Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2007 2 20 /02 /février /2007 23:50
 
 

"je viens ici en paix", comme disait Spock en collant son majeur digitophile à son index peu consentant

 
 
 
Chers voyeurs écrans-spectateurs,
 
Tandis que vous me croyiez mort et vaquiez à juste raison sur d'autres blogues pourtant bien moins intéressants que le mien (quand il est vivant, s'entend), je reçus, du fond de la vie amoureusement transatlantique que je mène désormais, la plainte déchirante de l'une de mes plus fidèles lectrices.
 
Oh certes, ce n'est pas la plus belle, mais je ne lui en veux pas.
 
Ce n'est pas non plus la plus grande.
Les quelques millimètres carrés qu'elle occupe d'ordinaire ne la classent pas naturellement dans la catégorie des armes de 1re ou 3e catégorie*(1).
 
 
Vous pouvez exclure de vos interrogations prospectives la fée clochette, qui est un tout petit peu plus grande, nonobstant le nombre considérable de libidos masculines qu'elle a endommagé dès bien avant la puberté, tandis qu'elle agitait ses petites ailes excitées contre la peau tendre sinon molle d'un Peter Pan bien incapable de se défendre, contrairement à son père*(2) qui n’en pensait pas moins, mais que la justice n’a jamais rattrapé, contrairement à Seznec ou Bernard Tapie.
 
 
 

Robin des bois, jeune, et déjà mal fagotté. Dominique de Villepin à le même justaucorps écologiste, mais lui ne le porte plus...

 
 
 
Mais je reviens à ce qui serait le cœur de mon propos, s'il avait un cœur, mon propos, mais là n’est pas la question, et il n'en a d’ailleurs pas davantage qu'un politicien un lendemain de victoire électorale. Passons.
 
Ce n'ai pas la première lettre de d’admiratrice que je reçois, mais la troisième.
 
La première, c’était un « y » que j'ai du poliment éconduire, par pure hétérosexualité atavique à tendance reproductive. Il a compris. Il est parti faire du cabaret à la télévision et mène depuis une jolie carrière.
 
La seconde ne m'était pas réellement destinée. Elle commençait par « Cher et merveilleux Inedire (...) » alors que tout le monde sait, même ma mère qui n'a pas internet, que je m'appelle AnT.
Je l'ai donc brûlée consciencieusement avant que de la rendre à la boite postale, des fois que par malheur, abus de substances peu recommandées (légalement j’veux dire) ou excessive sensibilité à l’œuvre d’Howard Philip Lovecard, Charles Dexter Ward ou Joseph Curwen passent par là ...
 
 
Et me voici donc, déjà comme le temps passe vite c’est dingue, non ? à évoquer la troisième lettre reçue dans la gue*le.
 
Elle était touchante.
Je l'ai d'ailleurs touché pour l'occasion.
C'était une lettre de caractère, qui s'indignait ce me semble à juste titre de son peu de reconnaissance populaire, qu’elle situait non sans lucidité dans l’échelle sociale comme inférieure encore à celle des « accouchés sous X », c'est dire écrire combien elle est peu reconnue ... De loin, et même de près, on dirait parfois Patrick Juvet examinant son anonymat dans les backrooms d'une émission de télévision, au seuil des années 90 ... Vous l'aurez compris : une référence dans l'genre...
 
Et cela me fait penser que si elle a signé sa lettre, je n'ai pas su véritablement lire son nom, et encore moins le prononcer.
 
J'ai pu, par une nuit tamisée et plus de temps de guet qu'il n'en faut communément aux exterminateurs de tourterelles hébertistes montagnards girondins pour exprimer leur écologisme sanglant et rageur terminer leur litron dans les broussailles humides des printemps sanglants du sud-ouest en dégommant les placides volatiles déjà bien abrutis par 10 000 kms de marche à vol d'oiseau, reproduire à grand-peine le signe de caractère par lequel elle signait, en toute fin, sa missive.
 
 
Le voici :
 
 
¤
 
 
N’est elle pas belle, ma vindicative lectrice ?
 
Mais trêve de considérations primesautières. S’il est parmi vous de jeunes profs de français qui me lisent (et je sais que oui : elles se détendent en cachette sur Inedire des pressions « agrumières » de l'Education Nationale), je n'aurais qu'une question à vous poser :
 
Savez-vous le prononcer son nom, à ma si touchée touchante lectrice Melle « ¤ », coincée qu'elle se trouve entre la touche "^" et la touche "Entrée sans frapper" ?
 
C'est juste que j'ai un enfant en projet avec une aventure de passage, et tant qu'à être le père d'un objet trouvé, autant me payer quelque bon temps à contempler la tête déconfite du fonctionnaire de l'état civil qui recevra ma déclaration de paternité ...
 
 
 
Voilà ! C’est tout pour aujourd’hui !
 
Trinquons*(3), car Inedire n'est pas mort, tandis que je suis bien vivant, n'en déplaise, en dansant la Javanaise à la concurrence, à dieu et à mes métastases...
 
 
 
Et bonjour chez vous !
 
AnT, de Che Guevara Chez Smith, en face
xxx
 
 
*(1) Et si quelqu'un sait à quoi correspondent ces fameuses catégories d’armes, il aura droit, en plus de mon poli respect « circonstanciellement » craintif, à une cordiale invitation à se taire. Merci.
 
 
*(2) Le célèbre lapin « Pan pan », que l'on surnomma dans plus d'un bordel de garenne « l'homme le lapin qui tire plus vite que son ombre », et croyez-moi, ce n'est pas sans raison.
 

Attention ! Pensez à lui épiler avant cuisson les poils synthétiques, et n’oubliez surtout pas de lui enfourner les carottes, ça lui fera plaisir …

 
 
 
 
*(3) Expression bretonne dont j'ai oublié le sens, mais forcément, à plus de deux ...
 

Partager cet article

Repost 0
Published by AnT, de chez Smith en face - dans Currahee
commenter cet article

commentaires

Santa Valeria 07/03/2008 09:53

Courriers des lectrices Très Cher Homme de l'art de la gaudriole à tendance blabli blabla, … auriez vous l’amabilité de lui transmettre MES coordonnées ... je ne veux avoir de réflexes malheureux … C’est pourquoi je vous remercie par avance, de bien vouloir faire le nécessaire quant à l’acheminement de cette bafouille à qui droit. Mon Ange, L’engouement pour le mâle mûr, s’il n’est pas pété d’originalité et que cela fera doucement glousser les mecs de mon cursus, est pourtant l’une des nombreuses transformations qui habitent désormais la nouvelle personne que je suis devenue. Depuis que je t’ai vue. J’ai dis. D’abord. Et puis tout de même, c’est plus original que Mick Jagger non ? Mon sucre d'orge , tu es à la quadra que je suis, ce que les Bleus sont à toutes les néofouteuses de 1998, on s’en fout du sport qu’il maîtrise le mieux, nous ce qu’on aime, c’est l’homme derrière la fonction. Ce que je pensais alors de toi, attendu du fait que tu aurais commencé ta carrière aux alentours des années 1980, heureuse année où je fêtais mon anniv en rêvant que mes parents me chopent Aglé et Sidonie en guest … ben rien. Nada, Wellou, Que dale. Pas encore la conscience que Bill allait se pointer outre-atlantique et qu’on aurait bientôt chez nous le même Sexy Grisonnant sur la route de … « D'autres que toi sont venus ... marquer leur dent sur ma peau nue ... Mais d'aventures en aventures de trains en trains, de ports en ports, jamais encore, je te le jure je n'ai pu oublier tous les mots que pour moi tu as dis pour la première fois » ...« elle a le droit de choisir qui elle veut accueillir » … Et j’ai senti alors comme l’appel de la forêt gronder au fond de mon arbre … et si ce poète c’était toi, mon chevalier ? Toi mon chéri qui a pour adresse quasi  limite limite www.integre.fr tu as désormais ta place dans mon cœur et y supplante aussi bien Capitaine Flam que Jonny Depp, idoles postpubères. Car j’ai 41 ans, comme tu le sais, et l’écart se resserre entre ta sexyattitude et mon entendement. Je regrette désormais l’époque où je ne me doutais pas une seconde que ce serait si dur … si dur … de te quitter … C'est pourquoi j'ai confié la délicate mission à Inedire de te remettre cette missive en mains sales. « Mon coeur de silex vite prend feu, ton coeur de pyrex résiste au feu ... Il faut que tu m'explique un peu mieux comment te dire adieux », Hortefeux … Santa Valeria

07/03/2008 22:35

Je ne plains pas la personne vers qui ces mots furent écrits ..(impressionned ^^)

Sister of Night 23/03/2007 20:24

Monsieur AnT est une diva qui s'ignore et aime nous faire mariner longtemps avant de nous cueillir au détour d'un article aux petits oignons qu'il a longtemps fait mijoter au fond de son creuset de bonnes idées.
Notre marmitton préféré devrait bientôt se rendre compte que nous sommes des centaines d'affamés à attendre notre nourriture spirituelle.
AnT, please, ne nous affame pas davantage, nous tombons d'inanition sans notre ration régulière de culture !
Sister "les pieds dans l'plat"

Malo 21/03/2007 17:56

Alors, on se fait désirer ? À quand le prochain billet ?

Madison 15/03/2007 01:09

hum... mais ça dort par ici...:-)(lettres antispam : MBK... un p'tit tour en pétrolette ?)

Sister of Night 26/02/2007 02:00

Incroyable ! Après des centaines de milliers d'heures passées sur mon clavier, je viens tout juste de découvrir ce caractère sur la petite touche ! Mais comment a-t-il pu rester là sous mes doigts pendant tant d'années sans que je le repère ?
Je crois que je vais devoir rouvrir le dossier des affaires non classées...
Sister "élémentaire mon cher AnT" 

Malo 21/02/2007 04:06

Et si on élaborait un peu plus sur vos métastases très cher AnT ? :)

Inedire...

Guigner

Indices

Inedire est dédié à la mémoire de Roger Desjardins   


"C’est très beau un arbre dans un cimetière. On dirait un cercueil qui pousse."
(Pierre Doris)

Club privé, exhibitionniste



BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones moins bons que le mien

Si vous connaissez un homme de l'art (de la gaudriole à tendance pas trop sérieuse) professionnellement hétérosexuel (de préférence) et tout disposé à sortir de l'indigence financière en laquelle l'enlise son peu d'études l'auteur, réalisateur et interprète de ces lignes, n'hésitez pas, je vous prie, à lui transmettre mes coordonnées... Inedire [at] hotmail.fr. Merci ! échantillons disponibles 

Je suis plus beau que Charles de Gaulle ... Et moins mort, aussi !

 

 

 
Rien à déclarer ?

France Inter Pourlessourds

Archives

Apophtegme



Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais.
[ Danny Oscar Wilde ]



A propos




Non, je n'ai pas prêté mon corps le temps de la réalisation de cette réclame.

Inedire est interdit aux anglais (les plombiers polonais seront tolérés, s'ils sont vaccinés)

Il y aurait actuellement    cellules cancéreuses dans votre corps, dont   qui viennent de se réveiller...  Mauvaise nouvelle, nope ?



Vous avez remarqué ? Le formulaire d'abonnement à la lettre d'infos est en haut, et à droite... Alors que cet espace est notoirement apolitique de gauche ! Curieux, non ?