eyes Wide Shut » : « le cannabis est le pire fléau de l'humanité, pour le détruire, il faut... Le fumer !!! »
 

Sur ce, profitez bien de ces heures, qui seront peut-être vos dernières et …

 
 

Bonjour chez vous !

 
 

P.-S. Les hommes peuvent laisser des commentaires, aussi.

Published by AnT, de chez Smith en face - dans Podcasts
commenter cet article
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 00:23

Chers voyeurs,

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchissent les résultats électoraux

En guise d'intermède (intermezzo ?) avant le prochain podcast, qui ne saurait tarder bien longtemps, je vous livre ici une jolie découverte, toute récente.
C'est un billet qui n'a rien à voir avec le fil des autres billets de ce blogue. Il rompt le fil d'écritures travaillées, ciselées avant publication (et/ou lecture).
En effet, je suis seul face à l'écran d'une publication presque directe. Il n'y aura pas de relecture, d'édition à ces mots. Ils seront publiés, bruts ou doux, tels qu'ils naissent sous mes doigts.
Manière d'écriture plus intime ici offerte, peut-être ...
Voici donc ce billet.
Il s'agit d'une fantaisie, une longue métaphore où les mots vivent dans les images. Et une jolie fin, qui pourrait rappeler de St-Exupéry, de Coloane, de Pessoa, ou de Macado ...

 

Et cette jolie phrase que j'aime tant : deviens-le, c'est ta seule chance !"


C'est à découvrir, ici pas si bas :



 

Et en cadeau, parceque c'est vous, quelques vers de René Char, dits par l'Auteur : mes préférés ...

Cet objet n�cessite un plugin pour �tre lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.


Un son capté lors d'une délicieuse émition de France-Cul : "les Nouveaux Chemins de la Connaissance". Vous pouvez bien sûr me contacter par courriel pour récupérer l'intégralité de l'émission de Co2. En voici la version texte :


Clic on the byoutifoule


Sur ce, profitez bien de ces heures qui seront peut-être les dernières, et...


Bonjour chez vous !!


AnT, de chez Smith en face
xxx

 

 

 

 

 
Published by Bah AnT, pas Charles Pasqua ! - dans Les Trois Singes
commenter cet article
4 mars 2008 2 04 /03 /mars /2008 18:57
 Chers voyeurs,
 

Ce podcast est publié le 6 mars, mais il sera daté du 4. Pour une raison fort bonne car elle est mienne : Inedire m’appartient et j’en fais ce que je veux.

Et comme vous êtes des gens civilisés, polis et imprégnés d’humilité, vous ne m’en voudrez pas, merci.

Bien. Vous pouvez dès à présent mettre les watts pour en faire profiter vos collègues au bureau, car voici venu le temps des cathédrââââles le second podcast d’Inedire.

Cliquez sur le bouton vert, clic, clic.

 
 
 
 
Cet objet n�cessite un plugin pour �tre lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.
 
 
 
 

Et à la version texte me demanderez-vous ? Elle arrivera plus tard …

 

Bonjour chez vous !
 
 
 
AnT, de chez Smith en face
xxx

 

Edit 17 mars. 08

 

Intro 

Ciao les gens, les curieux, et les impatients.

(eh oui, ce podcast est fumeur, même s'il ne provoque pas encore l'cancer)

 

Je tiens tout d'abord à vous remercier de vos témoignages récents, autour du premier podcast d'Inedire.
Un podcast toujours disponible à l'écoute pour les retardataires, et accessible gratuitement qui pis est, cet ouvrage n'ayant pas encore été fluidifié par les bonnes grâces du MEDEF et ses 19 milliards évaporés en espèces ... Soit quand même 4 fois plus que les pertes virtuelles de la Société Géniale évoquée lors de la première édition.

   

Des remerciements au passage à Isa, pour son soutien sans faille et ses cadeaux formidables (merci pour Audiard) et à Fabienne pour les suggestions graphiques qui rendent ce blogue plus lisible, et plus sympa il faut bien le dire, bordel ! 

 

Virgule Clash 01

 

La semaine passée, je vous promettais Bedos, Fidel Castro et Caliméro. 

Et bien en ce 4 mars, vous les aurez, mais pas seulement... 

Il sera aujourd'hui aussi question, de l’IUMM, de la vache qui rit et de la Russie, rien que ça ! 

Ça commence maintenant. Bienvenue ! 

 

Virgule Clash 02

 
 Fidel Castré

C'est la lutte-te ... 

Oups. 

Pardon.  

INTERNATIONAL Caliente et actu tiède pour commencer cette édition, avec Fidel Castro, qui a déclaré qu’il renonçait à diriger le gouvernement cubain. Curieusement, la date des obsèques n’a pas encore été annoncée. Je vous tiendrais bien sûr, comme on dit à EDF, « au courant ».

En réaction à cette chronique d'une mort annoncée, une fois n’est pas coutume depuis sa cuisante humiliation à Neuilly la porte-parole de l'Élysée, feu David Marinon observe un silence réprobateur.

 

Virgule

 

Et le silence justement.

Oui, je veux parler de mon silence, et de l'UIMM.

S'ils voulaient bien acheter mon silence à moi aussi, pour tout dire (écrire), ça m'arrangerait.

Enfin, surtout s'il m'était facturé 2,5 millions annuels environ,  en espèces, plus quelques 21 000 euros déclarés par mois.

Comme vous le constatez, je ne demande pas grand-chose de plus que Denis Gauthier Sauvagnac à cette noble organisation caritative qu'est l'UIMM.

 

Par les temps qui courent, et même si la place est chaude, ça reste à mon sens une affaire. Car moi aussi, si je ne risque pas d'être inquiété par la justice, je suis prêt à disposer de 19 millions d'euros, en espèce, pour faire joujou avec. Même des petits millions. Je garantis bien sûr en contrepartie un silence poli, mais ferme devant n’importe quel juge. Et j'ai été entrainé à Guantanamo, je sais de quoi j'parle.

 

virgule

RUSSIE.

Avant de parler dans la prochaine édition des dernières élections présidentielles, je ne peux que regretter que personne n'a pensé à fêter vraiment l'anniversaire de la mort de Staline, en il y a 55 ans.

Personne, sinon bien sûr deux Tchétchènes isolés dont les bougies festives furent promptement soufflées par le doux chant des kalachnikovs libératrices du tendre et sentimental pouvoir russe. Et bien sûr par quelques sympathiques compères de l'extrême gauche française, toujours nostalgiques malgré le dehors avenants.

 

Virgule

 

Et c'est l'heure de Guy Bedos ... Ahhh .. Guy Bedos ... Paix son âme ...

Et pourtant, il vieillissait si bien ... 

Le contexte ! Guy Bedos évoquait sur l'antenne de RTL dans l'émission « on refait le monde » la pétition de l’hebdomadaire Marianne qui appelait à « la vigilance républicaine » (sic) évoquant je cite « le refus des signataires de toute dérive vers une forme de pouvoir purement personnel confinant à la monarchie élective ».

Écoutons ensemble cette délicieuse réaction ...

SON GB

Eh oui, s'en est hélas la preuve.

Guy Bedos est mort. Guy Bedos dont tout le monde s’accorde à dire qu’il n’était pas si méchant. Parfois juste con.

Notez que pendant ce temps,

En Belgique, le flamand Leterne sort lentement du coma.

En Israël en revanche, Ariel Sharon n’a toujours pas bougé un sourcil.

 

Virgule

 

Télévision. Une triste nouvelle.

Oui. Nous venons de passer le premier samedi du mois. Ce sont nos, pardon vos amis distraits ou Alzheimer qui vont être triste de ce rappel frustrant ... reste les rediffusions, à pas d'heure ... Pas d'bol, hein, les oubliés du manche ... Ceci étant, si vous êtes frustrés, dimanche on vote alors vengez  vous !

(c'était un message subliminal des puritains du parti socialiste vengeur)

 

 Virgule.

 

ANNIVERSAIRE

N'oubliez pas de penser à l'Ami Nougaro, mort il y a quatre ans aujourd'hui, et autant de nuits. Quatre années qu'il nous manque, l'artiste. Bien plus il faut l'avouer que 4 semaines sans Carlos, hein.

Autre anniversaire. C'est le 2 mars 1991 que s'éteignait le dernier clope de Serge Gainsbourg. Gainsbourg est mort depuis 17 ans. Cela pourrait expliquer son refus obstiné de participer à l'émission Star Académie.

 

 

 Virgule

 

Commerce et communication :

La vache qui rit est de retour dans les rayons des hyper Leclerc. Au-delà du grotesque des effets d’annonce, on peut le dire : c’est Taureau ailé qui doit être content.

 

virgule

 

Sexualité et résistance.

Mon érection de la semaine est dédiée à Sophie Marceau, pour avoir claqué la porte du 20 heures de TF1 ce lundi soir. Refusant, c'est compréhensible, de parler de résistance après l'intervention du kaiser de l'extrême droite. Ceci étant et pour mémoire, vous trouverez le récit circonstancié de ma rencontre avec Mlle Mare d'eau pardon, Marceau, le 30 septembre dernier sur ce blogue.

 

virgule

Maire sortant pas certain d'être réélu ...

Sexualité ou presque. Vous l'avez deviné : Caliméro ...
Ah ... Caliméro ...
Je vous annonçais détenir la preuve irréfutable qu'il était à la fois footballeur et paranoïaque.
Et bien, c'est simple. Tout est dans la coquille !

Oui. Il ne sortait jamais sans sa coquille ... C'est bien la preuve qu'il était footballeur ... Et une telle peur refoulée du monde extérieur, si c'est pas de la paranoïa !

 

Jingle

 

Dans la prochaine édition d'Inedire podcast, il y aura une évocation du génial Pierre Doris. Sans doute un peu d'IUMM ...ET Et ET... vous croyez pas que j'vais vous laisser sans une annonce alléchante : LA visite de Barack Obama. Oui il sera là. Pour vous, pour nous... Enfin, surtout pour moi, comme dirait Christine Ockrent ou Alain Delon.

Enfin si vous avez des réactions à ce podcast, des compliments, des remarques désobligeantes concernant la mise en page, comme le fit la semaine passée l'artiste officiel Gilbert Montagné, non, pas le spécialiste du sida, mais la métastase des oreilles.

Si vous avez des remarques, donc : les commentaires sont à vous !

 

Sur ce, profitez de ces heures qui seront peut-être vos dernières, et…

 

Bonjour chez vous !

 

AnT, de chez Smith en face
xxx

Remerciements : Dizzie Gillespie, Frank Zappa, l'hyper président un peu et Dédé Pousse, beaucoup. 

http://www.marianne2.fr/Operation-Mains-propres-du-Medef-aussitot-dit,-aussitot-ecrit-_a84591.html

 
28 février 2008 4 28 /02 /février /2008 18:54



Chers voyeurs,

Avant un grand toilettage prévu au printemps*(1),  je vous propose ce qui constitue une bonne nouvelle pour les aveugles : Un podcast d'Inedire. C'est à écouter ici et maintenant si votre chef n'est pas dans la pièce, ou à lire, plus bas, en toute discrétion...

Cet objet nécessite un plugin pour être lu ou le fichier n'est pas accessible.
Vous pouvez tenter d'ouvrir directement le fichier par ce lien.



Et en version texte :


Ciao les gens, les curieux, et quelques impatients qui ont eu la bonne grâce de me témoigner sympathie pendant mon absence numérique...

Contrairement à ce qu’annonçait un article de Gala que j’ai eu le courage de faire interdire avant sa publication : non, je ne construisais pas la France de demain.
Je n'étais pas non plus en grève à Hollywood.
 
 
 
J’étais tout simplement occupé ailleurs, et avec d’autres que vous, souvent bien mieux que vous.
 
Ceci étant, bienvenue dans cette première édition d'Inedire en audio, en date du 28 février 2008. Où je vous propose de jeter un regard circonspect, sinon distancié, sur l’actualité plus ou moins récente.
 
Au sommaire aujourd'hui :
Finance et écologie. « L’art de la gaffe » ou « qu’il est beau ton sac à main », l’inusable « travailler plus pour gagner plus » et en fin quelques brèves, histoire de dire qu’on va pas en terminer si vite.
 
Virgule.
 
FINANCES pour commencer, avec la « Société Généreuse » qui a annoncé pour fêter la nouvelle année l’évaporation de quelques milliards d’euros virtuels. À ce stade-là, ce n’est plus un découvert, mais c’est carrément un « tout-nu » !
Opportunistes comme toujours, les écologistes en profitent pour alerter une nouvelle fois la population des dangers du « réchauffement climatique ». Pour ma part, je relève simplement qu’avec Philipe le Lay à TF1, et Jérome K à la banque, c’est bien la preuve, s’il en fallait, qu’il faut savoir se méfier des Bretons !
 
 
 
Virgule.
 
Après « l'art de la guerre » de Sun Tzu, « l’art de la gaffe » ou « la communication inconsciente par l'exemple » de Psycho Premier. Le président de la République (notez la propreté des majuscules respectueuses quoi que lavables en machine) a reçu en cadeau, ce 26 février au matin un joli sac Louis Vuitton. On peut imaginer que s'il avait visité les usines Kleber, Miko, Smoby ou Arcelor, les futurs licenciés se seraient fait une joie de lui offrir qui un pneu, qui une glace, qui un vélo en plastique adapté à sa taille, ou qui enfin une jolie barre de fer pour se défendre en cas de provocation agricole.
 
 
POLTIQUE PAR L’EXEMPLE.
« Travailler plus pour gagner plus », c’est le slogan imbécile avec lequel on nous rabâche les oreilles depuis plus d’une année. Et Jean-François Copé a décidé de montrer l’exemple. En plus de ses ambitions déclarées pour la présidentielle de 2017, de son mandat de député, de son mandat de maire de Meaux, de sa fonction de chef du groupe parlementaire de la majorité UMP à l’Assemblée Nationale, d’animateur d’un club de réflexion (sic) sobrement nommé «  Génération France.fr (le nom a été trouvé pendant la grève des scénaristes à Hollywood, ceci explique cela) et de son rôle d’avocat d’affaires, Jean-François choppé non pas encore Copé, physique de premier de la classe et vrai talent d’acteur, a donc accepté, tout à son dévouement, la présidence d’une commission « pour une nouvelle télévision pudique publique ». Il a tout de même tenu à rassurer ses amis les journalistes. Il prendra tout le temps, dans un agenda surchargé par son immense talent, pour répondre à toutes leurs sollicitations microbiennes microphoniques. Il n’exclut pas même, généreux comme il peut l’être malgré sa gueule de faux témoin, de participer à l’émission dominicale d’investigation de Michel Drucker.
 
Et pendant ce temps, Martin Hirsch travaille en silence, comme certains font vœux de pauvreté. C’est l’Abbé Pierre qui doit être content, où qu’il se trouve.

Langue des bois (de Seine et Marne)
 
 
 
TELEVISION toujours.
« Ils se sont gourés ! ». C’est par ces mots qu’a été accueillie à l’hospice des pièces jaunes Sainte Bernadette de Lourdes l’annonce présidentielle de début janvier. Et d’ajouter : « ce ne sont pas les publicités qui posent problème, ce sont les programmes ! »
 
 
TRANSIT INTESTINAL
La grosse commission de Jacques Attali est enfin sortie en librairie. Elle demeure disponible gratuitement sur internet. Choisis ton camp, camarade lecteur !
 

NOn, ce n'est pas Jacques Brel, vieux.

 
SANTé
Le nombre de cancers du sein est en baisse en France. Nonobstant, Denis Robert a refusé de se faire soigner dans une clinique luxembourgeoise. On se demande bien pourquoi !
 

Denis Robert. Espèce (à peine) protégée.

 
 
ANNIVERSAIRE
C’était la semaine passée le vingtième anniversaire de la disparition de René Char. Contre toute attente, il n’a pas été retrouvé et, toujours boudeur, n’a pas daigné venir prendre une coupette de champagne avec Christian Estrosi..
 
 

Poète mort, immortel

 
 
SPORT.
Les Anglais ont encore battu l'équipe de France de rugby. Pourtant, la coupe du monde était terminée. Je vous annonce que quoi qu’il arrive, ce podcast n'aime pas les Anglais. Sauf avec une guitare ou morts, mais surtout morts. Merci de votre attention
 
 
 
C’est tout pour aujourd’hui, rendez-vous bientôt. Nous causerons consommation, sectes, Guy Bedos, « Mort à Venise », Fidel Castro et je vous livrerai si j’en ai encore envie la preuve irréfutable que Caliméro était tout à la fois footballeur … Et paranoïaque. Si ! J’te jure !
 
Sur ce, profitez de ces heures qui seront peut-être vos dernières, et…
 
 
 
Bonjour chez vous !
 
 

AnT, de chez Smith en face
xxx
 
 
Remerciements : Dizzie Gillespie, Frank Zappa, The Clash.


*(1) Ce blog ayant comme vous pouvez le constater un sens du graphisme aussi développé que celui d'une amibe somnolente. Au moins. Peut-être avez vous des idées pour améliorer l'ensemble ? ^^ 
Published by AnT - Inedire.fr - dans Podcasts
commenter cet article
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 22:15
 

La photo est proposée ici à l’échelle 1 :1 On reconnait le premier secrétaire du PS au fond à gauche, en son nouvel emploi. 

« Vaincre n'est rien, il faut profiter du succès ».

[Napoléon Bonaparte]
 
 
 
 
 
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
   
 

En ce Sabine, Nonidi le 19 de Frimaire, année 216 de la République, j'aurais pu ironiser avec retard sur le thème : « après l'ouverture cet automne de la chasse en milieu rural pour le plus grand bonheur des partisans quinquennaux de « chasse, pêche, nature et traditions », ouverture de celle, plus urbaine, réservée aux adhérents de « béton, misère et frustrations » ». Mais je n’en ferai rien. Non. Ce n’est pas le genre de ma la maison numérique. Vous pouvez toutefois relire la contribution qui fut produite alors haut au débat. Elle date de l’année 2005, et n’a certes guère fait progresser le(s) problème(s), mais pourrait encore faire naitre quelques sourires tant demeure prégante la pertinence de son regard éclairé (sic).

 

Bon. Je sais. Le rythme de mes publications n'est pas sans évoquer celui des tentatives reproductrices de Brigitte Bardot ces 5 dernières années, et l’actualité sinon la pertinence du liminaire auquel vous venez sans frémir du neurone olfactif d’assister semble retarder de quelques bonnes semaines. Certes. Bien vu lu. Mais le traitement des nombreuses réponses à la petite annonce patrimonial matrimoniale que j’ai fait paraitre à grand froid frais dans « le Chasseur français »*(0) m’a pris un temps considérable de lapin de garenne.
Néanmoins, cela ne m’a tout de même pas totalement éloigné de la marche d’un monde claudiquant, et va m’amener d’ici deux ou trois lignes tout au plus à vous proposer une revue de presse sommaire et effrontément subjective, dans l’espoir vain j’en conviens, mais salutaire je l’espère de vous distraire un moment des vanités de l'actualité.

 
 
 
Et si nous parlions fiscalité pour commencer ?
 

Votre vielle grand-mère projetait de parier sur un répit de son Alzheimer d’investir en s'achetant à crédit une hanche artificielle pour profiter le plus longtemps possible de son minimum vieillesse en regardant « des chiffres, des lettres et Julien Lepers » !? Retenez-la !!! Elle devra bientôt s'acquitter de la redevance télévisée. Mais faut le comprendre, chez conscitoyens : un gouvernement dépensier dans ses « cadeaux fiscaux » doit bien trouver, ensuite, des moyens et même des petits pour combler ses déficits.

Pour ma part, qui ne suis ni vieux, ni minimum, il y a je l’avoue des jours ou n'avoir point de télévision relève doublement de la joie. J’pense même que si j’avais voté masculin au second tour de mai, c’eut été une joie supplémentaire à l’automne*(0,5).

Petite mise à jour. Les élus ayant soudain réalisé dans un bel éclair de lucidité qu’une vague d’élections locales allait se tenir d’ici au printemps prochain ont choisi in fine d’étaler l’injustice dans le temps. Profitez-en vite pour faire signer une assurance mort à vos vieux : ils n’en auront peut-être plus les moyens en 2009…


 
Prospectives académiques... 

Entendu le 20 novembre dernier*(1), au matin*(2) dans le journal économique de Christian Ménanteau. « On annonce son entrée à l'Académie française. Alors, Simone Veil ne souhaiterait pas être officiellement candidate, elle devrait être admise par acclamation » (sic). Le problème avec l'époque "médiatique", c’est qu’à force de les glorifier à grands coups d’langue aussi verbeuse que mollement humide, les plus belles âmes finissent un jour ou l’autre par se pendre prendre pour Jésus (Simone) ou Charles de Gaulle (le ploutocrate élyséen dans pas longtemps faites moi confiance, j’suis intime copain avec Paco Rabane, dont il était – tout se tient - question au détour du lien attachant Patrick Juvet proposé plus haut : vous n’aviez qu’à suivre (le lien))*(3) ! Et puis après tout, Valéry vieillissant à bien besoin qu’une Veil veille sur ses vieux jours. Ils passeront sans doute de temps, à comparer en vers vert la haute valeur de leurs écrits respectifs.


Fin novembre toujours, Chavez a visité Paris. Comment, vous l’aviez déjà oublié ? C’était il y a quelques semaines à peine... C’était bien. Cela a permis aux autorités de s'entrainer avant ce 10 des cendres décembre, et l'arrivée du délictueux délicieux sergent caporal colonel Kadhafi, Ingrid Bétencourt toujours ne s'étant pas formellement opposée à cette visite, pas publiquement du moins., les autorités ont mis les petits plats républicains dans les grands. Il est vrai que la Colombienne a l'arrogance discrète depuis quelques années. Y'a comme qui dirait du relâchement sur les grands principes, parfois... 

Curieusement, les militants étudiants d'extrême gauche en France ne se sont pas alors déclarés gênés ou surpris par la venue du Vénézuélien. Pourtant, celui-ci à des méthodes autrement plus musclées qu’au hasard – Candie ou Gandhi (dont on ignore trop souvent la filliation couchée cachée).

Mais je comprends les jeunes polpotistes français de la LCR, de LO et autres, qu'on pourrait un peu hâtivement taxer de dangereux pour la démocratie, tant ils ressemblent à leurs frères de l'extrême d'en face, et tant leurs intérêts sont communs. Il faut dire qu'il n'est pas facile d'accepter la réalité du Venezuela, quand on refuse celle de la France. « Ils sont pas imaginatifs, les sectaires, c’est bien connu. C'est regrettable, même ! ». Et c’est l’une des raisons qui font que je ne jouerais jamais au Monopoly*(4) avec eux. Du moins pas tant qu’ils n’auront inventé avec leurs p’tits camarades des FARCS la version « vous êtes capturés et devenez otages, passez votre tour pendant 6 ans », avec « camp concentrationnaire de rééducation compte triple » et « caisse de communauté prolétarienne ». L’attente conjuguée de la révolution anticapitaliste et du grand soir semble les coincer du sphincter gauche, au risque de troubler durablement toute ouverture d’esprit et provoquer une hémiplégie de la critique, sinon de l’indignation. On comprendra que ça m'laisse le ludique à zéro. Et un léger froid dans l'dos.

 
 
 

Attention. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit ! Je ne peux m’associer au concert de protestations que soulève la venue de ce grand ami de la médecine bulgare qu’est le Colonel*(5).

Franchement ? C’est même bien de le recevoir, le Libyen. Faut bien qu’il sorte un peu de chez lui, sinon, il devient nerveux et il a tendance à bombarder davantage les villages de ses opposants. Et puis, quoi de mieux que la France ? D’ailleurs, l’homme le charlot dictateur pétrolifère le reconnait lui-même, dans une réponse par signaux de fumées qu’il ma adressé il y a peu, mais que les services du renseignement français me demandent de ne pas révéler. Trop tard. "Moumou" (c’est ainsi que j’appelle Mouhammar … Quand bien sûr je ne le siffle pas) me disait donc, deux points, je cite, avec des pincettes, des gants et tout et tout : « Y’a rien d’plus beau que la France ! La France, c’est la première destination touristique au monde, et ce n’est pas un hasard ! J’aime la France ! Le fromage, Brigitte Bardot et l’odeur des deux mélangés ! ».

 

Hélas, des services secrets ennemis (je n’ai pas dit anglais) ont intercepté et décodé le message.

C’est pour cela que, dépités, les Allemands, les américains, les anglais et même les Tibétains, pour qui l’arabe, il faut oser le dire, c’est un peu du chinois ont choisi de ne pas accepter les chèques vacances de "Moumou". 

 
 

À mon humble avis, la venue de cet homme passionné de technologies alternatives, c’est tout de même l’occasion unique sinon inespérée pour un industriel incompétent et/ou opportuniste, et pas trop éloigné du pouvoir, de fourguer des avions invendables en rafale. Pour d’autres, ce seront des centrales nucléaires qui demeurent – chacun en conviendra – le meilleur moyen de dessaler l’eau de mer en respectant l’environnement, et sans trop mouiller le sable… ça se pratique déjà en Algérie et en Chine : autant dire que tous les pays progressistes et démocratiques se laissent convaincre les uns après les autres de la puissance fédératrices des créations révolutionnaires de notre industrie nationale. Enfin « notre »… Disons que ceux qui possèdent des actions de ces sociétés qui doivent certes se réjouir et c’est bien compréhensible, mais moi, ça me bouge une boule de billard sans remuer l’autre, voyez ?

 
 
 
Ah si ! 

Il n’y a qu’une petite chose qui me chagrine dans cette venue. Une toute petite. Limite « minuscopique », mais irritante. Presque un détail, en somme. C’est le jour choisi. Celui de la « journée mondiale des droits de l’homme ». Bon, il est vrai que les « journées mondiales », comme celles « des femmes » (sic), ou autre « refus de la misère » (défense de rire) importent peu. D’ailleurs, au train infernal de sa communication sans pause, il n’est pas exclu que l’an prochain, votre président vous offre en spectacle et comme je lui suggère ici :

 
 

Pour le « journée mondiale de la justice 2008 », la remise d’une breloque républicaine (mais valorisante) au juge Burgaud. Les céréaliers pourraient pour leurs merveilleurs Organismes Génétiquement Modifiés recevoir le même jour le « mérite agricole ». Ce serait du meilleur effet, mais je ne voudrais pas m’immiscer...

Jacques Mesrine, s’il revenait par quelque opération du Saint-Esprit (ou du père, ou du fils : n’importe quel membre du gang) à la vie, pourrait avantageusement conseiller avec compétence, discernement et dignité la si belle dans Paris Match Rachida Dati pour une réforme du droit pénal français ? Il parait que les conseillers ne font pas long feu, place Vendôme…

Dassault, Matra-Lagardère, pères morts et fils survivants, pourrait avantageusement subventionner la « journée mondiale de la paix ». Si certains rêves n’ont pas de prix, c’est qu'ils ne doivent pas coûter bien cher. Les actionnaires ne sont pas regardants, quand les dividendes sont maintenus.

Bernard Arnault serait avisé de faciliter la journée de la liberté de la presse, en ouvrant, par exemple aux dates anniversaires de Tien An Men , de l'assasinat d'Ana Politkovskaia ou de Lounès Matoub de nouveaux magasins dans les quartiers chics de Moscou, de Pékin ou d’Alger pour faciliter l’information des nouveaux riches qui sont aussi des hommes, en plus d’être des consommateurs. 

Pour la « journée mondiale de la santé », ou la journée de n’importe quel truc un peu tuberculeux à grande échelle, qui ne préoccupe que les pauvres pas encore morts de faim, les médecins s’occuperaient avantageusement eux-mêmes, entre deux augmentations de leurs honoraires, du trou de la sécurité sociale et de nouvelles recommandations – plus fermes cela va sans dire – dans la servilité le traitement des si légitimes requêtes des laboratoires pharmaceutiques.

Cerise sur le gâteau, le 20 novembre 2008, « journée mondiale de l’enfance », on pourrait inviter Marc Dutroux à parler chez Mireille Dumas après une réception au Palais de l’Eysée. Avec diffusion le lendemain de la cassette de l’émission auprès des petites classes. Faut toujours laisser la parole à ceux qui s’y connaissent, non ?

 
 
 

Je ne sais pas vous, mais parfois, je me prends à regretter le moyen-âge. On s’en sortait assez bien, finalement, avec deux bras, deux jambes et une épée de fer…

 
 
 
Bonjour chez vous …
 
   
 
AnT, de chez Smith en face
 
xxx
 

 
 

PS et pendant ce temps-là, la Belgique n’a toujours pas de gouvernement.
Les pauvres. Mais nous ne nous moquerons pas ! C’est la journée des droits de l’homme et nonobstant certaines thèses révisionnistes et autres déclarations pleines de bon goût, les belges sont des hommes, eux aussi.



 

*(0) Le journal, pas l’adhérent du mouvement évoqué au premier paragraphe, acte I, ligne 3.


*(0,5) Je n'ai jamais prétendu avoir voté féminin non plus ... ^^

*(1) Oui je sais ! Déjà ! Mais que voulez-vous : « le temps n’a pas prise sur moi », comme disait ma charcutière avant d’essayer de me mettre une main aux fesses, main que je n’ai esquivée que par la grâce de réflexes affutés qui pourraient surprendre chez un homme de mon âge.

*(2) RTL fait des podcasts pour ceux qui se lèvent tard, dont je suis. Et grand-mère écoutait elle aussi parfois RTL, avant de mourir (sans hanche artificielle), mais le propos n’étant pas ici d’évoquer les traditions radiophoniques familiales, veuillez remonter incontinent retrouver l’astérix astérisque et périls où vous l’avez laissée.

*(3) Notez ici l’usage de la double parenthèse. C’est le signe d’un esprit qui sait se relire, quand il se relit.

*(4) Je sais, la publicité pour Montcuq n’a pas encore été retirée du bandal vertical gauche de ces pages. Elle le sera prochainement, n’ayez crainte et rendormez-vous paisiblement.

*(5) Je dois confesser (les SM on se calme, s'il vous plait) avoir cru un instant quand les presse titrait sur « le colonel », qu’elle parlait du Colonel Parker, l’impresario d’Elvis et inventeur du stylo plume, ou de Steve « The Colonel » Cropper, qui cosigna la plupart des titres d’Otis « Dock of the Bay » Redding. Mais c’est finalement Bernard Guetta (pas le danseur disco, l’autre) qui m’a éclairé de sa mémoire journalistique, et de sa « lucidité du moins pire ».
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 02:16

 Chez voyeurs écrans-spectateurs, 

Avant de comparer, ainsi qu’il fut annoncé lors du précédent billet, les femmes et les fers à repasser (qu’il ne faut pas confondre avec des planches à pain), je vous propose d’évoquer ce soir quelques rapides considérations historiques à tendance bretonnantes (mes remerciements à Sister, qui vous a épargné ici un « bretonnisantes » du plus mauvais effet ^^). N’ayons pas peur des mots : c’est une soirée légèrement orientée « à l’ouest » qui s’annonce. Une de plus. Oui.

 

J’aurais certes pu m’attarder, en ce 18 novembre, sur « l’anniversaire » de la disparition il y a 5 ans de James Coburn (« Britt », dans The Magnificent 7/ Les sept mercenaires »), ou de Vodka, l’an passé. Mais la Bretagne fut la plus forte. On ne peut lui résister.
 

Et si vous n’en voulez pas, de la Bretagne, vous pourrez toujours passer quelques heures à rechercher Clara Morgane, qui joue, on ne le sait que trop peu, un petit rôle dans « le seigneur des anneaux »*(1). A vos divx DVD ! Pour les autres, continuons, je vous prie…

 

Je souhaite aujourd’hui évoquer devant vos yeux ébahis le souvenir vivace de la légendaire Anne de Bretagne, que ses détracteurs, qui n’étaient pas tous paysans, n’hésitaient pas à « sobriquer » d’un cruel sinon réducteur « baudet celte ». Curieuse appellation pour une femme qui procréa plus que de raison. Elle mit bas en effet à plus de 14 rejetons, ce qui rend la descendance morganatique de François Mitterrand ridicule, quoi que moins bretonne on en conviendra*(1,5).

 Anne de Bretagne naquit en 1477.

1477 fut, s’il en fut comme dit le canon, une année singulière. D’ailleurs, ne s’écrit-elle pas (11011110001)2 en binaire ou (6F1)16 en hexa*(2)? Certes… Ceci ne sera d’aucune utilité à la compréhension caporale amirale générale de la suite de ce billet. Je prie donc les âmes les plus sensibles aux mathématiques abstraites appliquées d’oublier cette digression inutile. Et si vous n’êtes pas d’accord pour l’oublier, l’inutile digression : je sors ma férule vulcano statique à impulsion nucléaire (elle n’est pas écologiste, la bougresse) et m’en vais vous réveiller plus gaillardement l’Alzheimer qu’un groupe de CRS investissant pour la première fois une université contemporaine. Viril, correct, télévisuel et républicain, quoi.
 

Mais trêve de billevesées, revenons à nos moutons. Pardon, à notre ânesse Anne.

 

Après une enfance si peu intéressante qu’on l’oubliera plus vite qu’elle-même ne le fit, l’autochtone bigoudène Anne épousa en 1491 le roi de France, Charles VIII.

Malgré le refus des Village People de participer à la fête, et l’absence regrettable de la merveilleuse Mireille Mathieu, pourtant excusée : une opération chirurgicale portant sur un implant cérébral*(3) la retenant, ce qui est rare, loin du micro ; ce fut tout de même, au dire des témoins survivants, un grand moment d'émotion mariale maritale et je le reste. Line Renaud me le confirmait pas plus tard qu’hier dans un long texto que de longues divagations érotiques m’empêchent de publier in extenso ici.

C’était top !
bizoooo
Line
 

La dot fut conséquente, puisqu'elle (Anne, pas Line) offrait alors à la France sa Bretagne, ses crêpes et son biniou, mais pas, comme le prétendirent les pires hagiographes de la donzelle le Mont-Saint-Michel, qui était déjà Normand depuis toujours. Figurait également dans le paquet-cadeau quelques terres verdoyantes parfois dotées de pierres verticales curieusement assemblées, des forêts mystérieuses, des légendes en pagaille, des cochons en nombre, et le prénom « Arthur » qui devait faire quelques siècles plus tard, mais elle ne le savait alors, les délices de certaines soirées télévisuelles autour de tables parfois rondes. Notez tout de même que les parents du petit Cartier n’appelèrent pas leur dernier né Arthur, mais Jacques en signe de protestation. De dépit, et pour bien le faire remarquer – on ne le sait que trop peu - il découvrit quelques années plus tard le Canada.

 

Anne vécu heureuse, un temps. On imagina même pour elle le four à micro-onde, le phare fard far breton et l'anachronisme dont je me sers présentement. Elle en fit les beaux jours de ses nuits, car si la WII était déjà en gestation dans l’esprit fertile de quelques joueurs de jeu de paume, l’électricité dut encore attendre l’italien Volta pour qu’en soit inventée une certaine maitrise, pile en 1799 soit presque trois siècles après le décès de son époux Charles VIII. Car, « malheureusement ! », comme disent les curés pleins de condescendance après avoir raté l'homélie du défunt qu'ils ne connaissaient pas, le roi de France mourut en 1498.

 

Et Anne ; veuve de corps et de France, repartit avec sa Bretagne sous l'bras.

 

Pas longtemps, car chez nous, on n’a pas de pétrole, mais on a les Français sont têtus, comme disent les bretons.

 

« Et heureusement, lucides ! » s’écrie brièvement un normand de passage, ne manquant toutefois pas d’admettre que les Français on considérablement perdu en lucidité depuis que l’avènement du droit de vote use depuis plus d’un siècle l’entendement des males majeurs, et une bonne soixantaine d’années celle de nos girondes femelles, pour peu qu’elles osent laisser voyager leurs espérances jusqu'à un vote aux résultats toujours aléatoires.

Nos ancêtres donc, pragmatiques, voyant la fragilité des Charles, cessèrent pour un long temps avec ce prénom ridicule et revinrent à plus de raison. Ils désignèrent (avec l'aide de Dieu et d’un peu de consanguinité royale) Louis le XIIe comme nouveau mari de la mule Bretonne, malgré une coupe de cheveux à faire pâlir d’envie – au hasard – la sus-évoquée Mireille ou les Beatles, qui apparaissent je le signale au passage au fan transi du groupe anglais a demi-mort, pour la première et dernière fois dans ce texte.

Et Anne revint avec sa Bretagne sous le bras*(4).

Elle composa avec le 118 712 un couple harmonieux, une (future reine) Claude et, bonne pomme, offrit à la France en plus de son corps et de ses derniers ovaires féconds le chouchen, le beurre salé, et même les aïeux de Bernard Hinault, c’est dire si elle était généreuse !

 

Elle fit même des trucs que… Enfin… Enfin qu’il m’est impossible de vous raconter ici sans trahir et une amitié familiale secrète, et une ancestralité normande dont je m’honore chaque fois que possible, alors même, mais je vous épargne les détails, qu’en d’autres circonstances… Passons.

 

Anne mourut en 1514, dans sa 37e année. Heureusement que tout le monde ne meurt pas dans sa 37e année. Et surtout pas les hommes, Normands, suzerains ancestraux des Bretons*(5)  Enfin, j’dis cela, j’dis rien, hein …

 

Bref. Fort heureusement, le roi veuf survécu presqu'une longue année, plus résistant que la nantaise,. Il ne mourut qu'en 1515, mais pas trop tard : le 1er janvier tout juste. L'homme ne voulant pas trop emprunter dans l'année nouvelle au règne de son gendre. Car il avait de l’élégance, Loulou. Pour l’en récompenser, son fils ne vendit pas les photos de son père sur son lit de mort à Paris Match. L’amour familial est parfois plus touchant qu’une couverture de Voici, dans les familles Hallyday, Belmondo ou Delon…

 

Car c'est bien, finalement, François 1er, par son mariage avec la fille d'Anne, Claude, qu'on appelait alors Mademoiselle et non Madame, que la Bretagne fut, définitivement, rattachée à la France.

 

Ce qui n'empêcha pas les instituteurs de la troisième république de taper longuement sur les doigts des mômes celtes pour les empêcher de parler la langue de leurs ancêtres. Faut dire qu’ils avaient la tête dure, les bretons. Alors, les instituteurs, qui n’étaient pas si mauvais, devaient bien faire rentrer la langue commune dans la caboche des petits. Il choisirent de taper sur le bout des doigts. pour leur apprendre les bienfaits de notre langue commune. ça toombe sous le sens, non  ?

Et puis enfin, l’essentiel, c’est quand même que la Bretagne soit française pour toujours, ou à tout le moins jusqu’au prochain choc thermonucléaire nous épargnant la douleur de voir nos terres inondées par le réchauffement climatique, non ?
 
 
 

Bonjour chez Vous…
 
 
 
AnT, de chez Smith en face
xxx
   

PS : Cet article devait à l’origine s’intéresser à Saint-Malo, que les plus intégristes des Bretons fêtent, ainsi que je le découvris il y a peu, le 15 novembre.

 

Mais à l’arrivée et comme souvent, il a digressé. Remarquez, ce n’est pas bien grave. Quand on sait que Saint-Malo était en fait saint Maclou, on se dit qu’il vaut mieux fumer la moquette pour entretenir son ignorance que de s’intéresser à l’une des sept mamelles l’un des sept saints fondateurs de la Bretagne.



*(1) Je crois qu’elle jouait posait était alors derrière un arbre en carton pâte, qu’elle maintenait avec un indéniable talent, le buste fier et le téton dressé, non sans élégance, tout en se tripotant le popotin pour faire joli.

 

*(1,5) J’adore cette formule : « on en conviendra ». Contrairement aux dires ineptes de Didier Barbelivien, « conviendra » n’est pas une formule conjuguée du verbe « venir ». Non. Et pour ma part, Dieu n’étant pas libre, j’ai choisi d’offrir mon âme à cette formule. Mea minima culpa comme disent les nains d’jardin. J’assume.

 

*(2) Je sais. J’ai des talents insoupçonnés. Compter en hexadécimal fait parti de mes loisirs. C’est très utile si vous cherchez à séduire une prof de maths albanaise, sans parler un collaborateur traitre mot de hongrois. Moins si vous devez réduire la fracture sociale ou le déficit des comptes sociaux. D’ailleurs, le ministre du Budget, qui se prénomme Eric, sait compter en hexa. Ceci explique peut-être cela, non ?

 
Calcul réalisé uniquement à des fins d'exhibitipn sur Inedire, merci.

 

*(3) La greffe ne prit pourtant pas… 

 
*(4) Subliminalement parlant, ce blogue est soutenu financièrement par une marque de déodorant réputée. Mais comme les espèces ne se font guère sonnantes ou trébuchantes par le biais du subliminal (sic), je ne m’étendrai pas sur le sujet.

 

*(5) La vassalisation de la Bretagne à la Normandie remonte au 11e siècle (et on le sait, la réalité du monde s’est fixée, immuable, au 11e siècle. Demandez à mes trois esclaves bretons ce qu’ils en pensent : ils vous le confirmeront, tout comme je l’ai découvert non sans éprouver un certain plaisir il est précisé au quatrième paragraphe de cette page).

 

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?