Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2006 1 22 /05 /mai /2006 17:30
 
Ceci est une illustration de racolage destinée à retenir votre intérêt dans la jungle pléthorique des blogues insignifiants
 
Chers voyeurs écran-spectateurs
 
Vous l'avez peut-être appris au détour de ces pages : il m'arrive de rouler, et pas seulement dans la farine que des feuilles*(1).
Non.
Je roule sur 8 roues. Sans moteur, ni camion. Sans calendrier féminin naturiste accroché dans l'dos, et sans 12 tonnes de barbaque qui me collent au cul filent le train par l'arrière. Non. C'est bien plus simple. Totalement écologique : je roule en rollers.
 
L'image date de 2003. Pour mon malheur, mes cheveux ont, depuis, poussé verticalement ! Desireless is back !
 
Chaque soir ou presque depuis le retour des beaux jours, je traverse Marseille en long et en large. Comme je suis un garçon sensé et cohérent, j'évite le travers que je réserve, comme tout bon restaurant où l'on mange du chien asiatique qui se respecte, au port*(2).
 
D'ordinaire je chemine en direction des plages : plein sud !
Hier soir, j'ai fait le choix, saugrenu autant qu'exceptionnel, de glisser « boussoler » vers le Nord*(3).
J’ai donc choisi d'arpenter la partie « supérieure » du Vieux Port, en direction de la Major, du Panier et de sa vielle Chartreuse Charité  de Parme.
Pour ce faire, puisque, contrairement à Batman, je n'ai pas d'ailes et que je ne fais soi-disant « que du roller » (cette précision pour les plus Alzheimerisé(e)s d'entrevous), je dois emprunter, au niveau du Fort saint Jean et dans le sens de la montée, des escaliers.
 
Le nord est au-dessus. Comme l'homme dans l'accouplement. Cela pourrait expliquer les défaillances d'orientation féminines, mais je ne suis pas sûr.
 
C'est trépidant jusqu'à présent, hein ? Attendez, ça va devenir limite sexuel !
 
Mon regard, promenant alentour tandis que je montais lesdites marches, se figea soudain.
Je m'arrêtais, net. 
Un peu plus haut dans un immeuble contemporain de style pompidolien expressionniste, autour du quatrième étage, parfaitement visible depuis les escaliers : un film défilait défia mon regard.
 
Je pense que le locataire de l'endroit avait investi dans un puissant rétroprojecteur.
Peut-être ne disposaient-ils plus d'assez de finances pour acquérir des rideaux ? Ou seulement des stores ? Les volets étaient fournis en option ?
Quoi qu'il en soit, il ne regardait pas de football. Ou alors, ce mot aurait un sens que seuls les Inuits lui accordent, et encore : les Inuits sous acides : les plus dangereux de tous !
 
Il ne regardait pas non plus un récital de danse classique, quoique certaines acrobaties me laissèrent pantelant pantois.
Peut-être était-ce un documentaire ?
Toujours est-il que je pense sincèrement que ce dernier, d'essence très réaliste*(4), portait, même si je n’ose l'affirmer avec certitude, sur la reproduction de certains mammifères.
 
Des bipèdes ce me semblait, dont au moins une blonde qui frôlait le déraisonnable, anatomiquement parlant (je ne me prononce pas sur son degré d'imagination conversationnelle, dans la mesure où : 1 - Je ne l'ai pas entendu, car à défaut de rideaux ou de stores, la fenêtre était fermée à clef et 2 - elle semblait plus crier que causer réellement. Peut-être apprenait-elle quelque langue callipyge gutturale d'une manière alternative ?
 
Remarquez, quand je dis bipède, je vous enduit d'erreur en erreur. Non. C'était plutôt une bête à six pieds, si vous voyez ce que je veux dire.
 
Et s'il se fut s'agit d'olympiades, je pense que la partie arrière du « sextopède ( ?) » n'aurait pas démérité dans la rubrique coureur de jupon de fond, tendance « champion du monde »
Y'en a qu'on du tempérament !
 
J'imagine assez bien habiter, derrière cette fenêtre :  un homme. Allez savoir pourquoi !?
Un dans l’genre monogame de la main droite à tendance cravate en tergal, plastron de poils et collier doré Je me représente contrairement à Lionel Jospin également une p'tite voisine à chignon et jupette, tendance sympa et un peu intello, rentrant chez elle juste après mon passage, et observant le paysage la projection gratuite et généreusement offerte aux chalands passants...
 
Je ne pu m'empêcher de sourire à cette idée, avant de reprendre mon pied mon bitume ma route en main, vers mon destin, sourire en coin.
 
Et si, après tout, c’était sa mère qui rentrait de son cours de couture du dimanche soir ?
 
Je vous laisse, avec moi, supputer sur ces précieuses hypothèses ludique, avec cet ultime conseil : pensez à acheter des rideaux !
 
 
A deux pieds A deux mains, et...
 
 
Bonjour chez vous !
 
 
AnT, de chez Smith en face, Une femme dans chaque port, un porc...
Xxx
 
 
PS : Et où est passé l’article 106, me demanderez-vous ? Je l’ai prêté à ma femme : logique !
Il est prêt. Il est tiède. Il attendra le rétablissement d'over-blog. Je crois à ce propos que je suis en train de devenir catholique pratiquant, mais ne le dites pas à mon aumônier, il me croit athée con vertueux converti.
*(1) Pas depuis assez longtemps je l'assure !
Vous pouvez sur ce point seul me croire sur parole écrits : je suis, définitivement, plus alcoolique « bon vivant » que « vieux mort » drogué.
Quoi !? Vous pensez qu’il n'y'a pas de différence ? Meuh si ! Essayez de fumer un vieux Bourgogne, et vous me direz si l'neurone cognitif se réveille en sursaut...
 
*(2) Je sais, je suis, comme disait une ancienne maîtresse meilleur à l’oral et ce jeu de mot n'est pas mon meilleur. Non ma bonne dame. Mais y'a des auteurs, des fois, il faut qu'ils remplissent des blogues de choses nouvelles chaque jour, et ce n'est pas si simple, hein, d'atteindre les sommets de la création. Surtout avec les affreux. Oui. Les affreux d'la création. D'accord. Je sors.
 
*(3) Pour votre information, sachez dans la colle que chez les autochtones d'ici, le nord commence bien avant Avignon. Et qu'il y a moins de grenouilles qu'en Normandie, aussi, mais je digresse m'éloigne du verbe complément sujet.
 
*(4) J'admets le pléonasme du « documentaire réaliste », mais quand on voit la situation du personnel politique français, et quand on sait que ces gens furent un jour élus (par vous), le réalisme, hein... Et puis je suis chez moi. Je pléonasme autant qu'je veux, d'abord.

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Currahee
commenter cet article

commentaires

Madison 25/05/2006 18:23

la bête à six pieds... c'est un document animalier ou un film d'horreur ? ;-)

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:58

Je ne suis pas sûr, je vais donc interroger (avec plaisir) la "bête à deux dos" à ce propos...

Archibald 25/05/2006 08:31

Bravo pour ce blog passionnant. J'y reviendrai souvent!  Ave

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:57

Je suis d'accord avec vous ! Malgré votre pilosité discutable...

Sister of Night 25/05/2006 01:05

Vous avez tous été roulés dans la farine ! La vérité est ailleurs ! Voici ma théorie sur les faits. http://www.sisterofnight.com/article-2818152.html
Une enquête rondement menée par l'inspecteur Sister, pour vous servir.

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:56

Pour nous servir ? Une bière ? Bien fraîche ?

manou 24/05/2006 23:37

Sachant que je dispose d\\\'au moins 8 collègues de travail très pratiquants (mais sans prétention et soi-dit en passant), sachant qu\\\'en fin d\\\'après-midi, nous étions 4 à discuter le bout de prétendu gras, sachant que recommandation a été faite au plus euphorique d\\\'aller s\\\'acheter une paire de rollers au lieu de nous les gonfler avec sa soirée Donjons Dragons, combien puis-je espérer convertir de sextopodes avant dimanche soir ?  (le cache-nez de la poste faisant fnoid)

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:56

Tuez les tous, dieu (s'il existe) reconnaitra les siens !
(et pensées aux Cathares de Béziers devant le highscore de la bêtise humaine (et religieuse - pléonasme)

fabienne 24/05/2006 10:58

qu'est-ce que les hommes n'iraient pas inventer comme prétexte pour regarder un porno.l'excuse du roller, on me l'avait encore jamais faite.AnT - deux points (two points) pour l'effort

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:52

J'ai des témoins qui disent que pour l'effort, en général, je vaux plus de deux points
(même si je n'ai jamaus fini "premier", une fois j'ai fait "deuxième" ...)

Zhealy 24/05/2006 09:46

Les ballades sont donc ainsi bonnes pour la santé et le moral!
Si vous êtes meilleurs en jeu de mots à l'oral qu'à l'écrit, il me tarde de vous rencontrer!
Il me semble que les gens du Sud  sont assurément des personnes qu'il est conseillé de fréquenter! j'en veux pour preuve votre blog, vos mails et mon ami - qui lui aussi est de Provence!
Par ailleurs, avez-vous songé aux Satrunales?
Car il se peut que cette jeune femme ai en fait été engagée pour un documentaire sur ces festivités romaines...pardon ces orgies romaines!
Un documentaire n'est pas toujours réaliste, non?
Ansi n'a-t-on pas eu des documentaires sur comment avaient très certainement vécu les dinosaures et quelles pourraient être les causes de leur disparition selon les dernières découvertes et théories?
Ceci serait plutôt un documentaire "hypothétique", à mon avis...
Encore une fois celui-ci est-il très humble!
Finalement, entre le côté Sud et le côté Nord, lequel préférez-vous?
Bonne Journée!

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:50

Je refuse de parler de mes oralités en publique...
Euh .. C'est gentil pour la Provence, mais je suis Normand ! Et je quitte Marseille fin juin (Marseille m'a tromper avec un Homard)
Vous avez le point pour le documentaire ! Je garde celui du voyeurisme urbain !
Et ma préférence va aux femmes (pour le moment)

Phil 24/05/2006 01:27

A demain... ben voyons. Une main suffira, merci. Une main courante même (Mouarff ! Notez greffier, elle est très bonne celle-là). Raaalala, et voyeur avec ça...

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:47

Une main suffira ?
On voit bien que vous ne me connaissez pas !!
PS : au fait, je recherche un peu d'humilité, même en vrac, même en poudre, même d'occase ..
PPS : si mes ex pouvaient se taire, merci à Elles ...

Zhealy 23/05/2006 16:12

Merci de vos mails et commentaires!
J'ai parlé de l'Eurovision pour vous!
Je répondrai à cet article demain, j'ai trop mal aux yeux pour lire sur un écran ce soir!
Bonne Journée et merci pour tout
toujours en contacts,

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:44

Merci de m'avoir déchargé de l'eurovision (minuscule volontaire), tandis que la votre défaille ! ^^

peripherique 23/05/2006 11:46

ouai , et en plus .....

AnT, de chez Smith en face 26/05/2006 02:43

Vous avez vu un pirate, ici ?

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?