Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2005 1 19 /12 /décembre /2005 00:00

[ Music : Marka - L'état c'est moi ]

 

Alive and kicking ...

  J'ai décidé d'acheter un ascenseur.

Sur un coup d'tête.

 

Y'avait des trucs qui m'gonflaient, dans ma vie.   

Et puis des connes connards gens, aussi.

J'aurais pu créer ma République, mais Marka l'avait déjà fait, et avec quel talent !

Et moi, j'avais les nerfs. Grâve. Et fort.

Comme une urgence : vite : 36-15 Sos-Armuriers.com : ils n’ont pas répondu (enfin, à la vérité : au bout de deux sonneries j'ai raccroché >>> Je suis d’un naturel meurtrier impatient)

 

Donc, je n'allais pouvoir aider au suicide salubre de personne. Pas même Philippe de Villiers.

(dommage ?) 

 

  

Restait que j'allais, moralement, mal.

   

Fallait donc faire quelque chose.

 

Tout sauf acheter une télévision. Ce serait régresser à l'état inférieur : un renoncement aux médiocrités électives subalternes. Je ne pouvais m'y résoudre.

 

Qui plus est, les métastases de « Boutéfliqué » m'ont envoyé des signaux d'fumée pour me dire qu'elles se chargeaient de lui.

Dont acte. Mes sympathies « harkis », depuis Bachaga Boualam au moins, et ma haine ordinaire des cons quotidiens ne s'en portaient pas plus mal. Non plus que mes antipathies pour les parallèles « national-socialistes » franchement abusifs même émanant du sus-dit métastasé. 

Mon problème, quant à lui, n'était pas résolu. Non.

Et j'analysais, chaque seconde, davantage…

Je crois que, sur le coup d'un nettoyage de cerveau au « karcher® »  (sponsorisé comme chacun sait par le ministère de l'intérieur, désormais « partenaire officiel »), j'ai même claqué mon neurone de secours.

J'étais donc sans contrôle : comme qui écrirait « en roue libre »

(Les récentes associations nègro-médiatiques, aussi circonstanciées qu'opportunistes n’ayant point validé ce texte, je ne peux que vous garantir moi-même personnellement de la haine viscérale qui m'habite (un seul mot) devant toute BETISE INCONSCIENTE; y compris la leur. Enfin je crois qu'il s'agit de liberté, à défaut de roue).

Bon.

 

M'fallait trouver, et vite, une solution à mes déceptions déprimes problèmes.

Comme lors de chaque situation d'urgence, j'ai appelé les Belles Âmes familiales disparues. Sans grand résultat.

Mes grands-parents jardinaient...

Mes tantes et oncles faisaient du sport, en surveillant avec bienveillance les vivants et les autres...

Archibald survolait New-York avec Batman (faut dire que le dernier opus est excellent : je vous le recommande).

 

Michael Caine il est beau (comme toujours), et les autres aussi, Christopher "Memento" Nolan, compris

 

Bref : même les morts ne m'aidaient pas.

Enfin « les miens », de morts

 

J'ai, également, failli essayer de contacter ceux que j'avais tué moi-même personnellement, de mes p'tites mains potelées, de mes p'tits mots dodus ou parfois même à l'aide de divers accessoires et procédés qui vous feraient assurément pâlir d’envie sourire sinon rire, mais que je ne peux évoquer pour d'évidences raisons pénales que vous comprendrez je l'espère, et alors qu'en plus je sais de sources crédibles que le ministère de l'intérieur a mis sur écoute ce blog, et qu'il n'hésitera pas à me dénoncer au parquet, qui n'est pas même ciré et alors s'en serait dégradant de finir ainsi : vous en conviendrez.

Donc ?

Me restaient les cartes ?

Après tout, ça se joue, les cartes. Certains même (dont je ne suis pas), les tirent. Si.

Je n'avais pas de carte.  

-> Larme contenue. <-

 

Je n'ai donc pas utilisé les cartes. NI de discours de la méthode.

Etonnant, non ?

Restait enfin l'invocation des évidences univoques (cf. album) : pour certaines mortes, et pour toutes inconnues de mes réalités : vous apprécierez ma patience à me tourner vers ces êtres qui n'ont pas vécu, pour certains (comme Hugo) jusqu'à quoi ? 190 ans ? Juste par bienséante bienveillance, pour me permettre de les connaitre, au moins un peu, un peu au moins.

Pierre et sur cette Pierre Desproges ?

Il donnait vendait un spectacle au bénéfice de l'humour, défunt lui aussi, de Guy Bedos.

Pas de réponse.

 

Victoire Victor Hugo ?

Il gaudriolait comme à son habitude comme une bête (il parait qu'il ne fait plus que cela, cette plume, cette "épée")

Pas de réponse, donc.

 

 

Mireille Mathieu ?

Occupée ! Si. Sans doute à colorier son nouvel album.

Quoi pas morte ? Entre « morte » et « presque morte », y'a pas grande différence, on en conviendra : tout juste un souffle, pas même un sourire.

 

 

Jean Yanne Jaurès ?   

Mitterrand, mais de gauche

Il m'a dit de patienter en sage, mais je n'avais pas la sagesse. 

 

 

Lacan ?

 Il répondait à une interview-voyance de guillaume truand ou Sel-d'Arvor je ne sais plus : un menteur télévisé ordinaire, assurément : entre bonne compagnies, ils se comprennent : on frôle l’évidence.

Et puis je préférais, largement, relire "Pilgrim". Aucune solution pour moi. de ce côté. 

 

  

John Lennon ?    

 

Cet homme savait habiller le silence de quelques notes, parfois avec conscience.

Il m'a surtout parlé de lui (comme toujours), et demandé des nouvelles de la veuve jaune Yoko.

Je lui ai répondu que son compte bancaire se portait à La Villette merveille (entrée 7 €, tarif réduit 5.6€ ).

 

 

Jean Moulin ? 

"Dans la vie, c'est important d'avoir un beau chapeau" - Arthur H.

Il rouspétait encore contre le pathétique monument honteusement érigé "à sa mémoire", en bordure de l'autoroute,  près de Salon-de-Provence. Je le rejoignais sur ce point. Il me quitta rapidement, tandis que je saluais, encore et de nouveau, la très Belle mémoire du « Carnot » qu'il fut. 

 

 

Malraux ? 

Jack Lang, en mieux (ou presque - disons "avec talent")

 

Dédé (nous fûmes intimes) se demandait (il se demande plein de trucs et souvent il accepte) s'il fallait lancer ou non cette fameuse grenade évoquée dans sa « Condition humaine ».

Je lui répondais que moi aussi, ce passage me fascinait. Je sentais alors poindre une magnifique érection égotique presque télévisuelle (chez lui) tandis que je l’abandonnais : il avait prévu une partie de rigolade pêche avec Charlie (de Gaulle je crois). Oui vous avez bien compris : l’indépendantiste français de la fin de la première moitié du siècle passé. Himself. 

 

 

AnToine De Saint-Ex ?  

Ceci n'est pas un con mais un pilote

 Il me reçu, en prince. Comme d'hab'. Me remerciant même pour mes pensées et mes bougies.  

Nous priment le café : c'était royal ! 

 

 

Cendrars nous rejoint même !

 

Tous les suisses ne sont pas mauvais : la preuve

 Pur moment de bonheur. A trois. Mais de solutions à mes problèmes : point.  

 

 

René Char ? 

Un voile, une Aile ...

Il  m'a dit de tous les envoyer ch*er. Fidèle qu'il demeure au delà de tout et tous, à lui-même .

Justement, j'y songeais, un peu, par nature ou sentiment d'évidence ...

 

A propos et tant que j'y pense :

Tous m'ont dit de vous saluer : considérez que c’est fait.

 

J'ai enfin songé, devant mon mal-être, à retrouver le ventre de ma mère.

Mais la réalité s'est rappelée, aussi sordide qu'un vote « affront national », à moi :

Mon mètre quatre vingt ne rentrera plus jamais en cette magnifique Humaine, quoi que j'y fasse, et malgré le concours parfois salvateur de la science, même péridural. Il fallait en profiter davantage, pendant. Maintenant, c’est trop tard. Bien.

J'ai demandé conseil à Sabrina, Elle (bien) vivante. (et le plus longtemps, le mieux et le plus beau, possible, merci pour Elle) 

Mais ne lui ayant accordé la moindre clé factuelle de circonstances, La Belle Belge Humaine me répondit, malgré Shakespeare (pas la marque d'aspirateur, l'autre) par des considérations de généralités, que la pudeur m'interdit de partager avec vous, ici. N'empêche, merci à Toi si tu passes par ces lieux.

Ces « considérations » furent pourtant assez plaisantes, que j'y puise l'envie de me moquer, et de revenir, ici, laisser quelques traces.

Et donc de vous retrouver, ainsi que vous pouvez me lire ...

Mais sans réelle résolution de mon problème.

Alors, poursuivant, solitaire, l'analyse, j'en suis venu à l'idée de « montée », le besoin « d'élévation » devant les médiocrités humaines (miennes comprises), d'ascension et de progrès.

 

Dieu ?

 

Non pas lui. Et puis, il était mort dans les bras de Nietzche (pas l'éleveur de volailles, l'écrivain germain), une folle nuit de débauche du siècle dix-huitième : même le dernier des présidents-intégristes-abrutis iraniens sait cela.

 

"Bon sang mais c'est bien sûr !" Bourrelisais-je alors !

Il me faut un ascenseur !

(sic)

 

C'est de plus bien moins contingent qu'une femme : le bouton est parfaitement signalé, et c'est donc bien moins aléatoire : je confirme : quelle évidence !!

C'était limpide comme un pastis sans Ricard que je ne goûte d'ailleurs pas (je HAIS le pastaga) : il me fallait un ascenseur.

Ma carte bleue courru se cacher derrière le canapé, pourtant rempli de bon souvenirs non tarifés (...)

Mon compte en banque hurlait (contre le mistral, ce qui par les temps qui volent n'a guère de chance de changer quoi que ce soit à ma situation financière) dans la nuit, mais la banquière était occupée, fort loin, sans doute à tenter de se reproduire, malgré ses bases occupations quotidiennes.

Personne ne m'arrêterait, donc, dans ma folie dépensière (et présumée salvatrice).

 

J'ai donc acheté un ascenseur.

Et un « putain d'gros » j'vous f'rais dire : j’sais pas faire les choses sans excès.

L'modèle "fusée" : vous imaginez.

Et comme je ne sais qui vous êtes, je ne peux que l'espérer, au delà de mes doutes...

J'ai du goût, moi l’escroc aphasique.

En ce qui concerne mes achats, et malgré ma désespérante agueusie.

Mon choix s'est donc porté sur le modèle "fusée".

 

Il n'y a que les étoiles et les rêves impossibles "à la Quête de Brel" qui m'intéressent.

Pas les bassesses des quotidiens : je vous les laisse bien volontiers.

  

Notez que je n'ai pas pris l'option "chienne russe" : pas de Laïka dans l'paysage : j'ai déjà assez à faire, sur terre, avec les françaises.

Enfin !

Voilà. Je me sens soulagé.

La livraison est attendue dans le courant de la semaine prochaine.

J'ai, lâchement je l'avoue, laissé en mon absence les coordonnées de ma voisine hideuse haineuse imbécile du dessous. Comme MON nouvel ascenseur PERSONNEL ne rentre pas dans « notre » ascenseur commun, elle va en chier, la vioque.

Avec un peu de chance, cette pensée sauvera mon noël.

Et toc !

Maintenant, vous savez. Au procès, vaus pourrez donc plaider "tous complices" : réjouissant, isn't it ?

 

 

 

Bonjour chez vous !

 

 

 

AnT, de chez Smith en face, seul ? vivant !?

xxx

  

PS : Mesdames. Je vous prie d'accepter non mes excuses, mais cette précision circonstanciée : mes récents refus n'étaient dues qu'à une volonté farouche de fidélité. L'autre partie ayant repris ses "Ailes", vous pouvez de nouveau, à votre convenance, reformuler vos vœux d'intérêts horizontaux : j'y porterai la plus grande attention car je suis désormais (et provisoirement) célibataire. ^^

 

Dédicace : à l'Homme installé sur un lit d'hôpital, à Mantes la Jolie : bougies.

 

Suggestion du chef : s'inscrire à la Newlettre : mes "participations" s'annonçant fort aléatoires d'ici à l'an prochain : qui sait ?

 

Remerciements : (par ordre inverse de bienséance) ! - M - et Rebeca Manzoni, Eclektik (émission, France Inter du 15 décembre, un peu d'Humanité ni feinte, ni commerciale : c'est assez rare pour être... écouté !)

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Dans (la solitude de) mes alpages...
commenter cet article

commentaires

gaelle 02/01/2006 20:25

bon alors ??? t es ou ???
on s inquiete nous !

Denis LAGARDE 02/01/2006 06:22

Bonne année 2006 (et suivantes) à ton ascensseur!

crevette rose 29/12/2005 10:48

je crois qu'il est resté coinçé dans son ascenceur.......lui et ses idées de grandeur !!..........après il nous prive de sa verve  ;)

gaelle 28/12/2005 21:11

je passe juste par la pour te faire un petit coucou ?
comment tu vas en ce moment ?

Thalied 21/12/2005 12:28

1. Alors, Poupée, comment ça on veut jouer les Vahiné(s) *??
2. Bien quoi les filles ? vaut mieux être wonder* woman que super gémie ?
*réf noumbeurre woane à 1 pub : "Vahiné, c'est gonflé"... datant de moins 1000 avant Matt Husalem  
*réf noumbeurre toutoutouyoutou : Wonder (= telle Alice -pas Sapritch- de celles qui se posent des questions, qui s'interrogent, qui s'étonnent, qui s'émerveillent ) avant d'être Bras fut une femme qui en fit rêver plus d'un et dune du Pilat...  N'importe quoi !!
Bon bin sur ce, le bonjour chez vous m'sieur la fourmi (car Ant -40 ans ?- en anglais c'est la fourmi) parce que moi je suis très timide...
 

Thalied 19/12/2005 21:11

Bah les 36e dessous je les ai aussi ;) mais je n'ai pas l'adresse pour les envoyer je jongle très mal ce temps ci !

AnT, de chez Smith en face 19/12/2005 21:17

Je sais jongler
(avec trois boules)
Pour l'adresse, voyez le lien en toute page : je ne suis pas si inaccessible que j'en ai l'air ^^ Reste à connaitre votre degré d'audace ...

Bien quoi les mecs ? Vaut mieux être gonflé que gonflable, naaan ?

crevette rose 19/12/2005 15:05

< mais non je ne pleure pas de son retour ! j'ai un rhume........>


Cher AnT,
en espérant que votre ascenseur vous enverra au nirvana, je vous salue bien, vous et votre retour.

Thalied 19/12/2005 13:44

Ah censeurs vous l'avez ressorti de son terrible ennui, il n'a pas vu le 7e ciel mais au moins il est reviendu !! ouf !

AnT, de chez Smith en face 19/12/2005 18:16

En attendant le 36ème dessous ?

Ou des "dessous" "taille 36" ?
J'hésite ^^

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?